Freaky Friday n°3 : Disney revival

Il est beau,

Il est chaud,

Il sent  le Cornetto,

C’est le Freaky Friday !!

Jusque-là j’avais pas mal épargné vos oreilles.

Mais comme on a fêté le 17 juillet les 60 ans de l’ouverture du premier Disneyland en Californie, j’ai décidé de vous faire un petit cadeau thématique, hommage à l’usine à talents (?!) Disney.

Enfin, cadeau… Dans Freaky Friday, il y a freaky.

Et parfois c’est flippant de voir ce qu’on a pu écouter enfant.

Et là, je vois le retour de la WTF face

Copyright CALT production

Eh bien quoi les enfants, c’était ça aussi Disney. L’origine de Violetta, Lindsey Lohan, Miley Cyrus, Britney Spears, Ryan Gosling (oui même Ryan, je sais c’est dur les filles !Mais il s’en est bien sorti) c’est Douchka…

Et Anne.

Oui la transition entre les époques est violente. Mais revenons-en à nos moutons.

Je passe sur les paroles absolument absurdes…

Non en fait je ne peux pas. Il faut que quelqu’un m’explique maintenant. J’ai besoin de comprendre. Parce qu’à l’époque j’étais jeune (4 ans). Franchement les paroles… il y avait Mickey, Donald et la jolie dame quoi. A cet âge le reste on s’en fiche.

Mais là quand même… POURQUOI ? Juste POURQUOI ?

« Et boum, la surprise et partie
Et bien partie
Les copains du CM sont là aussi
On a tous le flash pour la danse
Ton violon,
Laisse-le en vacances »

Donc jeu de mots de merde sur surprise party, ok… Mais Ton violon laisse-le en vacances ? 

T’en connais toi qui en CM1 ou 2 ramène son violon à une fête ? On est tartes à cet âge mais quand même.

– Viens on va faire la chenille !

– Naaan, je vais jouer du violon pour emballer les filles. 

C’est moche de faire ça à des enfants si jeunes. Après il faut une psychothérapie comportementale.

Et puis le final, mes enfants, le final :

« Demain on s’ra tous des stars de ciné; Pas d’tricheurs. Mettons nos montres à l’heure. »

De quoi ça s’agite ? Le rapport dans le contexte bon sang ! On fait une boum DONC on va devenir des stars de ciné. Et les stars de ciné c’est honnête OK ?!

Je pense qu’en fait au début l’auteur (ô rage ! ô désespoir ! ô terminologie ennemie!) avait un thème simple : Viens on va faire la fête, ça va être chouettos ! (Hero Corp dédicace sur le chouettos).

Comme ça tournait vite en rond cette affaire ET que les enfants n’écoutent pas les paroles (et les parents non plus.  Après le check up  » 0 gros mots », ils mettent en mute pour ne pas finir lobotomiser de la 200ème écoute en 1h30, Oui je fais pareil et alors?). Il a donc fini par mettre des mots aléatoires sympas. Violon c’est un mot sympa. Le contexte on s’en fiche.

La question qu’on se pose tous c’est : il est devenu quoi le pauvre jeune homme qui danse à côté avec un sourire de constipation aiguë et un regard de cocker en extase ?

Douchka, on sait. Quand elle a voulu envoyer valser la barrette et la jupette à carreaux, Disney lui a montré la sortie et elle a bien galéré.

Pleurez… Je l’ai eu ce vinyle. Oui ben 4 ans quoi ! Ok je sors.

Mais lui ?

Non parce qu’il a enduré des clips apparemment.

Et puis bon les autres, ils sont planqués dans les déguisements, lui par contre pour le manquer.

Bref, je sens que vous en redemandez. Si, Si ! Ne soyez pas timides ! Et ça me fait plaisir. Alors un petit dernier.

J’ai seize ans. J’accroche mon coeur à une étoile.

Publié par

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

16 commentaires sur « Freaky Friday n°3 : Disney revival »

  1. Le pire je crois c’est la choré. Le gars à l’air de se dire ‘putain de choré mais un contrat c’est un salaire, on mangera ce soir alors souris’.

    … j’ai jamais été aussi heureuse d’avoir échappée à ça. Quoi que, étrangement je connaissais celle de Taram mais je sais pas d’où xD

    Aimé par 1 personne

  2. Ah ben je ne savais pas pour l’anniversaire de Disneyland, je suis en thème aussi sans le vouloir alors XD
    Je crois que je ne connaissais pas la chanson de Taram non plus. C’est ça ou bien mon cerveau a fait un blocage salvateur, mais je me souviens très bien (hélas?) de Mickey Donald et moi (je l’ai même casé en blague dans un article récemment).

    Aimé par 1 personne

    1. Ils nous ont tartiné un super documentaire sur W9. Pour une fois assez bien pensé. C’est là que j’ai eu déclic infernal. Je pense que moi aussi ma mémoire avait bloqué ça. Mais 24h avec « Mickey, Donald et moi  » dans la tête. Pire que  » à la volette ».

      Aimé par 2 personnes

  3. Je cherche les paroles, et la totalité est hautement improbable… Dans le même couplet, il y a « Gomina Travolta » et « Ravel et Boléro ». Et le jeu de mot sur Flashdance (je ne sais pas si tu es assez vieille pour avoir capté la référence 😉 Ca devait dater de la même époque).

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.