Have you met …

Bonjour à tous,

Une fois n’est pas coutume, voici ce qui pourrait devenir une nouvelle rubrique, si vous plébiscitez.

Inspiré de la célèbre réplique de Barney Stinson,  » Have you met Ted ?« , le concept est simple.

Il s’agit de présenter un acteur, un auteur, un réalisateur, un scénariste ou un intervenant des métiers du cinéma que j’aime bien.

Histoire de démarrer en fanfare, j’ai choisi une personnalité au fort potentiel de sympathie.

Have you met… Mark Gatiss ?

*******

  • Fiche signalétique

Profession: Scénariste AKA serial killer, acteur, auteur, producteur.

Né le : 17 octobre 1966

Nationalité : britannique

Signes distinctifs : En duo symbiotique avec Steven Moffat, appelé Mofftiss

Source Sherlockology. Tournage Sherlock saison 3.
Source cumberbtachweb. Tournage Sherlock saison 3.
  • L’homme aux multiples talents

Connu au départ, notamment en Grande-Bretagne, pour ses talents comiques d’acteur dans la Ligue des Gentlemen, Mark Gatiss s’est aussi illustré en tant qu’auteur avec en particulier la série The Lucifer Box comprenant The Vesuvius Club, The Devil in Amber et Black Butterfly. 

Cette trilogie relate les aventures de Lucifer, dandy, mauvais garçon et agent secret de la Couronne, avec le style et l’humour mordant caractéristiques de Mark Gatiss et que les amateurs de Sherlock sauront reconnaitre.

En même temps des livres et une série avec les mots Lucifer, Devil, Black… qui d’autre aurait pu écrire ça ? 

Pour les curieux non-anglophones, savez que que The Vesuvius Club a été traduit et est disponible en français chez Bragelonne.

Il semble d’ailleurs qu’il connaisse un certain succès parmi ses lecteurs: Bragelonne le Club Vésuvius

Le Club Vesuvius
Copyright Editions Bragelonne

Acteur de télévision comme comédien de théâtre, Mark Gatiss multiplie les apparitions sur scène et sur les planches.

Il a d’ailleurs reçu à ce titre une récompense en 2015 pour son second rôle dans la pièce Corionalus. 

Récemment il était sur les planches du National Theater à Londres pour Three Days in the Country où sa performance a été largement saluée  par la critique.

Mais tant qu’à avoir du talent, il ne s’arrête pas là et s’illustre aussi en signant des scénarios pour la télévision, notamment pour…

Allons disons-le tous en choeur !

Copyright BBC
Copyright BBC

Série dans laquelle il fait du même coup quelques apparitions et qui grave dans le marbre sa collaboration avec Steven Moffat et Sue Vertu du même coup.

Il porte toujours bien le smoking et très mal le blond ! Source gatissguildnetwork.tumblr.com

Pas pour la joie de tous, je vous l’accorde. Mais si on peut critiquer (à l’occasion !) la ligne prise par Moffat, il est rare que je dédaigne les épisodes écrits par Mark.

Collaboration qui au détour d’une discussion dans un train au retour de Cardiff (dit la légende) donnera naissance à un nouvel incontournable de la télévision britannique.

De nouveau, tous en choeur !

Copyright Hartswood Film/BBC
Copyright Hartswood Film/BBC

Dans lequel il incarne Mycroft, membre mineur du gouvernement britannique et/ou CIA en free-lance selon son petit frère Sherlock.

Ses multiples activités ne l’empêchent pas de continuer à faire d’autres apparitions télévisées.

Son interprétation de Tychos Nestoris dans Game of Thrones n’a pas pu passer inaperçue, en dépit de son épaisse barbe et de son air dépressif.

Photo Mark Gatiss
Source Allociné Copyright : © HBO

Disons-le simplement, Mark Gatiss prend un malin plaisir à multiplier les domaines d’actions, ce qui n’est pas pour gâcher le nôtre.

On le retrouvera d’ailleurs dans le Victor Frankenstein de Paul Mc Guigan dont la sortie est prévue pour Thanksgiving.

Le 25 novembre quoi !

Et non ! Il ne joue pas la créature.

Mais c’est quelqu’un de Sherlock qui la joue (cf Le p’tit cadeau de l’oncle Paul) Oui les monstres restent en famille dans cette équipe.

 

  •  « Our professional fanboys »

C’est ainsi que mon adorable amie Susana appelle le Moftiss infernal.

Ce en quoi elle a tout à fait raison.

De la bouche de Mr Moffat himself, il est un homme qui écrit des fanfictions pour vivre.

Comme quoi il y a 50 shades of Grey et il y a… le talent.

Oups ! J’ai écrit ça à voix haute ? Désolée. 

Certes, de prime abord, Mak Gatiss ne respire pas toujours la joie de vivre et l’enthousiasme.

Quand il s’y met, il peut même avoir une tête de serial killer à vous faire éviter les recoins sombres.

Sherlock's Chronicles. Copyright BBC Books
Sherlock’s Chronicles. Copyright BBC Books

Vous sentez ce côté Je pourrais vous arracher la jugulaire avec les dents ?

Ça donne envie de demander un autographe.

On est loin de l’enthousiasme débordant du fan en extase.

Dieu merci, il sourit assez souvent.

source cumberbatchweb
source cumberbatchweb

En même temps, quand il le fait, on a parfois l’impression que c’est juste pour nous narguer…

Et puis il a parfois des réflexions/expressions de psychopathe qui traumatisent tout Internet.

10601953_322873471214881_857412788_a

Hurlement désespéré du fandom : Noooooooooo !

Mais Mark Gatiss est un fan avant tout.

Derrière la Lucifer Box, c’est son amour de James Bond et d’Oscar Wilde qu’on sent vibrer.

J’ai même l’impression d’y trouver un peu de ce qu’il a mis dans Mycroft.

Derrière An History of Horror, c’est le passionné du genre cinématographique qui nous fait découvrir son univers.

Derrière Doctor Who, c’est le gamin qui regardait la série, entre trouille et fascination.

Derrière Sherlock, c’est l’amoureux de Doyle.

C’est sans aucune doute d’ailleurs cette passion commune avec Moffat pour Doyle qui fait tout le charme de la série.

Ils prennent un malin plaisir à utiliser les éléments originaux, à les adapter, à parsemer les épisodes de références à différentes nouvelles.

Des amateurs de bons vins devant une cave pleine de millésimes.

C’est un travail d’artistes amoureux.

Amoureux oui. C’est bien le mot.

Car, on sent vibrer chez Mark Gatiss, une corde sensible quand on parle de Doyle.

Un émerveillement de gosse communicatif.

Et cette émotion particulière ne se dément pas lorsqu’il parle d’Undershaw.

Pour vous la faire courte, Undershaw est la maison conçue par Doyle pour sa femme malade Louise dans l’espoir de sa guérison.

L’endroit emblématique où il se décida à ressusciter Sherlock Holmes.

Mark Gatiss est le mécène du Undershaw Preservation Trust qui veille non seulement à tenter de préserver cet endroit laissé à l’abandon mais aussi veille à sa rénovation pour un usage respectant l’esprit de la bâtisse d’origine.

A l’heure actuelle le sort d‘Undershaw est encore incertain, car les acquéreurs potentiels ont soumis des plans qui font débat car portant trop atteinte au respect du lieu d’origine.

Pour plus de détails : Save Undershaw

Étrange sensation n’est-il pas que de découvrir le fan derrière le scénariste ?

Pourtant, qui mieux qu’un fan pourrait comprendre les fans eux-mêmes ?

A ce jeu-là, Mark Gatiss s’y entend mieux que personne.

Si son travail sur Doctor Who a valu l’animosité d’une partie de la population britannique à Steven Moffat, Mark Gatiss bénéficie d’une aura de sympathie chez les fans qui fait concurrence à celle de Mr Cumberbatch lui même.

Nota  : Ne jamais lâcher Mark Gatiss et Andrew Scott ensemble. C’est un carnage. 

Nota 2: Ne jamais laisser Mark Gatiss partir en roue libre. 

Ceci dit je vous encourage, en dépit de la qualité de la vidéo (rire ou filmer il faut choisir) à regarder les deux parties. C’est inoubliable. 

Vous en resterez  » beach body party ready » .

Oui je tease : il faut regarder pour comprendre. 

Plus qu’un showrunner, cet homme est un teaser à lui-seul.

Il sait comme personne, établir une complicité avec les fans et surtout jouer de leurs attentes.

En témoigne ce tweet pour les quatre ans de diffusion de Sherlock.

10570007_305515196283697_929662567_a

On peut le voir comme un incorrigible sadique.

Ça joue. Ça joue.

Mais je crois surtout qu’il jubile autant à préparer ses scénarios que les fans à en regarder le résultat.

  • Who is Mark Gatiss ?

Il n’y a pas de réponse à cette question.

Car, la véritable réponse n’appartient qu’à l’intéressé et se situe dans la sphère privée.

Ce qu’on peut en voir ne nous donne que des éléments parcellaires de ses multiples facettes.

Mais à eux seuls, ils composent un tableau fascinant :

Passionné, cultivé, pince-sans-rire, à l’humour délicieusement mordant.

Auteur, acteur, scénariste, producteur, qui sait laisser sa marque si particulière sur tout ce qu’il touche.

Personnalité engagée, qui milite pour les droits des homosexuels (Voir An afternoon with Mark Gatiss and Friends) tout comme pour la préservation d’Undershaw ou la sauvegarde de la BBC.

BBC qu’il en profite quand même pour tacler au passage avec amour et son franc-parler légendaire :

« It’s blindingly obvious, and what the BBC needs to do – and is doing much more of – is just to grow a pair of bollocks and be robust about it and fight back! »

Mark Gatiss Source : Interview Digital Spy du 10 août 2015

Quand on parlait de la Gatiss Touch.

On a la classe ou on ne l’a pas.

Si j’en avais le cran, je lui répondrais, un jour, en face, à propos de ce tweet, que chaque homme talentueux doit avoir un jour pour le célébrer mais que deux grands hommes de culture ne doivent jamais rester trop éloignés.

Voilà pourquoi l’anniversaire d’Oscar Wilde et le sien se suivent.

Apparemment, il doit y avoir une corrélation astrale niveau talent  sur cette semaine d’octobre.

Pas de bol, j’suis née en juin.

16 commentaires

  1. Dis donc, on frôle la déclaration d’amour 😉

    Si on doit parler astrologie / coïncidences, les 3/4 des artistes qui m’ont fait vibrer sont nés entre le 20 août et le 6 octobre, en gros… Cad signe de la Vierge ou de la Balance.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est mon côté je craque pour les acteurs britanniques, grands, roux, avec parapluie, cultivés, cyniques, britanniques et terriblement homosexuels. XD Non je déconne. Je trouve qu’il est bon dans ce qu’il fait et qu’il est vraiment intéressant quand il parle. Même Steven Moffat d’ailleurs. Les deux ensemble c’est Disneyland pour moi.
      Et pour tes coïncidences astrologiques, sans en être là, je pense que ce sont des affinités de caractère.

      Aimé par 1 personne

      1. En fait je voulais faire des statistiques sur la répartition des dates de naissance d’artistes sur les 365 jours d’une année. Je me demande s’il n’y a pas une prépondérance globale.
        Mais ce serait biaisé si c’est moi qui cherche les artistes au pif XD
        Et toi donc, tu as une affinité par coïncidence avec les grands britanniques roux homosexuels 😉

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s