Mash-Up Sunday : V, the Power of the Awesomeness

Même si j'ai le coeur en deuil, même si j'ai le moral en berne et l'inspiration qui hoquette, comme beaucoup d'autres, je veux continuer à faire vivre ce blog, même au coeur du pire.
Parce-qu'écrire, lire, échanger, faire vivre la culture et le partage c'est déjà un acte de résistance envers la terreur qu'on veut nous instiller. 
Alors je ne lâcherais pas la plume (ou plutôt le clavier). 
Sunday nous sommes, alors Mash-Up Sunday il y a.
#StayStrongForParis

Je vous rappelle rapidement les règles comme chaque semaine, pour les petits nouveaux qui nous rejoignent :

Imaginer les pires croisements de films de l’histoire du cinéma et en écrire le synopsis, en respectant deux règles:

    • Utiliser des films de genres différents.
    • Toujours trouver un lien entre les histoires.

La minute challenge : Vous avez le droit en commentaire de me proposer un mash-up dont je devrais faire le synopsis pour la semaine suivante. La seule condition est qu’il respecte les règles énoncées ci-dessus.

Alors surtout, n’hésitez pas ! Faites vous plaisir !

Géronimooo !

*******

Paramount Pictures 2007
Paramount Pictures 2007

Abracadrabra Mash-Up

18459091

Synopsis.

Po est un panda maladroit et féru de Kung Fu qui vit dans un monde  de répresssion soumis à la gouverne du tout-puissant Chancelier Taï Lung. Un monde où Kung Fu, culture et topissitude sont bannis.

Alors qu’il se presse de revenir d’une livraison de nouilles pour ne pas dépasser le couvre-feu, son chemin croise celui d’un mystérieux V dont le discours va éveiller les rêves secrets de notre panda.

Au côté de V, Po va s’initier à l’art rigoureux du Kung Fu  mais aussi aux dangers de la résistance. Pas évident pour un bon gros panda un peu ballot de devenir un justicier furtif et insaisissable. Mais face au danger et à quelques motivations sucrées, Po fait preuve d’aptitudes étonnantes et V décide alors de lui enseigner les secrets de l’Awesomeness.  

Le 5 novembre, ils agiront pour délivrer le peuple de l’oppression, pour les libertés de tous. Ce jour-là, Po fera face à Taï Lung…

« Finch: Who was he?

Evey Hammond: He was Edmond Dantés… and he was my father. And my mother… my brother… my friend. He was you… and me. He was all of us. »

Vous savez lire entre les lignes. Vous aurez compris que mon intention était tout à la fois de vous faire sourire et vous inciter à résister à la peur qui se distille comme un poison. Rester debout, rester unis et avancer. Sans oublier. 

image

8 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s