Waylander. T.2: Dans le Royaume du Loup

Résumé.

51fbhguaezlEditions Bragelonne/Milady.

Parution originale : 2004. Parution poche: 2010

 Prix: 20.30€/8.20€

Après avoir accompli sa quête au service du peuple drenaï, celui dont le nom faisait fleurir une légende noire est redevenu Dakeyras et vit reclus entre les monts de Skeln. Dans la solitude des forêts et des montagnes, il aurait pu couler des jours paisibles en compagnie de sa fille Miriel.

Mais une fois de plus, le destin en a décidé autrement. Les anciens héros de la guerre contre les Vagrians sont désormais à la tête des terres drenaïes et quand les sentiments et le pouvoir s’en mêlent, l’estime des compagnons de combat ne vaut plus bien cher et il est des amitiés qui peuvent être dangereuses. Ainsi Waylander voit-il sa tête mise à prix par Karnak le général et convoitée par des guerriers sanguinaires sans morale, ni conscience. Étrange retour du destin pour un ancien assassin.

Cependant Dakeyras est un homme fatigué de la vie et face à ce combat, il serait presque prêt à se laisser tuer… Jusqu’à ce qu’il apprenne de la bouche d’Hewla la sorcière, la véritable raison de cette traque.

Dès lors le loup est de retour. Et dans l’équation mortelle qui se met en place, il y a une donnée nouvelle:  Miriel. On n’est pas la fille, même adoptive de Waylander le Voleur d’Âmes, sans posséder quelques aptitudes particulières … Dans ce combat, tous ignorent que c’est bien plus qu’une affaire personnelle qui se joue et que la revanche d’un guerrier redoutable pourrait faire basculer l’avenir de tout un peuple qui attend son jour de gloire. Car dans l’ombre, d’autres forces et d’autres enjeux sont à l’oeuvre…

waylander_ii_dans_le_royaume_du_loup_le_cycle_de_drenai_tome

Mon avis.

Nous voilà donc reparties avec mes valeureuses compagnes d’armes pour une nouvelle équipée. Cette fois,  Isa la Rousse a embarqué ses potions et enfourché sa jument blanche pour nous rejoindre à brides abattues en livrant sa chronique du tome 1 le weekend dernier.

C’est donc toutes ensemble que cette fois-ci nous avons cheminé dans le tome 2, Dans le Royaume du Loup. Je vous engage à aller lire les comptes rendus de notre équipe de choc (et de charme ?!) parce qu’encore une fois ça a été épique.

Cliquez donc sur les liens sous les photos pour accéder aux chroniques.

A propos d’équipe, sachez que nous embarquons toujours les volontaires pour notre aventure dans le cycle drenaï. Il faut juste aimer les sagas, l’Heroic Fantasy, ne pas craindre les défis … Et le ridicule. Non parce-que Le Charmant Petit Monstre a décidé de nous trouver un nom de guilde. Nous sommes donc désormais Les Petits Pédestres Croustillants. Editions Bragelonne si vous m’entendez, sachez que tout est votre faute.

whaaaaat

C’est bien les lectures communes, ça permet de partager ses impressions. Mais avec les deux Merry et Pippin, là, je vous avoue que parfois il faut drôlement avoir de la vaillance. Déjà Le Brocoli Magique est incapable de résister aux tentations livresques et essaie de s’évader dès que quelqu’un agite un Stephen King.

Et puis lorsque le livre a commencé avec un nouveau personnage du nom d’Angel, là direct j’ai perdu les deux.

Alors qu’il s’agit d’un ancien gladiateur, défiguré et presque chauve. Comment vous dire qu’on était drôlement loin du vampire sexy. Donc voilà, la lecture commune c’est bien mais ne soyez jamais chef de guerre quoi.

Arthur's face 4

Donc, si vous vous souvenez bien, au tome précédent, Waylander se rachetait une conduite en allant chercher l’Armure de Bronze, avec la bite et le couteau si j’ose dire, en plein territoire nadir,  poursuivi par des Changes-peaux. Le tout pour rendre l’espoir au peuple drenaï et filer une raclée maison aux Vagrians. Il ne terminait pas l’histoire au mieux de sa forme mais enfin on supposait qu’il avait survécu.

Il aurait pu vivre heureux avec Danyal et se lancer dans la production de choux et de navets. Sauf que le monsieur a un karma à provoquer l’Apocalypse. Et le voilà seul avec sa fille adoptive Miriel, qui est une des deux fillettes sauvées dans le tome 1. Non seulement, il ne baigne pas dans la joie de vivre et le jambon à cause d’une roulade de cheval (spoiler codé) mais en prime, il apprend que des assassins sont lancés à ses trousses. Sauvez le pays et vous serez remercié qu’ils disaient !

Tandis que notre héros déchu se prépare à combattre ses ennemis de l’ombre et à faire face aux révélations d’Hewla la sorcière, nous retrouvons aussi le Général Karnak-N’a-Qu’un-Oeil, aux prises avec les jeux de pouvoir et des dilemmes intérieurs, et Dardalion, le petit prêtre. Celui qui est désormais l’Abbé des Trente doit décider ou non de reprendre les armes et pour quelle cause. Autant dire que tout cela n’est pas simple.

Dans les ténèbres, de sombres desseins se dessinent, les Vagrians préparent leur revanche, les Gothirs jouent le trouble jeu des alliances et d’étranges présages parlent de la destinée du peuple Nadir. Entre Gothirs, Nadirs et Drenaï, des forces occultes s’affrontent et pour dominer, d’anciennes magies sont l’objet de toutes les convoitises.  Zhu Chao le sorcier et Kesa Khan le shaman nadir, ne se feront aucun cadeau, poussant chacun leur pion sur l’échiquier.

Pris au milieu de ces enjeux, Waylander et ses acolytes vont se trouver bien bringuebalés. Il y a des semaines comme ça, tu penses prendre le chemin d’une vengeance propre, nette et expéditive et tu te retrouves à jouer les héros à poil dans la neige.

Repartir à l’aventure avec Waylander c’est retrouver un vieil ami. On sourit de ses manières bourrues, de ses fréquentations peu recommandables. On connaît ses blessures et on admire son adresse ou ses techniques d’approche. Sa diplomatie et sa fraîcheur naturelles…

Waylander lui sourit. Il asséna un coup de boule fulgurant à l’épéiste blond, le touchant à l’angle du nez. Senta tituba. Waylander avança au contact et lui lança un coup de coude en pleine mâchoire. Senta s’effondra par terre en lâchant son épée. Waylander l’attrapa par ses cheveux blonds et le hissa à genoux.

– Je ne me bats pas en duel, déclara-t-il en dégainant un couteau acéré de son baudrier. »

Vous avouerez que comme façon de se présenter c’est convivial non ? On est de suite dans l’ambiance.

De vieilles connaissances nous saluent et se placent sur la scène tandis que de nouveaux personnages font leur entrée, riches en couleurs et en caractère. Même les assassins ne sont pas dénués de charme ou d’humour chez Gemmell, en témoigne l’arrogant Senta, exceptionnel bretteur et séducteur de ces dames qui conjugue à plaisir galanterie et assassinat.

« – Tu es une vision sublime ! S’exclama-t-il.

La réponse de Miriel fut courte et obscène. Senta écarquilla les yeux.

– Un tel langage chez une dame ? »

Pas étonnant qu’avec un bagout pareil, ce blondinet aguicheur ait séduit Mimine au premier coup d’oeil. Le monsieur avait à peine fait son entrée que Notre Petit Monstre tombait en pâmoison, séduite, je cite, par la « jeunesse et la blondeur, l’humour et le culot« . Personnellement, à l’instar de l’illustrateur officiel des Petits Pédestres Croustillants (dit comme ça, ça claque à mort) Mary Pumpkins, la citrouille de BrocoBroco, je préfère le chien Sutures. Oui le chien s’appelle Sutures. Et alors ? Vous ne pouvez pas comprendre. C’est une licence poétique thématique. En même temps, c’est Waylander hein ! On ne s’attendait pas à ce qu’il l’appelle Choupinou ou Pépette. Surtout vu le molosse. Donc respect à Sutures le chien que j’ai adoré.

Mention spéciale aussi au personnage de Miriel qui ne manque ni de fougue, ni de piquant. Fidèle à lui-même, David Gemmell ne lèse pas ces dames dans la distribution des rôles et si Miriel a encore beaucoup à apprendre, eut égard à son jeune âge, elle se montre aussi farouche guerrière que n’importe lequel de ces messieurs. Avec Gemmell, la parité c’est maintenant. 

Avec un coup de pouce d‘Hewla la Sorcière (Dont personne ne connaît les motivations. Bon sang ! Mais c’est qui cette vieille ?!) les pions de l’histoire drenaïe se mettent en place, entraînant dans leur sillage le destin de Waylander et de ses acolytes, mais préfigurant aussi ceux de bien d’autres héros encore en coulisses. David Gemmell a un talent exceptionnel pour placer les fils de ses écheveaux. Waylander n’est pas que Waylander, c’est l’intégralité du cycle drenaï qui se met en marche, l’Histoire des Drenaïs, des Vagrians, des Nadirs et des Gothirs.

Il est fascinant de voir avec quelle aisance, à coup de bagarres de taverne, de drames humains, de rencontres inattendues et de batailles épiques, l’auteur avance ses pions, fait cliqueter les rouages des éléments. Au loin déjà, dans les brumes de l’avenir se profilent les silhouettes de Druss et de l’unificateur nadir.

Pourtant nous ne sommes pas encore prêts à quitter Waylander. Avec lui, nous avons encore bien des batailles à mener,  des embûches à déjouer. Bien des vies à prendre, bien des coups à boire, bien des amis à perdre, bien des regrets à avoir et des souvenirs à gagner (et bien des roulades à faire… Attention embûche, hop roulade !). Ça cogne, ça esquive, ça tranche, ça éventre, ça grogne, ça poignarde. On a froid, on a peur, on a mal. Les muscles tirent et le dos rechigne. Ça sent l’humus de la forêt, la charogne, le crottin de cheval, les aisselles de mâle qui n’ont pas vu l’eau de quinze jours et la viande grillée. Mais dieu que c’est bon !

11 commentaires

  1. Et là le Dragon se lâcha. Au r’voir messieurs dames.

    Très bonne chronique, hilarante, et merci pour le balançage. Les copines apprécient que leurs paroles soient décryptées. XD Je tiens à dire pour mon honneur, que oui je sais Senta c’est un piège à gonz’. J’ai jamais dit que j’avais bon goût, attention. xp
    Sinon pour Hewla, j’ai une théorie. C’est la vieille de Perceval qu’il rencontre à chaque fois. Quand on vous dit qu’il ne dit pas que des conneries le Gallois.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s