Sous un grand ciel bleu : trouver la résilience

Résumé : Sous un grand ciel bleu

Cherche-Midi Editeur. Parution : avril 2021 Prix : 22€

Rabbit est partie. Comme elle le désirait, entourée de toute la bordélique et fabuleuse tribu Hayes. Elle nous laisse sa famille face à la plus grande épreuve de leur existence : apprendre à vivre sans elle, avec le vide béant de son absence. Après le temps des adieux, c’est le temps du deuil.
Comme toujours chez les Hayes, cela ne va pas aller sans quelques débordement parfois fantasques. Il faudra du temps et quelques heurts pour la douleur laisse à cette drôle famille le courage de trouver une nouvelle façon de vivre ensemble…sous un grand ciel bleu

Sous un grand ciel bleu : Trouver la résilience

Boudiou de boudiou de boudiou ! On a beau connaître la plume de Anna McPartlin. On a beau connaître l’histoire de la famille Hayes. On a beau savoir où on va. On n’est pas prêt pour ça. Page 23, on est déjà fichu. On a la morve au nez, l’oeil qui fuit, la couverture de survie et le paquet de mouchoirs à portée de main. Fichues allergies, tu parles oui !

Et ça ne va pas aller en s’arrangeant.

Les Hayes doivent désormais faire face à l’après Rabbit. Au vide, à l’absence, aux souvenirs. Avec au milieu de tout cela, la personne la moins adaptée de tous se retrouver à gérer l’avenir d’une Juliet maintenant orpheline.
Comme toujours dans cette famille soudée mais joyeusement dysfonctionnelle, chacun va gérer les choses à sa manière. Mais, tout les gens qui ont perdu quelqu’un de proche, vous le diront, un deuil ça prend du temps Beaucoup de temps. Que l’on joue les bravaches comme Molly, qu’on s’enferme dans ses souvenirs comme Jack ou qu’on initie le changement comme Marjorie, personne ne peut y couper. L’absence reste l’absence et il va falloir apprendre à réinventer sa vie avec.

C’est ce temps du deuil qu’Anna McPartlin explore avec une sensibilité et une justesse inouïes. Bon sang qu’on les aimes les membres de la tribu Hayes ! On a envie de les prendre dans nos bras, de les serrer fort, de leur dire que ça va aller. Dans toute leur chaleur, leur générosité, leur humanité excentrique et fantasque, ils nous font écho, profondément. Quiconque a déjà traversé ce moment de douleur ne pourra que se retrouver un peu dans chacun d’entre eux.

Avec leur fantaisie habituelle et une façon bien à eux de gérer les choses, ils vont traverser cahin-caha cette épreuve pour nous montrer qu’à force de résilience, on peut survivre aux pires moments de son existence. On peut survivre à la mort, à l’absence, pour qu’un jour enfin, se retrouver à nouveau sous un grand ciel bleu.

J’aimerais trouver les mots pour vous dire à quel point cela vous touche direct au coeur. Comme un uppercut. A quel point, c’est fort, bouleversant et juste. Terriblement juste bon sang ! Mais pour cela, il faudrait que je sache écrire mieux qu’Anna McPartlin. Autant dire qu’on va oublier de suite.

Il y aura des rires, des sourires et des larmes, dans cette lecture. Je vous le promets. Emotionnellement, vous sortirez secoué de cette lecture, essoré comme un mouchoir de ses larmes. Mais vous vous sentirez merveilleusement bien et envie. Je vous le promets aussi.

Car, au delà du deuil, il y aura de la joie et la vie qui reprend ses droits.

Merci Anna McPartlin de nous avoir donné encore ce moment avec la merveilleuse, bordélique, fantastique famille Hayes et de nous avoir laissé encore un petit peu de Rabbit…

Publié par

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.