Freaky Friday Special Christmas Deluxe. n°2

Copyright M6

Et nous revoilà pour ce nouvel épisode du Freaky Friday Special Christmas Deluxe.

Je ne sais  pas ce que vous en pensez mais je trouve qu’il ferait presque classe ce titre.

Embarquons donc immédiatement pour cette seconde escale de notre croisière du meilleur du pire de Noël, qui se terminera dans les îles, histoire de vous réchauffer.

Ce n’est pas très fair-play de prendre deux fois la même cible  et vous me connaissez, je n’aime pas tirer sur les ambulances.

Effacez tout de suite ce sourire ironique de votre visage.

Mais là, franchement….

Oh dites ce petit reflet sur les gilets, on dirait du J.J Abrahms !

Donc sur ce coup, Les Musclés, ils avaient carrément craqué. Dans leur monde, le Père Noël a changé de sexe et il porte désormais une robe dorée.

 Personnellement, mon esprit, certes chafouin, a automatiquement généré l’image suivante à ces paroles.

Je n’ai absolument rien contre Conchita Wurst. Vraiment rien de rien. Mais la magie de Noël en a pris un petit coup.

Passons outre ce détail et le fait que la Mère Noël ne parait venir QUE pour Les Musclés dans cette chanson.

Ce qui me semble déjà éminemment louche.

Et penchons nous de plus près sur cette oeuvre musicale.

« Dehors, il fait si froid, tu pourrais t’enrhumer. Serrée entre nos bras, on va te réchauffer.

Ok… Donc c’est officiel, Les Musclés proposent un plan à plusieurs à la Mère Noël ou j’ai l’esprit mal tourné ?

giphy
Dédicace au Roy. Copyright Calt Production

On les remercie au passage de nous mimer les paroles de la chanson. Je pense que c’est important. Non franchement on n’y perdrait un truc sinon.

Un certain pourcentage de ridicule peut-être ?

Deux questions fondamentales m’interpellent par ailleurs :

  1. Pourquoi Eric se retrouve-t-il en costume tyrolien à faire un simulacre de yoddle au milieu de la chanson ?
  2. Pourquoi a-t-il l’air d’avoir fumé des edelweiss ?
  3. Question subsidiaire : c’est quoi ces tronches de cake ?

Oui Fan Actuel ? Magie de l’enfance tout ça ? Tu veux qu’on reparle de l’histoire de réchauffer la Mère Noël ?

kaamelott4
Dédicace au Roy. Copyright Calt Production

Pourtant,quelques années auparavant, Les Musclés vivaient encore dans le même monde que nous.

Ou presque…

Niveau faces de cake ça se pose là et ils sonnent toujours les cloches.

Pourquoi mais pourquoi cette récurrence  avec les cloches ?

Remarquez, des cloches qui sonnent des cloches…Non ! Non je ne l’ai pas dit. Roooh pas bien ! 

Et il y a toujours un petit double sens graveleux dans certaines paroles.

« Le fouet ce sera pour Eric et Noëlla. Et surtout n’oublie pas plein de poupées pour Les Musclés. »

Oh mon dieu ! Ça vire sado-maso!

Je ne veux pas savoir quel sens exact ils donnent au terme « poupées » et à quoi ils veulent jouer…

Ah poésie de Noël quand tu nous tiens ! 

Dans sa montagne le Tyrolien
Sur la campagne lance son cri hautain.

Pourquoi cette obsession du Tyrolien et de la yoddle ? C’est quoi le truc bon sang ?

tumblr_nbi7y3kerG1sib16xo2_r1_250
Dédicace au Roy. Copyright Calt Production

 

Et « son cri hautain » ?  On va revoir ensemble si vous le voulez bien la définition du terme « hautain »:

  • « Qui est orgueilleux, arrogant, et d’un abord difficile : Une attitude hautaine. »

Merci Jarvis Larousse.

Pourquoi le Tyrolien aurait-il un cri dédaigneux, je m’interroge. Hautain n’a pas le sens de « en hauteur » si c’est ça le truc.

tumblr_nbi7y3kerG1sib16xo3_r1_250
Dédicace au Roy. Copyright Calt Production

Mes yeux et les oreilles piquent mais au moins le Père Noël reste traditionnel et il apporte des cadeaux pour tout le monde.

Non mais ! 

Sur ces entrefaites, je me réjouis d’avoir pu distiller un peu de magie de Noël dans vos petits coeurs de Bisounours et je vais vous laisser avec Fan Actuel qui signe solennellement aujourd’hui son premier Freaky Friday.

Freaky Friday : Princesse Sarah

J’en suis émue, j’en ai la paupière qui frémit !

kaamelott
Dédicace au Roy. Copyright Calt Production

Vous reprendrez bien un peu de poésie enfantine ?

J’ai hésité à insérer un rire démoniaque ici. Je vous laisse imaginer finalement…