Freaky Friday : Les héros du goûter

Pour une fois, ce titre n’est pas une antiphrase ironique. Dans le plus pur esprit Freaky Friday, je vais revenir avec vous sur les génériques de dessins animés des années 80 et 90, qui marqué nos consciences, alors même qu’on ne les a pas forcément regardés.

Capitaine Flam

Diffusé sur TF1 à partir de 1981, ce générique aura traversé les génériques. Étrangement son refrain a traversé les générations et même ceux qui étaient trop jeunes pour s’en souvenir, voir qui n’étaient pas nés, connaissent pourtant cette rengaine.

Les cités d’or.

Le générique qui a pris la drogue que je vous avais déjà décortiqué lors d’un précédent numéro du Freaky Friday. Pourtant comment  ne pas le citer ? C’est mystique comme générique. Comme dirait l’autre à propos du cuir dans Kaamelott (celui qui trouve la référence gagne un paquet de Haribo), ce générique il a traversé les époques et les modes. Trois notes et on se retrouve à le meumeumer au rayons Fruits et légumes en choisissant ses bananes. Freaky !

Goldorak

Diffusée à partir de juillet 1978 en France, le générique de Goldorak connaîtra au minimum quatre versions en français. Celle présentée ci-dessus étant la première version de 78. Mais c’est pourtant la quatrième chantée par Bernard Minet, datée de 1988, qui marquera le plus les esprits. On se demande pourtant bien pourquoi. Le côté punchy, plus dans l’action peut-être ? N’écoutez pourtant pas trop les paroles, parce que c’est quand même un poil too much.

Tom Sawyer

Ce n’est pas à proprement un super héros et je parie même que vous l’aviez tous oublié. Pourtant les quelques mesures du début ont du vaguement réveiller quelque chose au fond de votre mémoire. J’ignore si Mark Twain eusse été satisfait de cette adaptation. Pour ma part ma préférence reste à la version écrite qui est d’une autre qualité, en plus d’épargner mes esgourdes.

Albator

Aaaah Albator ! En voilà un corsaire qui en a avait un look à faire pâmer les demoiselles en détresse. Un précurseur de Jack Sparrow qui séduit le jeune public des années 80. Dommage en revanche que les paroles et le style du générique, du moins en français, n’aient pas suivi.

« Albator, Albator ton coeur est bon. Ton coeur est grand. Pour tous les enfants. »

Ouhlala mais il faut que j’y aille ! J’ai acqua poney !

Ulysse 31

Création franco-japonaise diffusée à partir de 1981, Ulysse 31 s’inspire (très librement) de l’Odyssée d’Homère, comme on aurait pu s’en douter. Le générique tout en musique électronique est quelque peu interloquant…

« Ulyyyyysse, Face au Mal, Face au bien,

Avec son coeur, avec ses mains.

Ulyyyyyyysse. Guidé par la paix, la vérité« 

arthurs-face-8

D’accord « interloquant » était un synonyme poli pour « WTF ». Il n’empêche que tout le monde s’en souvient d’Ulysse 31 ( et son splendide brushing).

Happy Freaky Friday et bon weekend à tous !

17 commentaires

  1. Pour le paquet de Haribo : « Le cuir ça restera toujours le cuir. » C’est le passage quand Arthur fonde Camelot et doit installer une table ronde d’après les dires de la Dame du Lac, sauf que la table elle doit être en pierre mais l’artisan nommé Breccan – et joué par Yvan Le Bolloch – se dit qu’en cuir ça aurait plus de classe, m’enfin bon je vais pas vous refaire toute la scène.

    Aimé par 2 people

  2. À part Tom Sawyer, j’étais fan de tous les autres dessins animés. Avec le trio de tête : Albator, Goldorak et Ulysse 31. D’ailleurs rien ne dit que mon goût pour les mythologies diverses et variées ne vient pas d’Ulysse 31 ^^

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s