For Vincent, with love…

 

Je me suis plongée dans une biographie qui devrait faire plaisir à ma chère Bigre, puisqu’il s’agit de celle de Vincent Van Gogh.

image

Une petite merveille sur laquelle j’ai sautée en voyant son prix réduit (15€) et qui retrace la vie et l’oeuvre de Van Gogh, ses influences, l’évolution de son art, ses oeuvres, sa lente dérive dans la folie.

imag1163_1.jpg
Dédicace à Bigre sur le choix des visuels.

Vous faire un résumé serait trop fastidieux. D’ailleurs, peut-on honnêtement dire qu’on « résume » Van Gogh ? Ce serait bien réducteur. Néanmoins, je tenais à vous présenter l’ouvrage qui est remarquable par sa mise en page simple mais soignée et agréable, ainsi que l’angle d’approche choisi pour aborder la vie du peintre. Commencer par comprendre l’influence morale, religieuse et sociale de la famille Van Gogh sur Vincent devient une évidence au fur et à mesure que l’on avance dans la lecture.

imag1164_1.jpg

Si cette lecture n’est pas forcément des plus aisées par le nombre de détails et de références qu’elle donne, elle n’en reste pas moins abordable avec notamment de nombreux annexes dont ce récapitulatif chronologique.image

Mais je suis probablement mauvais juge dans ce cas précis, car ma formation d’historienne me facilite peut-être les choses.

Tenant compte des différents éléments de contexte (artistique, familial, historique etc…) les auteurs tentent de comprendre et d’expliquer le fonctionnement de Vincent Van Gogh, entre psychologie et génie artistique. Le peintre comme l’homme resteront sûrement un mystère au final, quoiqu’on puisse en dire ou tenter d’en comprendre, mais le livre est un régal pour les yeux.

 

A travers la puissance des couleurs,  la vitalité des motifs, on ne peut qu’être touchés par cette forme d’émerveillement et de douleur intrinsèque qui émanent de l’oeuvre de Van Gogh. Un sensibilité dans le regard du peintre qui ne peut laisser indifférent.

Et pour ceux qui se penseraient réfractaires à l’art de Van Gogh, je vous conseillerais de regarder cet épisode de Doctor Who.

Étonnement, au delà de l’aspect science-fiction, cet épisode a su saisir d’une certaine façon le tourment et la sensibilité de Van Gogh. Et ces quelques minutes sont un très joli résumé de l’oeuvre et l’homme, magnifiquement interprété par Tony Curran.

J’aurais voulu que cette scène puisse exister pour de vrai, qu’il sache que son tourment n’avait pas été vain, que sa vie avait eu un sens. J’espère au moins que, passant de la fiction à la réalité, elle saura vous donner envie d’en savoir plus sur ce peintre.

4460784_3_96d5_autoportrait-au-chapeau-de-paille-de-vincent_06904cac481c84d2dc672dff6edaa380
« Autoportrait au chapeau de paille », de Vincent Van Gogh. BILL PUGLIANO/AFP

 

Publié par

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

28 commentaires sur « For Vincent, with love… »

      1. Tu veux parler de oeuvre au masculin? Eh bien non 🙂
        Enfin j’ai vérifié par acquit de conscience dans Wiki, mais le mot a deux usages différents, il n’a pas tout à fait le même sens suivant qu’il est au masculin ou au féminin.
        œuvre \œvʁ\ masculin
        (Arts) Ensemble de la production d’un artiste.

        Aimé par 1 personne

  1. S’il devait y avoir un épisode pour convaincre de regarder Dr who, ce serait probablement celui ci 🙂

    Et vive les éditions taschen pour leurs « gros » livres super abordables (à l’occas il faut que je te montre mon histoire du Costume, 2 tomes de pure plaisir des yeux <3)

    Aimé par 1 personne

      1. C’est en substance ma réponse à June 😉 Mais je disais ça pour ceux qui veulent voir du Van Gogh et ne peuvent pas aller tout de suite à Amsterdam, et pour qui Paris est plus proche.

        Aimé par 2 personnes

      2. C’est vrai!
        Bon, une fois qu’on est à Paris, comme tu sais, Amsterdam n’est plus si loin ^^
        J’en avais profité quand j’habitais en banlieue parisienne pour « monter » vers Brugges puis Amsterdam. Un bien joli périple. J’ai des photos mais le voyage datant de 1998 ou 99, j’ai tout à scanner ( argentique oblige).

        Aimé par 2 personnes

      3. Oui je sais XD 4h de train quand même 😉 Je ne connais pas Bruges par contre, c’est aussi joli que le film Bons baisers de Bruges essaie de le dire? (parce qu’un des personnages n’est pas convaincu 😉 ).

        Aimé par 2 personnes

      4. Bruges, c’est très beau. J’y étais allée en hiver. Ok, c’est certain que ce n’est pas trépidant, c’est calme… (oui, j’avais bien aimé le film, justement). Idem: j’ai des photos, mais en argentique, blablabla…

        Aimé par 1 personne

      5. L’an dernier je suis allée à Anvers (d’ailleurs demain l’article du jour y sera consacré), ça ressemble? Parce qu’en repassant mes photos en revue pour les poster, je me suis souvenue à quel point c’était vraiment une ville belle, et agréable – car calme, effectivement.

        Aimé par 2 personnes

  2. Tu vas faire pleurer Bigre. Je ne la connais désormais que trop bien pour en être sûre. Parler de Vincent, et de ce magnifique épisode de Dr Who est très émouvant.
    Il est désormais mon peintre préféré.
    Mes vacances d’avril 2015, en Belgique avec Bigre puis après en région parisienne ont été un pélerinage sur les traces de V. Van Gogh.
    L’expo à Mons sur ses premières œuvres, puis Auvers-sur-Oise, l’église, la maison et sa tombe, tu y rajoutes une virée à la National Gallery en février 2015 : de beaux souvenirs.

    Cet artiste me touche. Son œuvre est intemporelle.

    Raaaaah et cet épisode, avec Bill Nighy tout en émotions, la chanson au fort potentiel lacrymal : pleurage obligatoire.

    Aimé par 1 personne

  3. Très joli livre! Une lecture qui doit être très intéressante! J’aime beaucoup le travail de cet artiste donc en découvrir plus sur son histoire personnelle et sur ces influences me plairait bien!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.