Freaky Friday : En cinémascope !

Il n’y a pas que le petit écran qui s’ingénie à nous mettre des musiques en tête, le grand écran a lui aussi ses lettres de noblesse en la matière. Sans nul doute le fait-il avec plus d’art et de passion, il n’empêche qu’il est des bandes originales qu’on reconnaît à trois notes tellement elles…

Le Tag des B.O

L’un des moments les plus forts de la Convention Sherlocked a été, sans aucun doute, la rencontre avec David Arnold et Michael Price, les compositeurs de la bande-originale. Comme c’est singulier de découvrir soudain les visages et les personnalités derrière cette musique qui vous accompagne si souvent. Mais le plus étrange était de voir leur…

BO Bilbo: Vous reprendrez bien un peu de Hobbit?

Si j’ai un peu de mal avec cette seconde plongée en trois volets dans l’univers de Tolkien, version La- Nouvelle- Zélande- et -moi, que j’ai trouvée looongue… très loooongue…. Et puis moi les scènes d’introduction de trois heures à base de gobelin et de morve, où l’on sait que Bilbo ne va pas mourir maintenant,…

Les B.O: L’exorcisme du lundi

Franchement vu l’ambiance, la perspective de la rentrée et les nouvelles, j’aurais pu choisir la musique de l’Exorciste pour ce lundi. Ou la bande originale de Freddy, pour rester thématique. Mais j’ai préféré essayer de vous redonner la pêche avec ceci: Ca fait partie des B.O de dessins animés vraiment sympathiques, qu’on aime écouter en…

Les B.O : la trilogie Shrek

Il y a des films ou des dessins animés qui changent complètement notre perception d’un genre. Et puis à force de les voir, de les revoir. On s’habitue. On est blasés. Un peu écoeurés comme après une indigestion de bonbons. Puis on oublie… … Jusqu’à ce qu’une musique nous interpelle pour nous rappeler ce moment…

Streets of Philadelphia

Sortie en 1993, c’est un incontournable que je ne pouvais pas ignorer dans ma collection de bandes originales. Absolument indissociable du film, la chanson raconte l’intolérance face aux personnes atteintes du SIDA et la douloureuse solitude de cet homme face à la lente déchéance due à sa maladie. La ville de Philadelphie est évoquée explicitement…

La B.O triste du jour

Il y a des jours où on se lève et on n’a aucune idée de ce sur quoi on va poster. Mais alors aucune. Souvent. On ouvre Twitter. Et là c’est la claque. Et là on sait. Même si on n’en a pas envie. Même si on se sent triste. Même si on ne se…

Who you gonna call ?

Ghostbusters !  Voilà. Donc tous ceux qui ont bramé la réponse devant leur écran en se marrant: 1° Sont mes amis 😉 2° Se sentent vieux en se rappelant que c’est sorti en 1984. 3° Connaissent le Bibendum Chamallows et sont des geeks. Ca fleure bon les années 80 et c’est volontairement kitsch à souhait…