Freaky Friday n°5 : Alviiiiiiiin !

Puisque je suis sur une bonne lancée nostalgique Dessins animés, continuons donc dans cette bonne voie avec ….

Et là c’est le retour traditionnel du Père Blaise avec la tête du « Késéksa ? » (qui se différencie de la « WTF face » réservée aux cas les plus graves.)

Résultats de recherche d'images pour « père blaise la quinte juste Kaamelott »

Ceci, mes tendres amis, c’est le générique (version VHS, je n’ai pas trouvé mieux) du dessin animé Alvin& Les Chipmunks de 1991.

Je sens que là, les plus jeunes d’entre nous, doutent de ma parole. Se raccrochant à des références ultérieures, ils flairent l’embrouille, l’arnaque, le coup fourré…  Et pourtant Alvin, Simon et Théodore c’était bien ça.

Même si je sais on a un peu du mal à retrouver le Chipmunk sous ce dessin.

C’est ici qu’il est utile de rappeler qu’Alvin et ses petits camarades sont en réalité un groupe de musique fictif né en 1958 de l’imaginative inventive de Ross Bagdasarian musicien et compositeur de son état.

Pressé financièrement, celui-ci aura l’idée farfelue d’accélérer sa voix enregistrée par un magnétophone et enregistre une chanson restée culte depuis, Witch Doctor. 

Grâce à ce procédé, l’accélération produit une augmentation de la hauteur du son mais garde le tempo d’origine, ce qui donne ce timbre particulier et une toute nouvelle voix.

Et c’est cette petite voix aigüe et caractéristique qui marque les débuts musicaux d’Alvin, Simon et Théodore.

Lancés pour une carrière qui dure aujourd’hui depuis plus de 50 ans, ceux-ci prendront les traits de petits écureuils, des tamias ou chipmunks en anglais, sur une autre inspiration subite et géniale de leur créateur.

Parce qu’entre nous, si vous me donnez à choisir entre un Chipmunk et Justin Bieber, je prends le plus chou des deux.

Et celui qui a le plus de talent. Pardon, j’ai pensé tout haut. 

Si dès 1958, la partie musicale en elle-même est un succès qui relancera en partie la maison de disque de Ross Bagdasarian (les prénoms des trois héros sont d’ailleurs, selon la légende, tirés des noms des trois patrons de ladite compagnie).

Il faudra attendre la technologie des années 1980 pour que le dessin animé lancé en 1961 prenne véritablement auprès du jeune public.

Cette version connait un tel succès qu’elle sera diffusée de 1983 à 1990 sur les chaînes américaines. Et en France de 1986 à 1999 par rediffusions successives.

En 2007, Ross Bagdasarian Jr décide d’offrir aux personnages de son père une carrière sur grand écran.

Les avances technologiques permettent de donner une apparence réaliste à ces petits héros et de les projeter dans le monde réel.

Pourtant l’essence des personnages ne s’est pas perdue en route et on retrouve avec un plaisir enfantin ce trio malicieux et gaffeur.

Alvin et les Chipmunks : Photo Jason Lee, Tim Hill
Copyright : © D.R.

Accessible aux plus jeunes et aux novices, le film fait néanmoins un petit clin d’oeil aux fans du dessin animé avec cette autre bande annonce pleine d’humour, référence à la carrière musicale du trio:

Par ailleurs, la production a le bon sens de continuer à appliquer la recette musicale du succès d’Alvin, mélange entre tubes connus des Chipmunks et détournements de hits actuels.

Une B.O que même les plus grands n’ont pas eu vraiment de honte à acheter.

Quoi ? Moi ? Noooon. 

Une plus classique, l’incontournable Christmas Song. Aussi indémodable que Tino Rossi sous un sapin !

La version originale du titre et même de la scène si vous regardez bien

(Nota : C’est Ross Bagdasarian qui tient le rôle de Dave Seville dans les versions d’origine.)

Alvin & les Chipmunks  c’est un film qui ressemble à l’idée d’origine. A cette étincelle qui a fait de trois écureuils des stars des charts: c’est farfelu, délirant, un peu idiot, plein de bonne humeur. Ça ne ressemble à rien.

A une tornade de bulles de savon à la limite.

Ou à une piñata. 

Un sapin de Noël avec tous ses cadeaux.

C’est un plaisir d’enfance.

Et sa bande originale est à l’avenant.

Pétillante. Improbable.

Un vrai cadeau de Freaky Friday en somme  !

Alors quand Witch Doctor s’offre une nouvelle jeunesse, on essaie juste d’éviter de se dandiner dans le bus avec les écouteurs, pour ne pas se faire griller.

Toute ressemblance avec des faits ou des personnages existants ou ayant existé, etc…. 

3 commentaires

  1. Tu es mauvaise langue : des années après qu’il soit devenu (trop) connu, j’avais vu une de ses premières vidéos de gamin sur Youtube où il faisait une reprise à la guitare, et j’avais été étonnée parce qu’il n’était pas mauvais.
    Bon, je ne sais pas ce qui lui est arrivé ensuite… enfin si : il a dû rencontrer les mauvaises personnes, et il n’était pas assez mûr ni assez bien entouré pour ne pas être avalé tout cru par la machine à faire du fric avec de la m***.

    Je ne connais guère les Chipmunks à part pour avoir vu récemment les 10 premières minutes du film à la télé… ^^ Je n’ai pas poursuivi. Mais je compte bien riposter avec mes propres Freaky Friday dès que j’aurai trouvé l’inspi et le temps 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s