Chat rigole !

Une petite sélection lecture légère, spéciale week-end, qui va ravir les amateurs de chats que vous êtes. Du moins pour une partie d’entre vous, l’autre partie ne devrait que se féliciter d’avantage d’éviter cette compagnie féline.

Chat-Bouboule.

415RgVsYeFL

…. Chroniques d’un prédateur de salon. J’avais complètement craqué sur cet ouvrage en lisant sa chronique sur un blog dont j’ai oublié le nom. Honte sur moi ! Je demande donc à celle ou celui à qui cela rappellera quelque chose de se dénoncer en commentaire que je le/la remercie chaleureusement. C’était le cadeau idéal pour l’Alter Ego conjugal.

Mais revenons-en à nos félins illustrés. Ce petit album raconte avec beaucoup d’humour les aventures/mésaventures d’un félin d’intérieur chasseur de nourriture déshydratée… et de ses heureux possesseurs… Colocataires ?…Esclaves?

Avec le regard amusé et résigné de celle qui cohabite avec un chat de longue date, Nathalie Jomard croque des situations cocasses du quotidien.

Outre l’esthétique agréable des dessins qui donne un côté très vivant à l’ensemble, il faut admettre que c’est bien vu. Redoutablement bien vu même. Et tout en pouffant au fil de la lecture, on ne peut s’empêcher de loucher vers son propre prédateur de salon… avec un sentiment oscillant entre l’amusement et une certaine forme d’affliction.

61c+E6XCP2L

« Chat Bouboule. Chroniques d’un prédateur de salon », de Nathalie Jomard  Editions Michel Lafon. Prix :12.95.

Disponible sur Amazon 

Mon chat m’envoie des SMS.

51eynG1SfzL._SX303_BO1,204,203,200_
Source Images : Amazon

Un autre petit ouvrage sur le sujet qui se lit facilement et qui, ma foi, complète assez bien le premier. On ne le dira jamais assez : les chats dominent le monde… En tous cas celui de ceux avec qui ils cohabitent. Ils ont l’art et la manière de nous le faire comprendre sans parler, de façon TRÈS explicite :

  •  » Gratte, gratte, gratte, gratte » = Ma litière est sale!
  •  » Vomi devant la porte. » =  Je m’autodigère! C’est à cette heure-ci que tu rentres !
  • « Miaouww  miaouuww! Frotte, frotte, frotte. » = Ton weekend était bon ? J’ai fait pipi dans ton sac, je me sentais seul.

Et etc… Soignons honnêtes, tous ceux qui prêtent leur maison/ espace de vie à un chat  (ou inversement si on se place du point de vue du chat) le savent : Leurs horaires sont les nôtres. Le canapé leur appartient. Et même s’ils ont peur du papier aluminium, ils sont les maîtres. Bref, pire que les enfants, le chat est tyrannique.

Oui parce-que les enfants tu peux leur expliquer et leur imposer tes règles si tu as la Force du Jedi et un peu de maîtrise. Le chat, tu peux toujours crever, le chat est opiniâtre et il t’emmerde pour le dire clairement.

Alors imaginez un peu ce que  ça donnerait s’ils pouvaient nous envoyer des SMS…

Si tout n’est pas forcément à hurler de rire, car certaines blagues sont un peu classiques, cela reste une lecture facile, rapide et agréable durant laquelle on s’amuse bien. Il y a un petit côté Garfield chez le chat qui écrit ces SMS qui le rend familier et odieusement sympathique.

IMAG1336[1]

« Mon chat m’envoie des SMS », de Frédéric Pouhier et Susie Jouffa. Editions First. 4.95.

Disponible sur Amazon

Je dédicace à cet article à mon prédateur de salon personnel qui me hait actuellement car je lui ai traîtreusement volé son plaid pour le laver.

IMAG0238

25 commentaires

  1. Punaise avec trois bestioles à la maison, j’en vois aussi des vertes et des pas mûrs (ou des trop mûrs, c’est selon le temps de digestion) et des fois, hein, je me retiens bien d’en balancer un par la fenêtre (sachant que je suis au rdc, je te laisse conclure toi-même sur l’efficacité de la technique).

    Aimé par 1 personne

    1. Oh ben du rdc au pire ils rebondissent sur les bourrelets non ? Je suis en guerre avec le mien qui essaie de boulotter toutes les plantations de la terrasse SAUF son herbe à chat super deluxe dont il n’a strictement rien à cirer.

      Aimé par 1 personne

      1. Voilà, c’est ça, et les fesses (il est beaucoup question de fesses aujourd’hui) étant plus lourdes que le reste, tu as un chat accroché à mi chemin sur un meuble avec un regard qui fait « ohoh » et qui retombe comme une masse en emportant ce qui était sur la-dite étagère et en écrasant le bazar en bas… Et moi qui me précipite pour essayer de le rattraper pour limiter la casse, ce que je n’ai encore jamais réussi.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s