Freaky Friday : Dites non à la drogue.

Pour ce Freaky Friday juste avant le weekend de Noël, je cherchais une inspiration vraiment spéciale. Après mon chou farci de la semaine dernière, il fallait viser haut. Trouver un morceau de saison, qui parle d’enfance. Et qui fasse concurrence aux chants de Noël pour vous pourrir la tête. 

Et c’est par la voix de France Info et de Thierry Marx que l’esprit noëlique du Freaky Friday s’est manifesté. Voyez-vous, le célèbre chef et l’animateur s’étaient pris à parler d’orange et de clémentines, fruits de saison et cadeaux précieux, même cadeaux de cour dans des temps plus anciens (du moins pour les oranges), et en guise de plaisanterie et de conclusion, ils ont ressorti ceci de derrière les fagots.

Ô illumination divine ! Ô douce mélopée ! Sentez-vous le souffle du dragon qui se frotte les pattes de contentement ?

loki-4

Il est tout chou ce petit générique, enrobé de nuages, de guimauve et de Bisounours. Seulement, il faut lire le résumé qui va avec, histoire de vous rappeler un peu de quoi ça cause cette histoire.

giphy-jafar

Fort heureusement, mon ami Jarvis-Wiki a fait un travail fort judicieux sur le dit synopsis. Je vous livre tel quel… avec quelques petites interrogations personnelles.

Clémentine vit à Vélizy-Villacoublay (Connaissant le lieu, de base, ça vend du rêve.) avec son père Alex, son frère Petit Boy et Léonie, la gouvernante. À l’âge de 10 ans, elle est victime d’un accident d’avion qui la prive de l’usage de ses jambes (Petite confusion dans l’énoncé, le générique parle de maladie. Bon allez, je pense que c’était pour la rime. Va faire rimer un truc avec handicap…). On découvre alors qu’elle est la cible du démon Malmoth (Carrément ? Alors là j’ai envie de dire : VDM !) qui la veut à ses côtés pour l’éternité (Euuuh… C’est un démon pédophile donc ? Mais c’est quoi ce dessin animé ?). Elle est heureusement protégée par la fée Héméra (Jusque là on ne peut pas dire qu’elle a été super efficace. Elle est parente avec la Dame du Lac ou pas ?).

736

En attendant de retrouver l’usage de ses jambes (Sic), elle vit des voyages merveilleux grâce à Héméra. Elle rencontre ainsi Pinocchio (Italie), Hansel et Gretel (Allemagne), Oliver Twist (Angleterre), Nils Holgersson (Suède), Mohann (Afrique), Aladin (Monde arabe), Kateri Tekakwitha (Canada), Lazarillo (Espagne), Akhénaton (Égypte) et Momotarō (Japon) Deux choses : a. Dites non à la drogue. b. C’est un peu le bazar entre les personnages fictionnels de légende et les figures historiques ou bibliques. Merci les scénaristes . À l’issue de son voyage au Japon, elle trouve le courage d’affronter Malmoth, ce qui permet à Héméra de le tuer. À son réveil, Clémentine retrouve l’usage de ses jambes.

Peu après, Malmoth ressuscite et s’en prend à nouveau à elle. 

kadoc-poulette

Forcément avec un pitch pareil, on est sur une série animée franco-japonaise et étrangement on sent bien le mélange. Le côté émulation de saines valeurs avec la petite fille qui combat courageusement son handicap avec une dose de Bisounours et de l’autre le côté fantastique, parfois un peu freaky, avec les personnages de contes, démons et fées qui interviennent dans le monde réel. Dans l’idée, ça donne quand même un résultat un peu bizarre, croisement entre Plus Belle la Vie, Joséphine Ange Gardien (Héméra la fée) et le dessin animé Gigi. Je suis peut-être un peu tordue mais dans ma tête ça donne ça.

Allez c’était cadeau !  Et Joyeux Noël bien sûr !

Freaky Friday

juneandcie View All →

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

9 commentaires Laisser un commentaire

  1. Tu m’as encore coupé l’herbe sous le pied : c’est une des premières idées qui m’étaient venues quand j’ai découvert tes FF. Bon ok, ça fait un an et je l’ai toujours pas écrit.
    Clémentiiiiiiiine,
    Quand tu fermes les yeux,
    Tu deviiiiiines
    Le merveilleux !

    Aimé par 1 personne

  2. Moi, j’ai un truc qui rime avec handicap : « même pas cap », du genre « Ayant répondu à un même pas cap, elle finit avec un handicap. »
    N’empêche, dans mes souvenirs, Clémentine c’était une histoire similaire à celle d’Alice in Wonderland, comme elle était coincée sur son fauteuil roulant, elle s’imaginait vivre des aventures fantastiques pour sortir de son quotidien morose. (J’avoue, je préfère ma version que la vraie. :p )

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :