Back to The Future

Le 3 juillet 1985 sortait un film qu’aucun cinéphile ne devait oublier et qui deviendrait culte pour toute une génération.

Source IMDB

Oui celui-là ! Et pour ceux que ça hérisse, passez votre chemin et ne lisez-pas la suite de cet article.

Fiche technique

Sortie : Juillet 1985 ( US),octobre 1985 (France)

Réal: Robert Zemeckis

Scénario: Robert Zemeckis et Bob Gale

Casting: Michael J. Fox, Christopher Lloyd

Le résumé en deux mots

Allez par bonté d’âme pour les plus jeunes d’entre ou ceux qui on fait retraite dans une grotte les trente dernières années, on refait la séance.

Marty McFly n’est ce qu’on pourrait appeler un roi de la ponctualité. Mais lorsqu’il se retrouve projeté 30 ans dans le passé à cause de la machine de son ami Doc (le Docteur Emmett Brown), il doit faire jouer les choses à la seconde près afin de ne pas effacer l’histoire de ses parents, sa propre existence dans le futur et de pouvoir regagner son époque.

Pourquoi c’est devenu culte ?

Soyons réalistes, le voyage dans le temps a toujours fait partie des fantasmes du cinéma ( Doctor Who ça vous dit quelque chose par exemple ? Ou Terminator hmmm ? Déjà vu avec Denzel Washington ?). C’est un des grands rêves de l’être humain, contrôler le temps.

Alors quand fait jour un concept aussi détonnant et farfelu qu’une DeLorean DMC-12 comme machine temporelle, pas étonnant que cela séduise.

D’abord parce que c’est saugrenu, inattendu et qu’ensuite, à défaut de Tardis, la DeLorean ça fait classe. Ce n’est pas moi qui le dit. C’est le Doc.

Celui du film, un peu ébouriffé. Pas l’autre.Oui l’autre aussi est ébouriffé. Oui bon vous avez compris. Arrêtez de me mélanger les idées. 

A ce sujet, il est important de préciser que ladite machine va de pair avec un tandem charismatique de choc :

  • Christopher Lloyd qui interprète avec brio et un brin d’exubérance le Dr Emmett Brown, celui qui a des idées aussi ébouriffantes que sa coiffure. On ne pouvait trouver un savant fou plus génial, plus rêveur et plus attachant. Personne ne pourrait le remplacer dans le rôle de Doc. Il reste aussi pour moi l’inénarrable Oncle Fétide de la famille Adams.
  • Michael J. Fox qui prête ses traits à un Marty McFly un peu désemparé face à ce qui lui arrive mais résolument dynamique et débrouillard. Ce film m’a d’ailleurs permis de le découvrir et j’avoue que j’ai conservé un certain faible pour Michael J.Fox que je trouve frais et spontané dans ce rôle. Ce qui donne toute sa crédibilité à Marty.
Source extrait youtube.com   https://youtu.be/k0kswK2aI08

Science fiction, action, effets spéciaux, un casting de choix et une romance à réparer…

(Non pas Marty et Doc, ce n’est pas Pride. On en parlera un autre jour de Pride !)

Avec de tels ingrédients, cette pétillante aventure, tout à la fois rétro et futuriste, partait sur les chapeaux de roues, telle la DeLorean, vers le succès.

(Métaphore nulle, je sais, je sors.)

Pourtant on n’est pas passé loin du navet galactique.
En effet, le scénario eut beaucoup de mal à trouver preneur et les seuls intéressés proposèrent des modifications notamment de titre qui auraient pu s’avérer dévastatrices pour le film.

Grâce soit rendue aux Seigneurs du Temps (Joke) il y avait aux commandes Robert Zemeckis.

Oui  si vous ne l’avez pas encore deviné, Robert est sur mon étagère d’honneur avec Edgar Wright et Paul McGuigan, parce qu’étrangement j’ai un faible pour pas mal de films auxquels il a collaboré/a réalisé : Qui veut la peau de Roger Rabbit ? Forrest Gump (oui c’est lui aussi) La Mort vous va si bien, Le Pôle Express (devant lequel je sors mes kleenex à chaque Noël) et Le drôle de Noël de Scrooge.

(J’ai une très grande et belle étagère d’honneur, si si. Enfin dans ma tête en tous cas il y a du monde dessus. Mieux que les Oscars. Digression. Pardon)

En réalité sa filmographie dépeint assez bien le personnage, doux rêveur qui ne recule ni devant le fantastique, ni devant le merveilleux. On comprend donc mieux ce qui a pu présider au détonant cocktail qu’est Retour Vers le Futur. 

Son implication à la fois au scénario et à la réalisation,  a probablement aidé à préserver l’idée originale du film, en dépit de quelques modifications.

Retour vers la légende

Le film se clôturait par le retour de Doc dans une DeLorean volante. Cette fin se voulait être une plaisanterie. Elle fit finalement office de cliffhanger puisque, devant l’enthousiasme des fans, le film deviendra une trilogie à succès. Et ce en dépit de l’accueil parfois très mitigé de la presse, notamment en France.

Marty McFly: Hey, Doc, we better back up. We don’t have enough road to get up to 88.

Dr. Emmett Brown: Roads? Where we’re going, we don’t need roads.

Depuis le film a été décliné en de multiples produits dérivés dont certains sont devenus collector

  • Miniature de la DeLorean, voiture maintenant mythique.
  • Set Lego de la DeLorean
  • Les fameuses chaussures que porte Marty dans le 2ème opus sont sorties par Nike en 2015. Hommage à ce 30ème anniversaire et en référence à la date dans le futur vers laquelle Marty voyage dans ce 2ème volet.

Jeux vidéos, nouvelles, attraction dans le parc des Studios Universal, Retour vers le Futur est passé d’un film dont personne ne voulait vraiment pour différentes raisons à une trilogie culte du cinéma.

Une référence tellement culte que le cinéma comme la télévision lui ont multiplié les clins d’œils.

En bref

Personnellement, j’ai toujours un certain plaisir à revoir ce petit ovni. Aujourd’hui on a du mal à réaliser combien c’était novateur et moderne pour l’époque. Les effets spéciaux ont un peu vieillis. Mais qu’importe la magie reste intacte.C’est marrant, farfelu, décalé et astucieusement parsemé de petits clins d’oeil historiques, littéraires et cinématographiques.

Et on ne résiste pas au plaisir d’embarquer dans la DeLorean.

Marty McFly: Wait a minute. Wait a minute, Doc. Ah… Are you telling me that you built a time machine… out of a DeLorean?

Dr. Emmett Brown: The way I see it, if you’re gonna build a time machine into a car, why not do it with some *style?*

Happy 4th of July !

(Oui j’aurais pu poster thématique sur Independance Day. Mais non ! :p)

5 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s