Freaky Friday: La complainte du ballon rond.

Je suis désolée : aujourd’hui je vais tricher. Je vais faire un trou dans le contrat et entacher la règle du Freaky Friday qui veut que j’utilise ici des éléments musicaux passés, qui ont marqué notre enfance ou notre adolescence.

Je vais tricher, je vais même exagérer en parlant politique et j’assume. Parce-que franchement, il ne fallait pas troubler ma quiétude télévisuelle avec des trucs pareils.

Mais revenons quelques jours en arrière, si vous le voulez bien.

Vous le savez ou vous tentez comme moi de l’ignorer mais l’Euro 2016 frappe à notre porte. Affiches, coffrets spéciaux pour avoir l’air idiot en bleu, blanc, rouge devant sa télévision et même David Guetta qui nous compose un hymne (parait-il). Bon déjà ça, ce n’était pas joli, joli.

Ce n’est pas absolument atroce à écouter. C’est même largement passable. Juste un poil ridicule dans le  » Youhouhou on est ensemble pour vibrer » qui détonne légèrement dans le contexte économique et social français.

Ça détonne encore plus, si on élargit un peu notre point de notre vue et qu’on prend en compte le fait qu’entre les grèves et les attentats, les autres pays déconseillent à leurs ressortissants de venir chez nous pour l’Euro.
Du coup, le contraste avec les paroles a un léger effet ironique. Tous ensemble mais tout seuls dans notre slip hein.

Après, j’admets que cela me laisse froide parce-que bon moi le foot… J’ai vibré en 98 oui. Mais pour le côté miraculeux du truc et parce que c’était beau de voir un pays uni derrière une équipe qui reflétait sa diversité. Le fait que cela fasse rager les racistes et les fachos me faisait jubiler.

Mais trêve de nostalgie, revenons-en à nos ballons musicaux. Jusqu’ici rien d’inquiétant et d’anormal, on a toujours eu droit à ce type d’exercice plus ou moins réussi pour les grands événements sportifs. Et puis, on ne fera jamais pire que Footix.

le-top-12-des-pires_6-diaporama

Enfin ça, c’est que je me disais avant le drame. L’autre soir, je patientais devant Scènes de Ménage sur M6, en attendant de regarder Alice, lorsque…

Quel est le responsable de communication, le marketeux en placement stratégique de produit qui a pondu ça ?

tumblr_mgtp2z2CsQ1rlpjvso1_400

Je passe sur le clip en lui-même et le fait que:

tumblr_npbkliTMww1utllalo5_250

Mais les paroles sont affligeantes. C’est mignon le côté patriotique, tolérant et uni cependant dans le contexte actuel, on dirait juste un truc de propagande gouvernementale. Il ne manque qu’un petit message à la fin :

Pendant l’Euro, votre gouvernement vous aime.

S’il vous plaît ne sabotez pas l’Euro….On a besoin des sous.

Sans rire, j’ai cru que je m’étais plantée et que j’avais zappé sur TF1 au lieu de M6.  Je sais que c’est moi qui extrapole mais dans ces circonstances, entre les petites sorties de Walls et de Macron, le ras-le-bol social, les grèves et cette chère Najat qui s’est dit que c’était le bon moment pour sortir une loi qui allait faire polémique (merci au passage les médias d’avoir bien biaisé l’info pour semer la zizanie), foot ou pas foot, ça en devient très ironique comme spot, voir de mauvais goût. Oui, je suis cynique et très terre-à-terre.

Comme dit avec sagesse l’ami July, c’est l’espoir de l’effet « du pain et des jeux ».

Sauf que, permettez-moi de douter que l’Euro qui puisse effacer tout ça.  Surtout qu’il ne faut pas trop espérer un second 98 vu notre équipe parce que :

  • Primo, nos joueurs se sentent français et inspirés par la fierté nationale selon le sens du vent. Et de l’argent …
  • Secondo, ils ont autant d’esprit d’équipe qu’une poule devant un épis de maïs.

Donc le fameux couplet du :

Unis, on va très haut. 

Héhé, fais moi rêver.

Héhé, tous mélangés,

Unis, on est trop beaux.

Comment vous dire ?

Dessert 2

Finalement, je propose de ressortir Footix, ce n’était pas si mal…

Kadoc Poulette
Cette sélection de gif vous est offerte par le Roy.

Ah et j’oubliais, tant qu’on y est, en dehors de l’hymne de l’Euro, comme le souligne Tremerius en commentaire, l’hymne officiel des Bleus c’est ça :

Je vous laisse méditer dessus…