Freaky Friday : Trust me, i’m the doctor.

MattSmith
Source :http://mashable.com

Franchement,  c’était facile, si facile, après une accroche pareille d’embrayer ce Freaky Friday  avec ceci…

Trop facile hein ?  Fourbe même. Je vous ai leurré comme des petits poissons rouges. C’est super naïf un poisson rouge. Je vous assure.

tumblr_ngs489OhAZ1sr1r7zo1_500

Petit coup de vieux pour certains d’entre nous.  1996, autant dire une éternité. Certains n’étaient même pas nés. Il a la parole coquine le Doc, joue habilement des mots et de la métaphore, il faut le reconnaître, même si je n’ai jamais été une grande fan du personnage.

Il faut dire qu’à l’époque, au Ministère Amer, on avait quelques personnalités assez stylées, entre provoc’ parfois hardcore et gangster rangés. On n’a pas forcément tout apprécié mais certains morceaux marrants sont restés.

Certains font sourire, d’autres sont encore d’actualité. Les programmes se zappent les uns et les autres mais on mate toujours. Obnubilés par un petit écran dont la qualité subit une baisse abyssale tandis que, paradoxalement, les séries ont gagné en exigence de qualité.

« Quand tous les médias bosseront bien, je serais témoin numéro 1 »

Il y a quelque chose qui me chatouille en réécoutant ces sons. L’impression amère (notez le clin d’oeil) que les raisons pour lesquelles le Ministère était né, n’ont pas disparues. Elles ont même empiré. Qu’on ait aimé ou pas, qu’on ait été d’accord ou non, le Ministère s’est dissout dans les brumes des carrières solos et des notoriétés parfois éphémères, les cités et leurs problèmes sont restés.

Étrange ce voyage temporel et musical dans le top 50 des années 90, n’est-il pas ? Pour un saut temporel pareil, il nous aurait presque  fallut … Un docteur… Mais pas  n’importe lequel. Pour terminer ce voyage dans le temps du Friday  de façon totalement freaky, il nous faut au moins LE Docteur pour nous ramener dans notre temps.

8 commentaires

  1. L’autre jour, j’écoutais Nostalgie, « la radio des vieux », et quelle ne fût pas ma surprise lorsque j’ai entendu Stomy Bugsy entammer « mon papa à moiiii, est un gansteeer ». Coup de vieux magistral, enfoncé encore plus avec le morceau suivant: « lève les bras balance toi, sur le rythme de nos paaaas, balance toi, laisse le groove guider tes paaaaas ».
    Ces morceaux c’est toute mon adolescence. Suis-je déjà vieille?? Happy Friday à toi aussi 🙂

    Aimé par 1 personne

      1. Il y a des trucs de certaines époques que je zappais déjà à l’époque et qui ne me font ressentir aucune nostalgie, juste le soulagement qu’on n’ait plus à les subir dans les médias 😉

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s