Have you met… Alan ?

Non, ce n’est pas un trait d’humour grinçant de ma part. Ni même une formule sardonique… Je comptais vraiment faire ce Have you met mardi. Et puis faute de temps, d’inspiration, je l’ai mis de côté… Le destin m’a entourloupée, roulée dans la farine avec cette mauvaise farce au goût détestable.

Pourtant, je refuse de céder au grand final de l’acte V. Alors je ferais ce Have you met au présent, pour le garder vivant.

Que le rideau se lève une dernière fois : Have you met Alan Rickman ?

*******

Alan-Rickman

Profession: Acteur, réalisateur, scénariste.

Né le : 21 février 1946.

Nationalité : britannique

Signes distinctifs : Le méchant le plus aimé du cinéma.

 

*******

  • Le grand méchant du cinéma.

Si c’est au théâtre, au sein de la prestigieuse Royal Shakespeare Company qu’Alan Rickman fait véritablement ses premiers pas de comédien professionnel, c’est dans la peau d’un des méchants les plus merveilleusement sadiques du cinéma, Hans Grüber, que le grand public fait sa connaissance. Dans Piège de Cristal, premier volet de la série Die Hard, il incarne aux côtés de Bruce Willis, un méchant charismatique auquel seul Jérémy Irons saura succéder.

tumblr_mxia76JLNr1sqweb6o1_1280

D’ailleurs, l’interprétation de méchants de classe internationale, Alan Rickman va un peu en faire sa spécialité, du moins dans l’esprit du public, puisque de Hans Grüber il passe à l’infernal Shérif de Nottingham.  Cynique, cruel, coquet  et égocentrique, ce shérif-là  joue du côté comique du film pour offrir un contre-pied parfait au héros incarné par Kevin Costner.

 

robin_hood_0
Source :http://www.denofgeek.us/

Ses interprétations rendent à elles-seules obsolètes l’image conventionnelle des méchants de cinéma, car, si sadiques, cyniques, cruels que soient ces personnages, Alan Rickman les rend savoureux et presque sympathiques. Ce sont des méchants que l’on aime bien.

En dépit de leurs brushing souvent époustouflants, ses personnages ont une classe, une prestance, un charisme qui leur permet de ne pas se cantonner à être les faire-valoir aux plans diaboliques du héros. Il y a sans aucun doute une touche Rickman qui fait mouche. Ces méchants-là, il nous les a rendus iconiques.

  • Les multiples facettes du Professeur Rogue.

S’il demeure un rôle qui a définitivement ancré Alan Rickman dans l’imaginaire collectif c’est celui du Professeur Severus Rogue dans la saga Harry Potter.

Comment imaginer Severus autrement que sous ses traits après une telle interprétation ? Alan Rickman a su parfaitement rendre la personnalité complexe de Rogue, entre froideur et déchirement.

A l’instar de ce personnage ballotté entre l’ombre et la lumière, Alan Rickman a su révéler son talent autant dans de touchants rôles romantiques que dans les incarnations de méchants qui l’avaient rendu populaire. Ainsi, on ne peut oublier sa touchante prestation en Colonel Brandon dans Sense &Sensibility aux côtés d’Emma Thompson et Kate Winslet.

Jamais au grand jamais je n’aurais pensé voir Hans Grüber dans la peau d’un prétendant malheureux. Et pourtant Alan Rickman m’avait merveilleusement attrapée une fois encore.

Et que dire de ses retrouvailles avec Emma Thompson pour Love Actually ?

Au milieu d’un casting aussi éblouissant, dans une comédie indéniablement romantique, Alan Rickman a su nous tirer son épingle du jeu. Comment ne pas fondre devant ce quarantenaire si fragile devant ses tentations mais brisé à l’idée de perdre son épouse. Une interprétation tellement juste d’humanité et de finesse.

Et comme Alan Rickman est parfois là où on ne l’attend pas, avant Love Actually sa route avait déjà croisée celle de Liam Nesson pour la fresque historique Michael Collins, retraçant la vie du leader de la lutte pour l’indépendance irlandaise.

Au cinéma, en tant qu’acteur comme en tant que scénariste/réalisateur, Alan Rickman parait avoir ses fidélités puisqu’il retrouve Emma Thompson pour L’invitée de l’hiver en 1998 et Kate Winslet en 2014 pour Les Jardins du Roi.

Du Parfum à Une promesse, en passant par le Majordome et de nombreux  autres films,  Alan Rickman a exploré nombres de genres et de registres. Souvent avec brio. Sans que nous en rendions vraiment compte, son visage s’est imprimé dans notre imaginaire, devenant à son insu la figure marquante de certains films.

Et c’est donc bien la première fois que je dirais cette réplique avec le coeur qui se froisse :

« Yippee-ki-yay, motherfucker. »

Vous allez nous manquer… Vous avez déjà brisé le cœur de ma chère Lady Butterfly.

« Le cinéma doit pouvoir captiver le public tant sur le plan visuel qu’émotionnel afin qu’il baisse la garde et se sente vivant. Lorsqu’on y pense, c’est assez fantastique d’aller au cinéma et de partager une même histoire avec des inconnus… » 

Alan Rickman. Source Allociné

Je continuerais malgré tout d’en partager avec vous, Monsieur Rickman. Vous nous avez au moins laissé ça…

Have you met...

juneandcie View All →

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

31 commentaires Laisser un commentaire

  1. Je l’ai lu hier soir tard, ton « Have you met »….
    Plus que des méchants, il jouait tout, Mr.Rickman (je vais aller dénicher des rôles qu’on a oublié – ou méconnus, si, si ^^).
    Et ce clip de Texas, « In demand »?

    dans « Robin Hood », le shérif a cette remarque terrible (et excellente menace!):
    « Cancel Christmas! »
    Bah, voilà, annulons ce janvier 2016…..

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :