Et si on regardait… Dinotopia (ou pas !)

Je sens comme un hommage vache dans ce choix de chronique de July que, drapée dans ma dignité de dragon, je ne relèverais pas.

Direction donc le début des années 2000 et le monde des dinosaures pour une chronique nostalgique mais délicieusement barrée (avec au passage un étrange cours de linguistique anglaise), qui aura un joli goût de retour en enfance pour certains. Oui July a beau jouer des mécaniques face aux séries de tous poils, en dépit de ses jeux de mots approximatifs,  il y a un petit garçon curieux qui sommeille toujours en lui…



Comme d’habitude, il n’y a rien à la télé. Il faut contrebalancer le blues de la fin de The Big Bang Theory et de Game of Thrones combinées qui se profilent, et là, du coup, je me suis dit que j’allais faire un retour en arrière. Vraiment en arrière. En arrière de 65 millions d’années la dernière fois qu’une espèce animale s’est éteinte violemment. Coïncidence ? Je ne crois pas. En tout cas, je suis allé faire un tour du côté de Dinotopia. Dinotopia, keskecé ? Il s’agit d’une mini-série de 3 épisodes d’une heure et demi environ. Cela raconte l’histoire de deux frères qui perdent leur père dans le crash de leur avion (un coucou de tourisme, pas un Boeing éthiopien ou un vol de la Malaysia Airlines) et qui se retrouvent miraculeusement sur une île où Dinosaures et humains cohabitent. C’est WTF[1], mais j’adore.

« Mais pourquoi aimes-tu cela, July ? », me demanderez-vous. À brûle-pourpoint[2], je vous dirai que j’adore déjà parce que c’est tout sauf prise de tête. Les dinosaures sont des personnages à part entière et ne sont pas mal faits pour le début des années 2000. On sent qu’on est dans le mi-90, mi-2000, mi-mi Mathy, mi-nion, mi-llième jeu de mots sur mi, mi-oumiou, mioumi-ou, bref, je m’arrête. Pour la période c’est bien fait. Un peu comme les effets spéciaux de Stargate-SG1, qui date de 1997. Notons, soit-dit en passant[3] que les effets spéciaux sont bien meilleurs que ceux de Stargate Universe, qui date de 2009. Je pense qu’il y a une espèce de vortex au milieu des années 2000 qui a fait disparaître les effets spéciaux à la télé. Ou alors, c’est la faute d’Iron-Man qui a tout voulu piquer.

Mais je m’égare et revenons à Dinotopia. Au-delà des effets spéciaux, l’histoire nous laisse découvrir cet univers, fait de dinosaures qui parlent. Oui, ils parlent. Et c’est fun à voir. Les coutumes locales nous paraissent touchantes et amusantes. Les dinos ont des émotions que l’on lit bien sur leur visage. Et là, on se demande où est le joint que l’on vient de fumer avant de s’apercevoir que l’on a bien les idées claires. On rigole quand on voit le bébé dino s’amuser. On s’émeut[4] lorsque ces dinos par amour pour les humains les suivent jusqu’à se noyer.

Enfin, regardons Dinotopia pour le casting, Wentworth Miller en tête. Il a eu des rôles avant Prison Break, dont celui-ci. On retrouve également David Thewlis (Remus Lupin dans Harry Potter, pour ceux qui ne verraient pas immédiatement) ou Jim Carter (le majordome Carson dans Downton Abbey). Eh oui, le casting est comme un plat de Philippe Etchebest : relevé.

Des petits chenapans[5] d’ABC ont tenté de développer le concept en série une fois que la mini-série fut diffusée. Ce fut évidemment un bide. Pas le petit bidon de celui qui a trop mangé, mais le gros bide résultat de 30 ans de gras solide et liquide sous toutes ses formes. J’en ai vu approximativement 20 secondes avant de me dire que je ne tiendrai pas 13 épisodes. J’ai changé. Ouf, ma femme a pensé pareil[6]. Et en effet, quand on y regarde de plus près, on s’aperçoit que le bidon a pris de l’ampleur car au bout de 6 épisodes, ABC a annulé la série. Les Britanniques l’ont diffusée jusqu’au bout… durant l’été, histoire de se débarrasser. Les Français l’ont diffusée sur M6, puis sur W9, puis sur 6ter, puis ça a terminé sur Gulli. À tel point que même la chaîne a détesté puisque ça a rendu Gulli vert.

Je pense qu’il est temps d’arrêter là cette chronique qui, avouons-le, n’a ni queue ni tête[7], hormis celles des dinosaures.

July

[1] Pour le néophyte :

WTF is this?!

Putain c’est quoi ?!

  • <chiby> Base? Is that another word for acid?
    <spriggan> wtf, when’s your chemistry exam?
    <chiby> Tomorrow.
    <spriggan> hahahahaha, oh man, you’re screwed!
    — (Citation de Bash.org)

Base ? C’est un autre mot pour acide ?
— Oula, c’est quand ton examen de chimie ?
— Demain.
— hahahahaha, eh mec, t’es foutu !

J’aime, à titre personnel, beaucoup ces explications improbables que vous pourrez retrouver à la page suivante : https://fr.wiktionary.org/wiki/WTF

[2] Je me prépare à lancer une nouvelle rubrique sur le blog de June : Les expressions désuètes de la linguistique française. Et rien que le titre en est une.

[3] Ouep, je pense que cette rubrique peut réellement exister.

[4] Comme la vache.

[5] C’est définitif, je tiens le concept.

[6] Elle est vraiment géniale, et je l’en remercie.

[7] Allez, June, on se la lance, cette chronique ? *wink*

Séries series

juneandcie View All →

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

2 commentaires Laisser un commentaire

  1. Dinotopia c’était l’une de nos séries préférées quand on était gamins avec le Brother. Lui qui était en plein dans sa phase dino en plus…
    Je dois avouer que les effets n’ont pas trop mal vieilli, et de temps à autres, je retourne dire bonjour à 26… 😀

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :