Geeki-embrouillaminis: qui se cache derrière le geek ?

Je vous entretenais, il y a quelques articles de cela, des définitions respectives du geek et du fan.

Souvenez-vous, il était établi que le terme geek était selon le Larousse :

« un mot anglo-saxon, signifiant fou de. Fan d’informatique, de science-fiction, de jeux vidéo, etc., toujours à l’affût des nouveautés et des améliorations à apporter aux technologies numériques. »

Définition à laquelle Wikipédia (une fois n’est pas coutume) apportait les précisions suivantes:

« Un geek (/gik/)1 est une personne passionnée par un ou plusieurs domaines précis, plus souvent utilisé pour les domaines liés aux« cultures de l’imaginaire » ou encore aux sciences, à la technologie et l’informatique. »

Très bien, me direz-vous, mais là tu radotes.

Donc où veux-tu en venir ?

Ou vous en conclurez simplement qu’Alzheimer frappe de plus en plus jeune. Ah ma pauvre Lucette !

Permettez-donc que je vous fasse remarquer une amusante coïncidence: dans ces deux définitions apparaissent les termes fan et passionnée. 

Oh ben dites, ça c’est amusant !

Rappelez moi la définition d’un fan ?

« Un fan (anglicisme, abréviation de fanatic, littéralement « fanatique ») est une personne qui éprouve une très forte admiration pour une personne, un groupe de personnes, une équipe de sport (dans ce cas on parle plus de supporter), etc.

Un groupe de fan d’une même entité ou d’une même personne constitue son fandom. Ils peuvent montrer leur enthousiasme en créant un fan club, en tenant des conventions, ou en rédigeant des fanzines ou des fanfictions.

Merci Jarvis-Wiki !

Que dit l’Ultron Larousse ?

 » Admirateur enthousiaste, passionné de quelqu’un, de quelque chose. »

Mais dites-moi, monter des conventions, rédiger des fanzines, débattre pendant des heuuuures sur les forums, est-ce que cela ne nécessiterait pas des connaissances pointues dans les domaines de l’imaginaire, collectées par des personnes passionnées ?

Soyons honnêtes, on ne peut pas monter un Comic Con entier par exemple juste sur le potentiel des fesses de Robert Downey Jr ou les abdos de Chris Hemworth.

Bien sûr que ça joue !

Mais il en faut bien plus que ça pour rassembler les aficionados de Marvel.

Ce qui anime les forums et les débats enflammés c’est bien la connaissance parfois extrême des fans de l’univers et des personnages. C’est leur exigence et leur envie d’aller toujours plus loin sur le sujet.

Alors peut-être que je titille le goujon ou la petite bête, mais serait-il exagéré de dire que finalement les vrais fans sont tous un peu des geeks par leur connaissance du sujet qui les préoccupe ?

Même carrément des geeks ?

Attention quand je parle de connaissance du sujet, je ne parle pas des forums où il y a douze pages d’images des yeux de Benedict Cumberbatch pour débattre de leur couleur ou du torse de Chris Pratt pour déterminer son meilleur profil.

Qui hante les couleurs du Comic Con de San Diego déguisé en Stormtrooper ?

Source originalstormtrooper.com

Qui a connaît par cœur et a déjà porté toutes les tenues de Padmé Amidala ?

Source http://www.starwars.com/databank/padme-amidala

Qui peut réciter d’une traite tous les prénoms de Sherlock Holmes sans hésiter, ni se tromper ?

Williams Sherlock Scott Holmes pour info.

Qui sait classer toutes les répliques selon leur Docteur d’un seul coup d’oeil ?

Source http://www.bbcamerica.com Copyright BBC

A votre avis, un geek ou un fan ?

Difficile à dire, n’est-ce pas ?

En réalité, ce serait l’évidence de dire tout fan n’est pas forcément un geek, car tout dépend du level de  » fan-attitude » et du domaine.

En effet, les définitions sont restrictives dans leur domaine d’application. D’ailleurs on peut être geek dans un domaine mais non d’une personne.

Alors qu’on peut être indifféremment fan d’un acteur, d’un chanteur, d’un film ou d’une série.

Le terme « fan » est donc moins restreint dans son application.

Mais, partant de ces définitions, on peut raisonnablement admettre que tout geek renferme un fan en puissance qui n’attend que son révélateur.

C’est d’ailleurs à un geek et à un fan que revient le dernier mot de cet article.

Ou du moins sa conclusion.

Monsieur Simon Pegg (que j’adore encore plus pour cela), a donné une très jolie définition du geek, qui pourrait tout aussi bien convenir à un fan :

cool-Simon-Pegg-geek-quote
Merci à the MetaPictures.com pour ce joli montage. Source : http://themetapicture.com/the-truth-about-being-a-geek/

Avoir les connaissances d’un adulte mais pouvoir regarder les choses et s’émerveiller comme un enfant.

Qu’on soit geek ou fan, fan et geek, c’est exactement ça.

Il y a cette passion qui vous affranchit du monde, vous pousse à dépasser vos barrières personnelles, à aller vers les autres et à vivre des moments hors du commun.

Un article très sérieux disait que les Conventions réinventent le lien social, car ce sont des espaces où les gens se retrouvent, laissant de côté tout ce qui nous plombe au quotidien, nous enferme, pour partager quelque chose, une culture, une passion.

Si l’image des geeks est aujourd’hui plus positive c’est, certes, parce que leur culture a su se démocratiser, mais aussi parce qu’ils ont su en profiter pour combattre cette étiquette d’asociaux en puissance qu’on voulait leur coller.

Hier, l’image du geek était un sociopathe fini, collé à son ordinateur, une manette greffée au bout du poignet.

Aujourd’hui c’est quelqu’un qui partage un univers et ses connaissances avec d’autres par différents biais.

C’est aussi, pas toujours, un fan qui va en Convention pour rencontrer des gens et partager avec eux un moment exceptionnel.

Lors de mon premier article, je me suis définie, en tant que geek et en tant que fan, un peu comme par la force des choses.

C’est une étiquette que je continue de revendiquer. Avec un peu de fierté.

Je termine cet article par une mention spéciale à la définition du geek donnée par l’Internaute :

« Personne ayant peu de vie sociale en raison de sa passion exagérée de l’informatique, des nouvelles technologies, de la science-fiction, ou encore des jeux. »

Les gars, faut sortir le dimanche.

Votre définition est réductrice et obsolète.

Peu de vie sociale ?

Définissez « vie sociale » s’il vous plaît?

Est-ce que s’en trouvent exclus les LANS-party entre amis, les forums, les marathons ciné, les conventions, les cosplays, les flash-mob et j’en passe ?

Je ne voudrais pas faire ma raclette comme dirait Perceval mais selon le même site, une définition c’est :

« Énonciation des éléments caractéristiques, des attributs d’une chose. »

Le Larousse lui, dit :

« Fait de déterminer les caractéristiques d’un concept, d’un mot, d’un objet, etc., ensemble des propriétés essentielles de quelque chose. »

Si je m’en tiens à cela, une définition, si je ne me trompe, se doit d’être objective, non subjective.

C’est moi ou les termes/expressions « peu de vie sociale » et « passion exagérée » c’est un poil un jugement de valeur péjoratif ?

Oui je suis parfois soupe au lait.

Bonne geekitude à tous !

13 commentaires

  1. Oh j’hésite… Les combats perdus d’avance contre la mauvaise foi, hein. Et puis… un Internaute, ce n’est pas un geek, à la base?

    Je refuse un Internaute n’est pas obligatoirement un geek, une fifille (par exemple) qui va sur internet pour Facebook et Zalando c’est pas une geek nanméhoooooo

    Aimé par 1 personne

    1. Nan mais les fifilles ont un iPhone avec l’application Zalando ! Enfin… je crois… Mais je suis d’accord Internaute n’est pas égal forcément à geek. Mais on peut admettre que certains internautes en soient. Du coup disons qu’ils se sont à demi-bashés. Voilà

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s