America(s) : sur la route du rêve américain

America(s) : sur la route du rêve américain

America (s) : le roadtrip américain de Manchette & Niemec

Juillet 1973, Amy décide de quitter Philadelphie pour rejoindre sa grande soeur Bonnie à Los Angeles.
Depuis un an, Bonnie est partie suivre son rêve à l’autre bout du pays. Depuis l’adolescente est sans nouvelle d’elle.
Du haut de ses pas tout à fait treize ans, Amy se lance dans une traversée de l’Amérique. En stop. Seule.

Un roadtrip qui la conduit à croiser la route de personnages aussi différents que singuliers. Des rencontres qui reflètent toutes une part de l’Amérique de ces années-là, entre Nixon et guerre du Viêtnam.
Bien des surprises et des déconvenues attendent Amy sur sa route comme au bout du chemin.
Dans ce roadtrip un peu magique, l’adolescente trouvera-t-elle ce qu’elle est réellement venue chercher ?

America(s) : sur la route du rêve américain

Ça aurait pu être un polar. Une gamine, à peine adolescente, qui part seule à la recherche de sa sœur, à travers le pays. Ça avait tout du roman noir…

Mais c’est un roadtrip singulier que Ludovic Manchette & Christian Niemiec ont choisi de nous délivrer.

10 ans après Alabama 1963, ils nous brossent le portrait d’une autre Amérique. L’Amérique de Nixon, du Watergate et de la guerre du Viêtnam. Une Amérique où le Flower Power et quelques illusions s’évaporent dans les fumées des derniers hippies.

C’est cette Amérique que va rencontrer Amy à travers son roadtrip improbable. Une Amérique de toutes les nuances, de tous les possibles, où tout coexiste : le vétéran traumatisé de la guerre du Viêtnam, la serveuse virtuose cachée de piano, les hippies désabusés jusqu’à Bruce Springsteen à l’aube de sa gloire et au fondateur de Playboy, Hugh Hefner.

Une Amérique où devenir une playmate peut être un rêve de gloire, un synonyme de réussite.

Ce portrait saisissant se reflète à travers les yeux de cet enfant de même pas treize ans et boum ! Le style Manchette et Niemec fait une fois encore des étincelles.
America[s), c’est une ode lumineuse et magique au rêve américain, à ses espoirs mais aussi à ses désillusions et à ses naufrages parfois.

Dans ce van qui sillonne la mythique route 66, aux côtés de Bruce Springsteen, on se prend soudain à rêver à l’avenir d’Amy.
Et cette gamine paumée, un peu fragile qui partait à la dérive, semble alors porter tous les espoirs et les rêves de l’Amérique.

Un roadtrip de toutes les Amériques que vous n’oublierez pas.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :