BO Bilbo: Vous reprendrez bien un peu de Hobbit?

Si j’ai un peu de mal avec cette seconde plongée en trois volets dans l’univers de Tolkien, version La- Nouvelle- Zélande- et -moi, que j’ai trouvée looongue… très loooongue….

Et puis moi les scènes d’introduction de trois heures à base de gobelin et de morve, où l’on sait que Bilbo ne va pas mourir maintenant, car il ne va pas mourir Georgette, vu que c’est la première heure du premier volet. C’est juste un peu le héros quoi. Voilà quoi. J’ai les rhumes du Minion pour faire aussi épique.

… Sa bande originale en revanche a su me charmer, car aussi étrangement que cela puisse paraître, elle, en revanche, reflétait bien l’atmosphère qui devait baigner cette nouvelle aventure au pays des petits aux pieds poilus.

Une ballade douce et poignante où l’on sent parler la nostalgie de temps anciens, l’appel du combat et le manque lancinant du foyer perdu.

Rendons à César ce qui lui appartient, sur ce point-là, ils n’ont pas raté leur coup. Je tendrais même à dire avec tout l’amour que j’ai pour Martin Freeman, Peter Jackson et tant d’autres que c’est presque plus réussi que le film. Même les trois films.

La preuve s’il en est, cette autre chanson qui accompagne le second volet.

Je n’avais jamais vraiment prêté attention au p’tit Ed Sheeran… Oui je dis p’tit parce-que de mon point de vue c’est encore un p’tit jeune. Surtout avec cette bouille de nounours….

ed_sheeran
Source The Hollywood reporter. Copyright Ben Watts

… No offense, mais il a beau avoir des tatouages, ça ne me choquerait pas de le voir jouer Paddington. Mais je m’égare là… Pourtant, en étendant cette mélodie mes oreilles se sont dressées telles celles d’un lapin qui entendrait parler d’un champ de carottes. Il m’a bluffée, dupée, scotchée. Je pourrais presque dire que j’en aimé le film pour la façon dont la chanson m’en parlait. C’est une plainte douloureuse, un chant d’adieu et de combat.

L’association peut vous paraître étrange et, certes, très personnelle, mais lors des attentats de Charlie, cette chanson m’est venue à l’esprit comme un écho. Non un chant de guerre mais l’avertissement d’une menace étrange et grondante dans l’ombre. Elle est revenue plus douloureuse encore lors des attaques du 13 novembre…

« And if we should die tonight
Then we should all die together
Raise a glass of wine for the last time
Calling out father, oh
Prepare as we will
Watch the flames burn auburn over
The mountain side. »

J’ai pensé à ceux qui avaient bu ce dernier verre ce soir-là. Et je me suis demandée dans quelle mesure nous étions prêts à faire face à ce feu qui s’approchait, à mourir ensemble et debout pour défendre nos valeurs et montrer que nous n’avions pas peur. Et qui se souviendrait de nous alors ?

« Desolation comes upon the sky

Now I see fire
Inside the mountain
I see fire
Burning the trees
And I see fire
Hollowing souls
I see fire
Blood in the breeze
And I hope that you remember me »

C’est étrange comme parfois une histoire, une chanson peut trouver une résonance dans la réalité.

La chanson de l’ultime volet du Hobbit, l’achèvement de la grande fresque cinématographie épique de Peter Jackson, devait, elle aussi, prendre une triste signification avec la disparition de Christopher Lee.

La fin d’un inoubliable périple cinématographique, autant pour les fans que pour une équipe devenue pour ainsi dire une famille au fil des ans. Aucune famille n’aime enterrer l’un des siens…

Je n’ai pas résister à la dernière tentation de Peter Jackson et en dépit de mes réticences j’aurais vu tous les volets. Parce-que malgré tout j’avais envie de retrouver les immenses espaces de la Nouvelle-Zélande et le souffle de grandes aventures héroïques. Et peu importait finalement que je dusses m’impatienter contre les incohérences narratives ou les longueurs.

Après tout cela laisse le temps de refaire du pop-corn !

J’aime ces chansons car elles font revivre en moi des images. Elles raniment mon âme d’enfant. Celle de la petite fille qui écoutait bouche-bée sa mère lui conter de palpitantes aventures avec de la magie, des héros courageux et des méchants à frissonner sous sa couette.

Je peux lui en reprocher beaucoup mais Peter Jackson a su réveiller ça en moi. Et c’est cela que ces chansons me racontent. Elles parlent d’aventures, de dangers et d’amis qui m’attendent au détour d’un film … ou d’un livre. N’est-ce pas là le signe d’une bande originale réussie ?

« To these memories I will hold
With your blessing I will go
To turn at last to paths that lead home

And, oh, where the road then takes me,
I can not tell
We came all this way
But now comes the day
To bid you farewell

I bid you all a very fond farewell . « 

Addendum : Suite à cet article, Lady Butterfly nous a composé une très sympathique rétrospective des inspirations musicales du Seigneur des Anneaux à travers les années (les âges ?) que je vous invite à découvrir ici.

32 commentaires

  1. Pour moi, il y a 2 chansons qui ont su m’enchanter: « The misty mountains » avec la (belle) voix grave de Richard Armitage (et il faut voir le making-off pour apprécier l’enregistrement de cette chanson….). – et « the Last Goodbye ».
    Ed Sheeran, non, mais vraiment non…. je passe mon tour….

    Sinon, à propos du Hobbit, il y aurait tant à dire… C’est bourré de défauts, de longueurs. Le dernier volet est mal fichu. Trop d’effets spéciaux ….
    Bref…
    En comparaison, la trilogie du Seigneur des Anneaux reste superbe.
    Mais – car, oui, il y a bien un « mais » – le casting reste génial, les paysages splendides. Et P.Jackson a su nous embarquer une fois encore, avec magie.
    Je m’en faisais la remarque (et là, tu peux rigoler !), en terminant le jeu « Le Hobbit lego » sur console: magnifique… (et quel kif de faire le magicien, de rebondir avec les nains, mais je suis restée très enfant, c’est connu….^^)

    Aimé par 1 personne

    1. T’as le droit de passer sur Ed Sheeran. J’ai vraiment bien aimé personnellement. C’est vrai qu’on a bien l’impression que le Hobbit a été pris en cours de route niveau réalisateur et ça fait patchwork. On a surdosé les effets spéciaux pour planquer les défauts mais ça ne marche pas. Pourtant oui Peter a malgré tout su d’une certaine façon rattraper le truc (il est bon le coquinou !) et on regarde malgré soi ! La bouche bêtement ouverte !

      Aimé par 1 personne

      1. Oh, oui, il est malin, le Peter!
        Et puis, il nous a collé des nains canons, une elfe qui vaut 2 Legolas (heu…Legolas aussi je m’en serais bien passée, cette fois…), et j’en passe (Martin Freeman, Smaug le Terrible! )

        Aimé par 1 personne

      2. Au fait je suis la seule à avoir tiqué sur les lentilles bleu de chez bleu de Legolas ? Quelqu’un se souvient que dans le Seigneur des Anneaux il avait les yeux beaucoup plus foncés ? Y’a eu comme un hoquet dans la continuité là! Elle était où la scripte là avec ses notes ? Et la créatrice des maquillages hmmm, on regarde ses archives un peu ! En plus ce bleu clair ça a fait ressortir le fait que Orlando Bloom n’avait pas rajeuni. Ce qui est con vu que Bilbo est sensé se passer avant. Donc le mec c’est un elfe dont les yeux foncent au fil du temps et qui rajeunit en vieillissant. Juste pour qu’on soit clair sur le concept…Non je ne m’énerve pas, j’explique ! XD

        Aimé par 2 people

      3. En fait, cette erreur a commencé dès le Seigneur des anneaux: tu as des plans où Legolas a les yeux bleus, d’autres où il a les yeux marrons. J’ignore si Orlando avait des soucis avec ses lentilles mais ça fait désordre … (on voit des gros plans Aragorn/Legolas où les 2 ont les yeux bleus, par ex. )
        Non, tu n’es pas la 1ère à avoir tiqué; mais comme tu le dis, dans le Hobbit, les lentilles sont archi-bleues , donc pour souligner le fait que Legolas a pris un coup de pas-jeune (un elfe, ça ne vieillit pas, nous autres, mortels, 10 ans, on les sent passer) ,c’est réussi!

        Aimé par 1 personne

      4. Il a du faire une allergie à ses lentilles peut-être, sinon je ne vois pas d’explications valables. Ou la scripte avait fumé la moquette… Mais sérieusement ça pique. Le pauvre Orlando c’est quand même pas Jane Calmant mais ça ne le met pas à son avantage. Et nous ça nous déprime ! ^^

        Aimé par 1 personne

      5. Ah, oui, c’est déprimant… (et paf, prends 10 ans!)
        Tu sais, le coup des lentilles ne m’étonne pas: Daniel Radcliffe n’a jamais supporté les fameuses lentilles (et on a eu un Harry Potter aux yeux bleus mais sans yeux verts! Horreur!).
        Non, j’exagère, mais j’avoue que ça fait un choc….

        Aimé par 1 personne

      6. En fait comme tout le monde sait qu’Orlando Bloom a les yeux bruns, du coup ça choque encore plus. Difficile ne pas tiquer. Surtout qu’il est 10 fois mieux en brun, sans rire. Laissons lui sa dignité et sa virilité.

        Aimé par 1 personne

  2. j’avoue je n’ai pas été au bout…j’ai adoré le Seigneurs des anneaux et j’ai adoré son adaptation, le livre de Bilbo m’a gonflé (en même temps passé 11 ans difficile…), j’ai vu le 1er et le 2ème film mais je n’ai pas eu le courage de voir le 3ème…pour moi c’était vraiment trop étiré…

    Aimé par 1 personne

    1. Je l’ai vu pour aller au bout de moi-même et, à l’instar de Frodo, j’ai eu envie de baffer Bilbo dans les 5 dernières minutes d’action mode : Mais non il n’est pas mort le bestiau ! Fais attention ! Mais attention ! Ne t’appproche pas ! Mais non ! Non ! Et voilà tu ne sers à rien ! Avec tout l’amour que j’ai pour Martin Freeman !

      Aimé par 1 personne

  3. Bon sang, on est bien d’accord sur ce long, long, long, mais looooooonnnngggg Bilbo… Roudediou, à chaque fois, qu’il commençait à se passer quelque chose, c’était la fin du film, zut alors (et pourtant, je suis totalement in love de Martin Freeman). Le film aurait été carrément plus buvable en un seul (tome, j’allais dire, du coup, je bugue et ne trouve pas le mot que je veux, pardon)(j’ai « exemplaire » aussi mais ça marche pas non plus)

    (je vais me faire un thé parce que là, j’ai le cerveau qui rame)

    Aimé par 1 personne

      1. Voilà, ça me fait cet effet là aussi, ajouté à l’impression que mon cerveau n’arrive pas à démarrer, comme une vieille voiture (et avec le bruit aussi, dans ma tête du moins, le jour où ça le fait vraiment, je commence à m’inquiéter)

        Aimé par 1 personne

  4. En fait j’admire ta ténacité : m’étant déjà ennuyée aux rediffusions du SdA à la télé, ainsi qu’au King Kong du même Peter Jackson après ça, et ayant lu Bilbo dans ma jeunesse mais sans en garder un souvenir impérissable… je n’ai même pas tenté « Bilbo en 3 films par Mr je mets des scènes qui servent à rien juste parce que j’ai du budget d’effets spéciaux » XD

    Aimé par 1 personne

  5. J’ai beaucoup aimé cette trilogie, je sais que ce n’est pas le cas de tous le monde car comparé au livre il semblerait que cela n’ai rien avoir.

    C’est pas une triologie révolutionnaire comme le seigneur des anneaux, ca n’a rien avoir mais elle est sympa. Puis je kiff le roi des nains XD

    Aimé par 1 personne

    1. C’est sympa mais pour les fans selon moi. C’était effectivement moins novateur que la première trilogie de LOTR, c’est probablement ce qui a déçu car il y avait une grosse attente. Mais on aime tous Thorin, en plus il chante trop bien. ^^

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s