Have you met… Alexandre ?

Alexandre Astier en 2012 à la Japan Expo. Source Wikipédia

Oui !

Oui !

Alexandre Astier !

Allez-y bande de geeks ! Exultez !

Cette fois-ci il n’y a pas de piège…

Mais, vous allez me dire, car vous avez un sale esprit de contradiction:

Evidemment qu’on le connait Alexandre ! Tu nous prends pour des truites ! Les citations de Kaamelott c’est notre deuxième langue.

Certes, cependant les gens qui ne connaissent pas Alexandre Astier ou dont Kaamelott ce n’est pas la tasse de thé, ça existe.

Si. Soyez tolérants !

Et comme Alexandre, tout Astier qu’il soit, ne se résume pas à Kaamelott, laissons-lui donc l’opportunité de séduire d’autres publics grâce aux multiples cordes de son arc.

Avec ce sourire, oui, par exemple… 

Description de cette image, également commentée ci-après
Alexandre Astier en 2012 à la Japan Expo. Source Wikipédia
  • Fiche signalétique

Profession: Auteur, scénariste, réalisateur,compositeur/musicien, humoriste, comédien.

Né le :  16 juin 1974

Nationalité : français (Oh oui !)

Signes distinctifs :  Grand Ordonnateur méconnu du GrOG (Grand Ordre des Geeks XD)

Non, il n’est pas au courant et alors ?

  • L’homme de tous les talents. 

Il est strictement impossible de résumer Alexandre Astier tant cet homme-là a le don agaçant de toucher à tout et d’y exceller !

Fils de comédiens ( Lionnel Astier et Joëlle Sevilla), il fait ses premiers pas en tant que comédien au théâtre mais dédie ses premières amours à la musique.

L’interprétation et la composition ne lui suffisant visiblement pas il glisse du théâtre au cinéma et attaque l’écriture et la réalisation.

Ben voyons mon colon !

Et il y est bon !

Dies Irae remporte le prix du public du Festival Off-Courts en 2003, ouvrant la voie royale à Kaamelott.

Copyright Calt Productions

Kaamelott c’est l’incarnation du style Astier, du perfectionnisme et un style d’humour familial inimitable qui fait recette.

Le don de la réplique culte.

Sans vouloir la ramener, la seule différence concrète avec des briques, c’est que vous appelez ça des tartes !

Lionnel Astier, Kaamelott, Livre I, Les Tartes aux myrtilles, écrit par Alexandre Astier.

Mais ce cher Alexandre, qu’on pourrait  qualifier alors de conquérant, y explose sous tous ses talents : de l’interprétation à la réalisation en passant par l’écriture et la composition.

Il y dévoile toute sa palette et séduit une génération de geeks qui le choisissent comme tête de file.

Ses réparties cinglantes et décalées tout autant que son souci du détail font de la série un vrai bijou.

Kaamelott devient incontournable et pourtant M. Astier a encore tant à dévoiler.

En 2012, il offre à son public un spectacle inattendu : Que ma joie demeure !  

Cette leçon de musique humoristique dans la peau de Jean-Sébastien Bach démontre tout à la fois l’étendue de sa culture musicale et sa virtuosité à jouer des sujets les moins évidents.

Il continue de multiplier les incursions au cinéma, réalisant même son premier long métrage David et Mme Hansen.

« Réalisant » étant assez réducteur, puisque comme à son habitude, il est à tous les postes.

Je pense même qu’il a du faire le café… Un problème dans le fait de déléguer peut-être ?

Le film dévoile une jolie facette de la  sensibilité d’Astier, déjà entre-aperçue dans la tournure dramatique des dernières saisons de Kaamelott.

S’il reçoit un accueil très mitigé de la presse, il est mieux accueilli par le public, sans pourtant connaitre un succès retentissant.

Mais côté cinéma, comme dans beaucoup de domaines, l’ami Alexandre a plus d’un tour dans son sac. Il tire encore une fois son épingle du jeu en 2014 avec le film d’animation Astérix et le Domaine des Dieux.

Au scénario et en partie à la réalisation (qu’il partage avec Louis Clichy) le style Astier inimitable ressuscite à l’écran l’esprit de la bande dessinée de René Goscinny et Albert Uderzo.

Un délice !

Et on n’arrête pas un tel TGV en route !

D’une étoile de la musique à celles de la bande dessinée, il plonge directement dans les mystères de l’univers avec l’ExoConférence (chronique à retrouver ici)

Je vous le disais: Un vrai touche à tout !

Mais que voulez-vous ! Quand on a le talent…

D’ailleurs, ce n’est pas la première fois que notre geek polyvalent de service se frotte à des sujets scientifiques épineux.
Souvenez-vous…

  • La quête culturelle du Roy Astier

Ne faites surtout pas l’erreur de prendre Alexandre Astier pour un dilettante ou un amateur amusé.

Si ses talents de comédien ou musicien ont été formés de façon « académique », il met un grand soin à documenter et à approfondir chacun des sujets qu’il aborde.

Qu’il s’agisse de la légende arthurienne avec Kaamelott ou des théories scientifiques sur la vie dans l’univers, Alexandre cherche, fouille, enquête, écoute, consulte et croise les sources.

Il nous sortirait une thèse à chaque spectacle qu’on ne serait que moyennement surpris.

Il n’a pas prétention à être pointu sur les sujets abordés, simplement à apporter un plus entre deux tranches d’humour.

Cette exigence permanente, jusque dans ses discours, passe parfois aux yeux de certains, pour de la pédanterie.

Ce qui m’apparaît une grossière erreur quand on écoute les discours du monsieur…

Alors oui, c’est un petit peu brut.

Copyright Calt Productions

Obligée de mettre une Arthur’s face au Papa d’Arthur… LE comble !

S’il a la formule élégante, il a le verbe haut et pas toujours le sens de la diplomatie.

Mais peut-on pour autant lui donner complètement tort ? Après tout, ce n’est pas un tort que de vouloir élever le débat et distiller largement la culture générale.

Vous avez quatre heures. Merci de ne pas me pourrir les commentaires. 

  • Les valeurs de la famille Astier.

Chez les Astier, le talent artistique se cultive en famille, en famille étendue même.

Ainsi dans Kaamelott on retrouvait au casting père (Lionnel Astier), mère (Joëlle Sévilla), demi-frère (Simon Astier), belle-mère (Josée Drevon), enfants accessoirement (Non là je ne bosse pas pour People ! Faut pas déconner !) et la compagne aux costumes (Anne-Gaëlle Daval).

Je les ai tous ? FAMILLE ! 

Copyright Calt Productions

Et quand je parle de famille étendue, je pourrais même dire très étendue, car on y retrouve aussi les amis de toujours.

Est-ce l’esprit de famille/tribu ou un fonctionnement spécifique ?

Allez savoir, le fait est que ça marche.

D’ailleurs, ce fonctionnement n’est pas propre à Alexandre, car son demi-frère Simon fait de même sur Hero Corp où on retrouve sa mère, son père… et son demi-frère ! Et où à l’instar de son frère aîné, il enfile différentes casquettes en compagnie de quelques amis communs!

Attention il y a une blagoune familiale dans cet extrait qui est expliquée dans l’extrait suivant… Oui jeu de piste !

Et comme ils sont trop choupis-adorables et qu’ils se ressemblent finalement drôlement malgré leurs différences,  voici une petite vidéo-geek des frangins. C’est pour moi, ça me fait plaisir.

Indice croisé Hero Corp / Kaamelott à 0.42

Parfois, je me demande si cette tendance à s’entourer de proches n’est pas une forme de garde-fou.

Si la conscience de leurs défauts/travers ne les pousse pas à s’auto-cadrer par le biais de la présence de gens qui les connaissent bien et peuvent mettre le holà…

Ceci était la minute freudienne de l’article.

Copyright Calt Productions

Chez Alexandre Astier, il y a l’intelligence, la curiosité et l’exigence.

Quelquefois, on a l’impression que ce qui fait son charme, est aussi un peu un poids pour lui.
Que sa recherche d’une certaine qualité  le met en décalage avec une partie de la production télévisuelle ou culturelle.

Cf extrait sur les télé-réalités.

Il n’est pas toujours diplomate et on ne peut pas dire non plus qu’il ait la langue dans sa poche.

Mais comme beaucoup de fans de Kaamelott, je lui suis reconnaissante de savoir jouer de son humour, de son talent, de son style pour élever le débat et titiller notre curiosité.

De nous emmener vers d’autres terrains de jeux et parfois nous éclairer.

Kaamelott : Photo Alexandre Astier, Jean-Christophe Hembert
Copyright : © Calt Productions Source Allociné

Celle-là est plus pour le fun que pour le côté lumière de l’esprit… 

Articles connexes:

Breaking News: Dates Exoconférences

Kaamelott : Le Graal par ci, le Graal par là. 

Breaking News, les framboises sont perchées sur le tabouret de ma grand-mère.