La Fille du train : Addictif et glaçant !

Résumé

Editions Sonatine /Pocket Parution : 2015 Prix : 7.90€ (poche)

Matin et soir, Rachel prend le train pour se rendre au travail. Par la fenêtre, elle se laisse aller à attraper des éclats de vie, des morceaux d’intimité des foyers qui bordent la voie ferrée. A force, ces inconnus lui sont devenus familiers et elle se plaît à leur inventer une vie, un quotidien. En particulier un couple très amoureux qu’elle a baptisé Jason et Jess. Cela la distrait de la douloureuse rupture qu’elle a vécu avec son mari et dont elle ne remet pas.

Sauf que Rachel n’a plus de travail depuis des mois déjà.

Sauf que Rachel est devenue totalement alcoolique, alterne trous de mémoire et états de semi-lucidité, et harcèle son ex-mari.

Sauf qu’un beau jour, celle qu’elle a baptisé Jess disparaît.

Sauf que Rachel était là ce soir-là et pense connaître la vérité.

Mais que sait-elle réellement de ces inconnus qu’elle aperçoit depuis le train ? Peut-on réellement lui faire confiance ?

La fille du train : addictif et glaçant.

Voilà un thriller psychologique et glaçant à souhait dont les éloges n’ont pas été volés. Paula Hawkins nous immerge dans une ambiance glauque et poisseuse où le doute trouble les contours de la réalité. Alternant les voix de narration entre les trois femmes autour desquelles tourne l’action, elle ne cesse de semer le trouble quant à la lucidité de Rachel et à ses convictions. Qu’a-t-elle réellement vu depuis le train ? Que s’est-il passé ce soir-là ? Pourquoi était-elle présente dans le secteur ? Pourquoi était-elle blessée ?

A l’instar de l’alcool qui la ronge, le doute s’instille chez le lecteur et se distille comme un venin dans son esprit au fil de lecture. Qui est qui, dans ces eaux troubles où chacun semble avoir quelque chose à cacher ? Qui joue un double jeu ? Le mari ? La femme ? La maîtresse ? L’amant ? C’est la valse des faux-semblants et de l’incertitude. Le tueur est là, sous nos yeux, mais comme ivre, le lecteur ne peut le discerner.
On reste pris au piège de cette sombre toile qui se tisse sous nos yeux, brouillant les cartes, renversant nos certitudes à chaque page.

L’écriture brillante de Paula Hawkins nous confine au malaise. Au vertige presque, tant l’ambiance est oppressante et angoisse à souhait. Pourtant on en redemande, car son style implacable nous défend de lâcher les pages sans avoir découvert la vérité. Chaque nouvel élément qui se dévoile, soulève de nouvelles questions. Et si… et si… C’est diablement prenant.

Un machiavélique page-turner donc, qui joue sur nos petits démons. En effet, qui n’a jamais été un jour La fille du Train ? Qui ne s’est jamais faufilé d’un battement de cil dans l’intimité d’une maison par une fenêtre ouverte, au risque de voir ce qu’on n’aurait pas du ?
Une pépite sombre et glaçante à recommander d’urgence aux amoureux de thriller qui aiment se torturer les méninges et se coller le frisson.

Quant à ceux qui n’ont croisé que l’adaptation cinématographique, courez lire le roman, c’est bien plus glauque entre les pages !

A lire

juneandcie View All →

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

7 commentaires Laisser un commentaire

  1. Je n’ai pas osé lire ce livre car j’avais trop peur d’être déçue comme beaucoup. J’avoue que tes impressions de lecture me redonnent envie de me faire mon propre avis. As-tu lu La femme à la fenêtre ? Beaucoup de lecteurs l’ont encensé et d’autres l’ont carrément démoli.

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :