Le monde selon Amazon :(

Résumé

Cherche-Midi Editeur. Parution : août 2019. Prix : 18€.

Vingt-cinq années, même pas la moitié d’une vie. C’est tout ce qu’il aura fallu à Jeff Bezos pour se construire un empire mondial et, passer du petit libraire en ligne à l’homme le plus riche du monde, supplantant Bill Gates.

Pendant trois ans, Benoît Berthelot s’est ingénié à comprendre tous les rouages de cette redoutable machine à vendre qu’est devenue Amazon. Quels sont ses stratégies ? Son fonctionnement ? Mais aussi ses secrets inavouables… Retour sur une machine à vendre qui ne fait pas que du bonheur.

Amazon, bienvenue dans un autre monde

Cela fait déjà quelques années que les rumeurs et scandales éclaboussent Amazon, le géant de la vente de la ligne. Des indiscrétions de sa box Alexa aux images de son système Cloud Cam, exploitées sans l’accord des clients pour améliorer son I.A, Amazon fait grand bruit sur beaucoup de sujets.

Son mode de fonctionnement, les conditions de travail de ses salariés, ses évasions fiscales ne sont pas parmi les sujets qui font le moindre débat. Des sujets sur lesquels Benoît Berthelot, journaliste pour le magazine Capital et spécialiste des nouvelles technologies, s’est penché, pendant trois ans, décortiquant méthodiquement le système Amazon.

Invendus par tonnes à la benne pour éviter les frais de renvois, chantage à l’emploi pour ne pas payer d’impôts, employés soumis à la pression et au règne du client roi… Les dessous du succès mondial de la vente en ligne ne sont pas très reluisants.

Pas de révélations fracassantes par rapport aux échos qui ont déjà éclaboussé l’image d’Amazon dans les médias, mais une plongée en profondeur qui met en lumière toutes les tactiques et subterfuges pas toujours avouables du système Amazon. Dont un nombre de techniques incroyables pour échapper la fiscalité, toujours borderline par rapport à la légalité.

Une machine, incroyablement rodée,  que Benoît Berthelot analyse et détaille, avec témoignages internes et documents à l’appui, entre fascination et procès à charge. Un portrait qui donne le vertige et remet en cause l’intégralité de notre système de consommation, sur lequel peuvent prospérer des géants comme Amazon.

Publié par

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.