On lit entre deux séries : le point jeunesse

Une fois n’est pas coutume, je vais traiter cette fois-ci d’une lecture destinée aux enfants.

Car, on a beau être un parent-geek, on ne lit pas toujours ce que l’on veut.

Si tu racontes à ton Minion de 5 ans, une jolie histoire du Docteur par Tonton Moffat le soir. Comment te dire que tu as de grandes chances de passer une sale nuit ?

Or, mon Minion est un dévoreur d’histoires du soir. Il a une armoire toute neuve remplie de livres. La précédente étagère ayant littéralement cédé sous le poids.

Je ne sais pas comment je vais faire le jour où il saura lire.

Alors comment trouver une lecture pour mini-Mii de cinq ans qui ne soit pas fade ou bêtifiante ?

Je n’ai rien contre T’choupi qui est pédagogique ou ludique. Mais ça lasse. Quant à Oui-Oui… 

J’avais déjà été en partie sauvée par des souvenirs d’enfance : La famille Souris, Ernest et Célestine ou Peter Rabbit

Puis, au cours de mes pérégrinations au fil des blogs, j’ai découvert ceux de l’Ebouripoustouflée alias Nathalie Dargent :

Les Carnets de l’Ebouriffée

L’Ebouripoustouflée

J’ai été séduite par sa façon d’écrire et de se présenter, mais le pompom c’est qu’elle fait des albums jeunesse à croquer.

Alors quand elle a proposé d’envoyer gracieusement des exemplaires auteurs de son album de rentrée à des parents de petits putchs, comme elle dit. J’ai sauté sur l’occasion de découvrir son travail !

J’allais pouvoir nourrir mon ogrinet à histoires !

image
De Nathalie Dargent (auteur) dessins de Mélanie Allag, Éditions Milan

Il faut dire que j’étais déjà sérieusement emballée par le titre.

Pour le coup, je n’ai pas été déçue et mon Minion non plus. Il a fait sa bouille de sapin de Noël et on est tous les deux tombés sous le charme.

On l’a relue trois fois dans la journée.

Comment ne pas craquer devant cette histoire de mystérieuse nouvelle maîtresse qui aurait de grandes oreilles avec du poil dedans ?

Le récit est bien mené, intelligemment raconté, de façon à ce qu’un petit puisse comprendre.Mais ce n’est pas trop simpliste ni dans le vocabulaire, ni dans les tournures de phrases.

[Point maman: je déteste qu’on parle à un enfant de façon bêtifiante. Déjà parce que je pense que pour qu’un enfant se comporte bien, il faut lui parler normalement.

Comme à une petite personne, une petite personne de son âge mais qui peut comprendre. Un enfant n’est pas idiot. Donc oublions les bibi, tututtes et autres raccourcis bébêtes.

Et puis ça les aide à élargir leur vocabulaire, à poser des questions aussi, à être curieux. C’est important pour la suite.]

C’est amusant, intriguant et la fin est inattendue. C’est merveilleux, même en tant qu’adulte, on se fait surprendre.

Une très jolie histoire pleine d’humour, pour affronter la rentrée avec le sourire.

Et une excellente façon surtout d’aborder avec les plus jeunes, la peur du changement de classe, d’école et de maîtresse évidemment.

Les dessins de Mélanie Allag sont juste adorables et magnifiques. Un régal pour les yeux qui s’associe à merveille avec le style vivant et plein d’humour de Nathalie Dargent.

Comme dit le Minion : C’est tout très joli ce qu’elle fait Nathalie !

Mon petit putch (Mais quel terme génial vous avez trouvé pour les enfants, Nathalie !) a écarquillé grand les yeux et a participé avec fébrilité au débat qui agitait les personnages : Mais non Maman, c’est pas un loup la maîtresse hein ?

En rigolant mais pas totalement rassuré jusqu’au dénouement.

Il aura quand même eu le mot de la fin en disant : La dame qui écrit, elle s’appelle Nathalie comme ma maîtresse. Mais ma maîtresse c’est pas un loup !

Un vrai coup de coeur donc, que je recommande aux parents de petits loups entre 4 et 5 ans. Mon petit putch, lui, a déjà passé commande pour Noël:

de Nathalie Dargent (Auteur), Colonel Moutarde (Illustrations) Editions Gautier Languereau

Pour les références, je vous redirige vers l’article de l’auteur, ça vous donnera l’occasion de vous balader sur son site et de voir les autres albums qu’elle a pu faire : La rentrée avec Germain

Quant à moi, je cours de ce pas sur Amazon. J’ai vu qu’elle avait fait un album avec des dinosaures. Des dinosaures les enfants. J’en connais un qui ne va plus en pouvoir.

de Nathalie Dargent (Auteur), Lynda Corazza (Illustrations), Magali Le Huche (Illustrations) Editions Milan

Publié par

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

4 commentaires sur « On lit entre deux séries : le point jeunesse »

  1. J’espère que ton Minion continuera à écouter des histoires et à lire pendant très très longtemps 🙂
    Je me souviens de tous ces moments passés avec mes parents à lire un album avant de me coucher. Je crois que mon goût pour les livres est né grâce à ces instants. Ils restent gravés dans ma mémoire 🙂
    Merci pour cette découverte car même si j’ai grandi j’aime encore lire des albums jeunesse 😀
    Et je te souhaite encore de très belles lectures avec ton petit Minion !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.