Breaking News : Les framboises sont perchées sur le tabouret de ma grand-mère

Copyright CALT Production

Vous le savez probablement déjà.

Et tous ceux qui ont décodé mon titre, sont déjà en train de faire la danse du slip.

Mais c’est officiel, Kaamelott va revenir sur nos écrans.

Dieu a enfin récupéré les droits d’adaptation sur sa série. Il a balancé sa Valda entre la poire et le fromage, hier soir sur France Inter.

Sans héraut, ni tambour, ni trompette. Stoïque, clair et net notre chef de guerre.

Copyright J. Morell/M6 Source l’internaute.com

Pour les néophytes, Dieu = Astier.  C’est pas moi qui ai décidé, c’est le Roy. Mieux vaut ne pas la contrarier sur le sujet, ça pourrait donner ça

Source http://giphy.com/

Autant vous dire que ça a été le feu d’artifice sur internet et les réseaux sociaux.

Le site Geeks and Com’ était à deux doigts de sortir les kleenex en annonçant la nouvelle ce matin

Et moi-même, je ne m’en sentais pas très bien, le coeur en bafouille dans l’expectative d’informations supplémentaires.

Grâce à eux, on peut d’ailleurs écouter le moment précis du largage de bombe…

Kaamelott: Alexandre Astier a récupéré les droits d’adaptation de sa série.

Moment historique avec la main sur le coeur… 

… Et apprendre de la bouche même de Dieu que ce retour se fera au cinéma.

Amen !

Si vous vous étonnez que je ne fasse pas le défilé de gifs de la joie, c’est que Séries Chéries, tout à sa joie, nous en fait un magnifique florilège  que je vous invite à admirer ici.

Et même le laconique, le stoïque, l’inébranlable Monsieur Séries a laissé paraître son bonheur. Vous pourrez contempler sa béatitude en passant par là.

Je vous promets que là, il est probablement à son max…

Le Roy dit Nous Voulons ayant appris la nouvelle…

Oui le tremblement de terre ce matin c’était ça !

Elle est en train de nous mitonner un article qui risque de faire décoller vos armures.

L’apothéose de la manifestation de joie ultime est donc encore à venir… Je ne manquerais pas de vous en faire profiter.

Quant à moi … je suis tout à la fois joie et expectation.

Tel St Thomas, je veux voir pour croire.

Non mais !

Pour ceux qui tombent des nues devant cette levée de boucliers enthousiastes, je vous renvoie au Have you met de la semaine passée. Bonne lecture !