Freaky Friday Special Christmas Deluxe. n°4

Copyright M6

Noël est maintenant tout proche et je connais des gourmands qui ont même déjà éclusé tous les chocolats du calendrier.

Histoire de vous mettre toujours plus dans l’ambiance, nous allons voyager des Etats Unis aux Antilles. Attachez vos ceintures et allons-y pour notre première escale.

Je vous avais déjà fait l’historique de la musique des Chipmunks et du dessin animé ici, donc je ne reviendrais pas dessus. Passons directement à la question qui nous intéresse :

Pourquoi c’est freaky ?

Parce que tortiller du postérieur en écoutant des déclinaisons d’écureuils demander un hula-hoop pour Noël d’une voix suraigüe, c’est… ben… euh… c’est freaky ! A cinq ans ça passe. A trente ans, beaucoup moins.

Même si ma version chorégraphique de Funky Town avec l’aspirateur vaut le détour.

Après niveau ambiance de Noël, ce n’est pas aussi classe que la voix de crooner de Sinatra, mais ça le fait. Vous remarquerez que je vous ai laissé les paroles… au cas où…

Gardez vos ceintures attachées et les mains à l’intérieur du tapis. Oubliez les pulls qui grattent et les chaussons fourrés. Nous allons effectuer un virage au dessus de l’Océan Atlantique pour venir nous poser en Guadeloupe et en Martinique.

Vous sentez le soleil et ce petit souffle doux et caressant des Alizés ? Laissez vous bercer…

Commençons par le commencement :

Pourquoi c’est freaky ?

A cause des vêtements sans hésitation ! Le manguier derrière eux a demandé des dommages intérêts pour préjudice moral à cause du leggings vert piquant et de la chemise violette à paillettes. Je ne parle même pas de la veste dorée, pailletée, à bordure satinée bleu électrique. Mes yeux avaient fondu à ce moment là.

Je ne vais quand même pas trop faire ma raclette non plus parce-que j’ai eu, étant jeune, peu ou prou la même robe que Clémence et franchement ça faisait super classe.

D’ailleurs précision technique sur le  sujet.

Parce que je sais que dans le style freaky, il y en a quelques uns que le détail a du interpeller. 

« Y’a pas de sapins sur la montagne, on a décoré les manguiers. »

Eh bien sachez-le ! On ne décore pas QUE les manguiers. On décore aussi les araucarias, qui ont l’avantage d’avoir un vague cousinage physique avec le sapin.

gal-2903335
http://www.villa-lagon-guadeloupe.com/

Avouez que ça a une certaine classe ! Non mais !

Autre précision, le soir de Noël et même certains soirs précédents, on éteint effectivement la télévision pour chanter. C’est la tradition antillaise que de se rendre aux Chanté Nwèl pour entonner les cantiques locaux. Et croyez-moi, on est bien loin de l’ambiance de la messe de minuit.

A moins que vous ne fréquentiez une paroisse très spéciale où le punch a remplacé le vin de messe et les accras l’hostie. Après chacun sa tisane hein. 

images (1)

C’est l’occasion de partager un bon moment entre amis, voisins, famille.

tumblr_nk0yuxKgV21tvyk2ao1_500

Moment traduction : Noël se dit Nwèl en créole. Ceci était l’instant linguistique de l’article.

En fait, pour moi cette chanson n’a pas grand-chose de freaky. Elle a juste un goût d’enfance.