Comment les séries dominent le monde

Vous en doutez ?

Alors une petite démonstration : je suis sûre que rien qu’en lisant ce titre, au moins un nom de série ou de personnage de série vous est venu à l’esprit ?

De plus en plus diversifiées, elles s’appuient désormais sur des formats de production audacieux et des moyens de production hors normes pour conquérir le petit écran et concurrencer le cinéma. On passe de la série au film et vice-versa dans une forme d’inter-dépendance économique. Sans réelle hiérarchie. Impossible de savoir qui nourrit l’autre. Les développements de la franchise Marvel en sont la preuve concrète. Entre Agents of Shield et les Avengers, est-ce le film qui a crée la série ou la série qui soutient le film ?

Mais, au final, peu importent ces considérations économiques tant qu’elles tendent à nourrir une certaine créativité. Ce qui est intéressant de voir c’est que les séries nous définissent. Dis-moi ce que tu regardes, comment tu le regardes et je te dirais qui tu es.

Elles nous définissent socialement car elles établissent notre appartenance à une génération (Friends, Buffy, Urgences), à un groupe d’individus partageant un ensemble de références (Doctor House, Agents of Shield, Arrow, Hero Corp, Sherlock). Elles deviennent un lien social en émaillant notre quotidien de leurs codes, leurs références. On se reconnait dans l’autre et on partage par et grâce à ces références. Elles ont remis en avant une forme de culture un peu méprisée (super héros, comics, science fiction) notamment en France. Et démocratisé l’image du geek, de façon un peu plus positive ( The Big Bang Theory)

Elles créent de nouvelles communautés: les fandoms.

[Je fais ici un petit aparté sur un point qui me démange: Entre groupie et fan l’amalgame et la dérive sont souvent faciles. Soyons francs, le terme « groupie » a une connotation d’hystérie et d’adulescence péjorative. Et bien que le terme soit féminin, il y a des groupies hommes. Si, si ! Je vous assure. Pour faire bref, être fan ne veut pas dire avoir un comportement obsessionnel, immature et hystérique. Personnellement je m’assume en tant que fan sur certains sujets et je ne perds pas ma culotte dès qu’un acteur d’une série concernée me passe à côté. Fin de l’aparté]

Les fandoms donc. Selon nos amis britanniques du Oxford Dictionnaries (oui le Larousse ignore superbement le terme) le fandom ce sont :

les fans d’un personne, équipe ou série, considérés collectivement comme une communauté ou une sous-culture.

Dit comme ça, j’ai personnellement l’impression que les neuf de la communauté vont sortir de derrière ma chaise pour me proposer d’aller porter l’anneau unique . Mais je m’égare…

Une communauté donc et une sous-culture. Nous en voilà revenus à l’aspect sociologique de la question. Et les fandoms ont une influence grandissante. Ils peuvent relancer une production (Hero Corp), faire la réussite d’un re start (Doctor Who), ou le succès d’une série en une nuit ( Sherlock),  même accélérer l’écriture d’une autre (Game of Thrones). Gare à la production qui néglige ses fans en somme !

Et la boucle est bouclée… Car le fandom est une conséquence sociologique de la série, la preuve de son influence sociale, de son existence sociale, de son apport à une culture télévisuelle et audiovisuelle. Mais la série ne peut exister sans l’influence du fandom en tant que vecteur de communication et manne financière.

Alors qu’est-ce-qu’on fait cette nuit Cortex ? Tenter de conquérir le monde ?

Publié par

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.