Have you met… Neil ?

Avec une rubrique portant un intitulé pareil, je ne pouvais pas passer à côté d’une telle mise en abyme.

Alors non, pour les mécréants, pas O’Neill. Ni avec un « L », ni avec deux.

Parce que O’Neill c’est O’Neill. Et que ce Neil là il n’a pas besoin de passer la Porte des Etoiles pour être legend…

Wait for it…

DARY !

Ladies & Gentlemen, please welcome Neil Patrick Harris.

  • Fiche signalétique

Profession: Réalisateur, acteur, chanteur.

Né le : 15 juin 1973

Nationalité : américain

Signes distinctifs : Absolutely Legendary. Showman extraordinaire.

  • Les débuts de la légende.

Neil Patrick Harris est pour ainsi dire un enfant de la balle, puisqu’il fait ses débuts très jeune à l’écran. Pour ceux qui s’en souviennent, il occupe le premier rôle de la série Doogie Howser, M.D ou Docteur Doogie en 1989.

20519616.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx
Copyright : © 20th Century Fox Television

 

Quoi ? Non cette photo ne brise pas la légende.

Faites le calcul, il a alors 16 ans!

Et c’est le début de la légende, puisqu’il nominé aux Golden Globes pour cette série, (outre sa nomination l’année précédente à la même cérémonie pour son rôle face à Whoopi Goldberg dans Clara’s Heart)

Oui à 16 ans ! Ça c’est la classe ! 

Pourtant, pendant des années il cumule les seconds rôles au cinéma et à la télévision. Il fait d’ailleurs des apparitions dans des épisodes de Code Quantum ou Arabesque

Si, si ! Episodes respectivement 16 et 19.

Il fait aussi carrière sur les planches, dans des comédies musicales ou des pièces de théâtre. Mais aucune de ses prestations ne signe véritablement et complètement sa rencontre avec le succès.

Et ce jusqu’en 2005…

  • Suit up !

barney-stinson_00365536

En 2005, se produit un événement que tous les sériphiles, sérimaniacs, sérivores ne sauraient oublier: la rencontre avec le personnage merveilleusement insupportable de Barney Stinson dans la série How I Met your Mother ?

Dans ce rôle, Neil Patrick Harris crève tout simplement l’écran. Il démontre l’étendu de ses multiples talents d’acteur, danseur et chanteur et nous fait succomber au charme « légendaire » de Barney.

Qu’on n’aime ou non, la série…

Certains, à mon exemple, auront été déçus de sa conclusion, d’autres lassés de sa longueur…

… le personnage de Barney Stinson devient emblématique à coup de répliques cultes d’une bonne dose de charisme de son interprète.

A tel point que certains éléments de la série sont déclinés en produits dérivés comme le fameux Bro Code.

( Et oui je l’ai à la maison pour tout vous dire)

Ce que Neil Patrick Harris parvient à insuffler à ce personnage en fait tout simplement une icône télévisuelle inoubliable et donne naissance à des scènes… de légende, dans la pure tradition de Broadway.

Dire que son parcours dans les comédies musicales a influé sur son personnage semble presque une lapalissade.

Que ce soit la magie, la danse ou le chant, chacun de ses talents viennent enrichir la personnalité de ce personnage haut en couleurs, laissant le spectateur parfois pantois d’admiration.

On en vient presque à regarder la série rien que pour les fantaisies de Barney.

 

  • Challenge accepted !

Aucun défi artistique ne semble pouvoir résister à la polyvalence de ses dons.

Si HIMYM lui ouvre de nouvelles portes dans le milieu du cinéma et de la télévision, notamment le doublage de dessins animés comme Tempête de boulettes géantes, Neil Patrick Harris se révèle l’homme providentielle de toutes les cérémonies.

19082075.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx
Copyright : © Sony Pictures Releasing France

Le maître de cérémonie qui les rend toutes exceptionnelles. Avec Neil, c’est l’éblouissement, la magie.

En voyant cela, je suis tentée de penser que, plus qu’au cinéma et à la télévision, c’est à Broadway que cet artiste hors normes appartient avant tout.

Peu importe qu’il n’ai jamais gagné d’Oscar. Qu’il ne soit jamais vraiment illustré dans un grand rôle iconographique au cinéma, Neil Patrick Harris rayonne malgré tout, de toute l’étendue de son talent. De ses talents.

Et il a su marquer le monde du show-business tout autant que nos esprits.

 

14 commentaires

  1. Complètement d’accord pour la désolante fin de la série… Vraiment dommage !
    Mais Neil et donc, Barney !! LE personnage de la série, complètement what the fuck mais qui fait tout. Je me souviens des scènes du « passé » montrant la conception des articles du Bro Code, quel fou rire !

    Aimé par 2 people

  2. Super article qui résume assez bien le personnage ! Il m’époustoufle à chaque fois ! Je crois que la scène qui m’a fait le plus rire avec Barney, c’est quand il crée un one-man-show uniquement pour prouver à Lily qu’elle a tord. The must : quand il fait la danse du robot en lui aspergeant de l’eau. Et qu’il se prend une baffe à la fin.

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s