On lit entre deux séries

Oui dans le sous-titre de ce blog il y avait le terme  » books » c’était le piège. 🙂

J’avais envie de vous faire découvrir un ouvrage amusant que j’ai eu enfin le temps de lire il y a peu. Ce n’est pas un livre spécialement récent. Ce n’est ni un Comics, ni de l’Heroic Fantasy ( mais ça viendra, j’ai des idées de sujet. Ne pleurez pas !).  Ni du Neil Gaiman (Désolée Tritri).

Et ce n’est pas le dernier Goncourt non plus, si ça peut en rassurer.

ça s’appelle:

9782226243027-j

Et là sur le titre on bloque. On hésite entre redouter la leçon faussement humoristique sur l’ignorance grandissante des français de leur propre langue et se fier à la bonne bouille du monsieur sur la couverture en se disant que ça peut être amusant.

La deuxième option est la bonne.

De quoi il s’agit :

Ancien cancre dont, si on en croit son propos, les dictées ressemblaient à des champs de bataille, Daniel Picouly se retrouve, au début de cet ouvrage, de retour sur les lieux de ses anciens méfaits orthographiques. Dans son ancienne école.

Mais cette fois-ci en tant qu’auteur intervenant face à des élèves.

En attendant une classe qui n’arrive pas, la voix de l’ancien cancre éveille ses souvenirs, tandis que l’adulte, un peu perplexe, entre en introspection dans la lecture des questions préparées par les élèves. Les deux se font écho et se complètent pour retracer avec humour, auto-dérision et poésie son parcours d’écrivain.

Ça a  le charme d’une conversation amicale.
Entre l’enfant et l’adulte qui se souvient, un peu.
Entre le modèle et les élèves.

Entre l’auteur et le lecteur.

On se laisse entraîner sans problème dans cette étrange conversation à bâtons rompus entre le passé et le présent.

C’est doux, tendre, pas moralisateur pour deux sous et ça fait sourire. C’est une leçon d’écriture qui ne veut pas en être une. A la Picouly.

La bio en deux mots: 

Daniel Picouly, pour ceux qui le connaissent pas, n’en est pas à son coup d’essai. Auteur de romans noirs (Nec, La Lumière des fous, Les Larmes du Chef) il connaît véritablement le succès avec son roman autobiographique  » Le champ de Personne » . Rien n’a jamais empêché d’écrire celui qui depuis l’enfance invente des histoires, même pas ses multiples projets. Des romans ( L’Enfant Léopard, Un Bâton de Rouge dans le chargeur), des albums jeunesse ( Amis Parents, LuLu Vroumette c’est lui !) au théâtre ou à la télévision, Daniel Picouly a plusieurs vies dans une vie.

Les citations :

Vérifier quoi ?
Qu’un écrivain, ce n’est pas un dieu descendu de l’Olympe.
Que c’est un type normal. Un type comme les autres.
Avec une taille, un poids, des chaussures mal cirées, des poils dans les oreilles, un pantalon qui godaille, une mauvaise haleine.
 » Combien vous mesurez ? », ça veut dire:
Est-ce-que, moi, monsieur, moi comme je suis… j’ai le droit d’écrire ?
– Oui tu as le droit.

Comment leur avouer que si le griot africain n’écrit pas, c’est à cause d’une remarque de mon maître:
– Tes histoires sont jolies, mais on ne les voit pas. Elles disparaissent sous les fautes d’orthographe.

Attention! Regardez bien! Je ne vous le montrerai qu’une fois.
Vous êtes prêts ?
Le secret de l’écriture le voilà !
( L’auteur s’empoigne les fesses.)
Le fessier ! Eh oui, le fessier !
Si vous êtes capables de rester assis des heures et des heures à votre bureau vous êtes sauvés !

Inutile de vouloir être quelqu’un d’autre. Vous êtes uniques. […]
Depuis le début des temps jusqu’à la fin, il n’y a jamais eu et il n’y aura plus jamais un être comme vous.

Elle a inventé le « gratin à rien ».
Un plat de restes dont la composition est encore plus secrète que celle du hachis parmentier de la cantine.

Voilà ça les gens. C’est du Picouly. Si vous voulez en savoir plus sur lui : picouly.com

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s