Pretty Girls

Je vous avais promis de vous la livrer rapidement la voilà, la chronique de Pretty Girls, le thriller psychologique de Karyn Slaughter. Petite fiche de mise en bouche ci-dessous. La chronique est à retrouver dans son intégralité sur Les Petits Livres by Smallthings. Profitez-en pour vous balader, il y a plein de lectures sympathiques à y découvrir.

Résumé.

9782280342841-001-X_0

Parution 24 février 2016. Editions Mosaïc. Prix:20.90€

Une disparition qui laisse une famille fracassée. Au milieu, deux sœurs, Claire et Lydia, qui ne se sont jamais reparlé en vingt ans. Deux sœurs qui ne partagent plus rien, sinon cette ombre qui hante leurs vies. Mais lorsqu’une autre jeune femme disparaît et que le mari de Claire est brutalement assassiné, le destin va les forcer à se rapprocher. Peu à peu les pièces d’un macabre puzzle se mettent en place sous leurs yeux, les replongeant aux heures les plus sombres de leur histoire familiale. Mais qui tire donc dans l’ombre, les ficelles de cette danse sanglante ?

Mon avis.

Pretty Girls est sans aucun doute une merveille de thriller. Au travers d’une intrigue habilement ficelée, l’auteur, Karyn Slaughter, joue avec les nerfs du lecteur et sa confiance. Peu à peu, à l’instar du personnage de Claire, on cède au doute. On ne sait plus que croire, qui croire. Au fil des pages, l’ambiance se fait oppressante, on s’enfonce dans l’angoisse, le cœur battant la chamade, incapable de résister à la page suivante.

Le choix de laisser la voix du père découper le récit en apportant un autre éclairage sur l’histoire, la psychologie extrêmement juste des personnages, le rythme effréné de l’action sont autant d’éléments qui font de Pretty Girls un thriller psychologique parfaitement maîtrisé dont l’emprise sur le lecteur est totale. Une perfection de thriller à déconseiller aux âmes sensibles.

Pour information, Karyn Slaughter sera en dédicace à Livre Paris, sur le stand desEditions Mosaïc, les 17 et 18 mars. N’hésitez pas à aller sur la page Facebook des Editions Mosaïc pour participer au jeu concours Pretty Girls jusqu’au 17 mars et ainsi découvrir d’autres extraits du roman.

Retrouvez la chronique complète:

Pretty Girls

A lire Non classé

juneandcie View All →

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

7 commentaires Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :