L’Instant Thé # 11

Un brin de soleil qui s’émerveille,

Des fruits couleurs vermeil,

Des fleurs,

  Des saveurs,

Des Petites Tasses en plein labeur.

Voici venu l’Instant Thé d’avril

Qui pour vous se découvre d’un fil.

L’Instant Thé de la Tête en Claire.

Le printemps est arrivé et avec lui des envies de cocooning healthy ont commencé à piquer mes petites fesses encore toutes dodues de l’hiver ! Bon ok, j’avoue, en vrai mes fesses sont dodues toute l’année, les régimes de printemps ce n’est pas mon délire ! Mais bref toujours est-il que j’ai souvent envie d’aller dehors et de boire des thés plus fruités et/ou fleuris. Et le ptit dernier de ma colection théinée est parfait pour ça !

 La sélection : Thé Vert à la fraise de chez Kusmi Tea. 8,70€ les 100gr en vrac

Premières impressions.

Première impression à sec, ce thé sent le bonbon à la fraise et l’enfance ! Essayez donc de l’ouvrir près d’une bande de marmot, je suis sûre que vous allez vous faire agresser par ces chères têtes blondes qui croiront que vous avez ouvert un paquet de ces bonbons un peu mous aux fruits que je boulotais dans mon enfance ! La note dominante et clairement cette fraise très sucrée (bon pour le coup on ne va pas se mentir, c’est flagrant que c’est l’odeur de l’arome fraise et non pas de la fraise, je pense que les ingénieurs en agroalimentaire n’ont jamais senti une vraie fraise qui a poussé au soleil !), l’impression globale offre aussi une petit côté fleuri et printanier avec peut être une petite touche de fraise des bois, en tout cas c’est une odeur terriblement craquante, si je pouvais je me roulerai dans cette odeur super réconfortante ! La base de ce thé est vraiment simple : un thé vert de chine et de l’arome de fraise. Ni plus ni moins !

kusmi tea vert fraise

Séduction.

Une fois infusé le côté sucré de l’odeur s’attenue énormément, on retrouve plutôt des effluves de plein air où le thé vert domine pour une odeur théinée assez classique et plutôt douce. L’arôme m’évoque un l’après midi à l’ombre d’un arbre dans un hamac !

Le gout en bouche est divin et régressif ! La fraise est moins entêtante que l’odeur à sec ne laisse présager, l’arome est juste assez concentré pour être présent en bouche tout en laissant au thé vert la place de s’exprimer. C’est très savoureux en bouche, un gout plutôt sucré et très réconfortant, on retrouve cet esprit bonbon du bouquet initial. Les notes se développent dans le palais et évoluent : la fraise se fait plus sentir au début puis le thé vert commence à se développer quand le thé part vers l’arrière de la bouche, c’est un peu une vague de réconfort et de douceur pour le palais ! Ce thé vert à la Fraise est pour moi un must have du printemps et puis dans une grande carafe avec plein de glaçons il pourra aussi vous accompagner pour cet été : c’est testé et approuvé, ça donne une eau fruité toute douce et rafraîchissante !

L’Instant Thé d’un Bouquin dans la Tasse.

C’est le printemps , nous en avions parlé au dernier instant thé.
Alors c’est joli le printemps , il fait plutôt beau , plutôt chaud et les pitites fleufleurs sont de sortie …
Mais les allergies et rhumes en tout genre aussi 🙂
Alors pour ce mois d’avril je vais vous présenter non pas un coup de coeur mais tout simplement mon sauveur !
La sélection : Infusion Respiration Thym de Pagès.
20170414_204344

Premières Impressions.

Bon oui , vous me direz « mais quewa un thé en sachet beurk! » mais quand on a le nez en patate et les yeux qui pleurent c’est bien plus pratique 🙂
Ici , c’est Pagès qui me propose une infusion bio Respiration au Thym avec 100% de thym et c’est tout !
Au nez , vous l’aurez compris , ça sent le thym (et du coup mon esprit malade sent le poulet rôti… ).
A l’oeil , cachées dans le sachet feuilles et fleurs de thym sont finement concassées.

 

20170414_204156

 

Il faut savoir que le thym est reconnu pour ses vertus apaisantes en cas de quinte de toux et maux de gorge , ça tombe bien , c’est mon cas !

Séduction.

La trempette à 95 degrés donne une liqueur dorée qui hume bon la plante 🙂
En bouche , c’est doux , léger , un chouille salé et ça fait un bien fou , le mug chaud entre les mains et le coeur chaud , moment parfait !

 

20170414_205904

 

Pour finir , je n’y croyais pas trop mais j’ai été agréablement surprise de voir que ma toux s’est nettement calmé après avoir bu midi et soir cette infusion miracle 🙂

L’Instant Thé du Tanuki.

La sélection Cerise Vert, chez Lupicia (9€ les 100g)

Ce qu’en dit Lupicia : Un thé vert sencha associé aux saveurs des cerises japonaises et accompagné de poivre rose et de romarin. A savourer aussi en thé glacé.

Infusion recommandée : 1’30 à 2 min

Premières impressions.

Le soleil est au rendez-vous, les oiseaux chantent et les pollens me rendent la vie impossible. Bref, c’est le Printemps mes bichons !

Histoire de fêter ça, direction Lupicia et ses mélanges qui ne manquent jamais de me mettre l’eau à la bouche. La maison a sorti récemment un thé saisonnier joliment fleuri aux fleurs de cerisier, mais je vais vous parler aujourd’hui de son copain plus fruité et lui disponible à l’année, Cerise vert.

P1040668

Sec : Plus que les fleurs délicates, on est ici sur une base de cerises mûres et juteuses. Heureusement pour moi, le côté bonbon est tempéré par le côté herbeux du thé vert et surtout le romarin qui apporte un joli coup de fouet. C’est frais et définitivement très printanier, j’adore !

Séduction.

La liqueur ne déçoit pas ! Je retrouve bien la rondeur de la cerise mûre à souhait, toute douce et presque moelleuse. Le sencha lui contrebalance bien le tout (j’adore les parfums presque marins de ce thé !) alors que le romarin joue les seconds couteaux et apporte en fin de gorgée des notes d’herbes fraîchement coupées.

J’ai l’impression d’être dans un champ à l’ombre d’un cerisier, j’ai un large chapeau de paille, un bouquin et je suis bien !

Bilan : Cerise vert est une très belle surprise pour les gens qui comme moi n’ont pas un amour immodéré pour les thés fruités ! Le romarin amène une note originale qui change de la sempiternelle menthe (même si j’adore la menthe sous toutes ses formes <3).

Lupicia le conseille en thé glacé et je vote totalement pour, ce mélange se prêterait je pense aussi parfaitement à être servi en sirop pour accompagner des salades de fruits 😉

L’Instant Thé du Charmant Petit Monstre.

En guest ce mois-ci, c’est le Charmant Petit Monstre qui se joint aux Petites Tasses. Et quand Mimine a un coup de coeur théiné, elle ne manque pas de l’exprimer.

La Sélection : Thé Oolong – Milk Oolong original ou le Oolong de Lait de Dammann Frères. 11 euros les 100 gr. 

Attention le Milky Oolong, c’est de la drogue. Risque d’addiction sévère. Je ne serai en aucun tenue pour responsable. Merci.

Premières impressions.

Le thé Oolong, en particulier le Milky, est pour moi comme une boîte au trésor, ne dévoilant ses secrets qu’au fur et à mesure de sa préparation. Depuis ma découverte de ce breuvage des dieux, il est devenu mon incontournable, mon compagnon de fin de journée (faible teneur en théine) : Un film à mater ? Un bouquin à finir ? Jamais sans mon Milky. D’un aspect recroquevillé avec ses petites boules de feuilles séchées, le Milky Oolong dégage immédiatement une odeur de boulangerie. Oui oui vous avez bien lu : beurre et brioche sont les premières senteurs qui viennent à l’esprit (dû à une fermentation à la vapeur de lait). Bizarre me direz-vous ? Pas de panique, le meilleur reste à venir.

IMG_2566 (1)

Température : eau frémissante (oui moi les degrés vous savez…)
Infusion : 4 à 6 min
Quantité pour une théière moyenne : 1 petite c à c ras (non bombée) – le Oolong étant un thé semi-fermenté dont les feuilles deviennent 5x plus grosses au contact de l’eau chaude, pas besoin d’en mettre trop.
Le truc économique : un dose de Oolong peut être ré-infusée jusqu’à 4 fois sans perdre de sa saveur.

IMG_2569 (1)

Séduction.

Là j’ai envie de dire, dès que vous plongez votre nez au dessus de votre tasse fumante, c’est un peu le Nirvana dans vos narines, le wouaille dans votre cerveau, les muscles se relâchent et vous êtes bien. Au nez, la liqueur dégage les mêmes odeurs de beurre et de crème mais de manière plus légère. On sent que derrière se cache une autre odeur que l’on va véritablement découvrir pendant la « mise en bouche ». Une gorgée et… des notes florales et fraîches viennent titiller le palais. Avec les notes crémeuses qui restent très discrètes, l’ensemble forme un petit ballet savoureux d’harmonie et de gourmandise.

FullSizeRender 6 (1)

A noter : beaucoup de fabricants ont leur « Milky Oolong », mais forcément ce n’est pas toujours la même chose. On peut être déçu. Les « Milky » de George Cannon et Dammann restent pour moi le haut du panier.

 L’Instant thé de June&Cie.

La sélection : Thé vert Nuit à Versailles. Damman Frères. 6.50€/100gr

Dans ma petite sélection de printemps, Nuit à Versailles s’était glissé en invité surprise. Je l’avais remarqué en me promenant sur le blog de Damman Frères Strasbourg qui regorge de bonnes idées et je m’étais promise de le goûter. Avec ces saveurs fruitées et fleuries, il m’est apparu idéal pour une dégustation printanière.  Je fus bien inspirée…

Premières Impressions.

Au nez et à sec, c’est la bergamote et la violette, suaves, odorantes et douces qui viennent éveiller vos sens. De Versailles, on dirait un parfum du soir, qui flotte dans le sillage d’une belle, dans les allées du parc. Puissantes et voluptueuse, bergamote et violette ensorcellent  de leur parfum. Pourtant derrière, se profile une  note sucrée. Une touche fruitée. Légère, presque indécelable.

Les pétales qui le parsèment donnent à ce thé aux belles feuilles d’un vert tendre un air printanier.

IMAG0369

Séduction.

Infusé, le breuvage joliment doré laisse exalter de doux effluves où bergamote et violette  s’effacent pour laisser place à une délicate note de pêche et au côté végétal du thé vert . C’est piquant, cela rappelle l’herbe fraîchement coupée dans les jardins, le parfum du fruit mûr dans le verger flottant dans l’air du soir.

IMAG0383

En bouche, la rondeur végétale du thé vert est rapidement enveloppée par la bergamote et la violette, soutenues très discrètement par la fleur d’oranger. Puis c’est la pêche jaune qui explose en bouche somptueuse comme une robe de cour. Elle s’installe et se fond peu à peu en une note plus piquante, surprenante qu’on ne reconnaît pas au premier abord. Les papilles s’agitent, la mémoire aussi…

Du kiwi  ? Du kiwi ! Élémentaire mon cher Watson !

C’est étonnant et subtilement fruité. On se laisse surprendre avec plaisir par ces saveurs qui s’invitent, sans envahir.

A l’instar des fêtes du Roi Soleil, cette Nuit à Versailles est décidément des plus surprenantes. Un goût laisse la place à l’autre comme des danseurs se succédant sur une scène. Chacun sa robe, son ton, sa couleur. Point d’excès ici, on sait se tenir. Les notes s’accordent comme en une chorégraphie, en parfaite harmonie. Et mon palais succombe à cet enchantement raffiné. Nuit à Versailles est une douce rêverie pour les papilles où chaque saveur nous transporte tel un voyage dans le temps dans les allées du Roi.

Merci à mes Petites Tasses de Printemps

La Tête en Claire

Le Tanuki

Un Bouquin dans la Tasse

Le Charmant Petit Monstre

18 commentaires

  1. Je suis encore une fois épatée par les commentaires de dégustation ! Mais cette fois ce je n’ai pas le droit de craquer 😕 ( il paraît que l’étagère va s’écrouler et que je dois liquider quelque stock d’abord 🙂)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s