Alice change d’adresse.

Résumé.

ALICE-CHANGE-DADRESSEHC Editions. Parution :31/03/2016 Prix:  19€

Une mère, son fils, une balade, une écluse, un orage et tout bascule. En quelques secondes, le monde s’écroule pour Alice qui ne parvient pas à sauver son fils. Quelle mère pourrait vivre avec ce poids ? Pas Alice qui décide de se suicider… mais elle se réveille cinquante-trois jours plus tard dans une maison de repos. Dès lors, elle commence à compter les heures qui la séparent de sa prochaine tentative… jusqu’à ce qu’un mystérieux officier de  police en convalescence vienne  lui parler, avec une bien étrange théorie dans sa besace. Pour lui, Franck est vivant…

Mon avis.

Je suis fâchée avec ce livre et paradoxalement c’est parce qu’il est très bien écrit que je suis fâchée avec. Je m’explique. L’histoire est extrêmement bien menée, l’ambiance est glaçante, j’était totalement embarquée et en empathie avec le postulat de départ. Mais le dénouement m’a laissée désappointée. J’avais tellement de questions et de spéculations qui couraient dans ma tête pendant cette lecture que le twist final m’a fait l’effet d’un soufflé qui dégonfle. Il m’a laissé un arrière-goût de « pas assez » alors que j’avais pourtant adhéré au style comme au récit.

Cependant, je vous engage à aller lire ma chronique complète pour vous faire une idée plus approfondie, car je pense que c’est une lecture qui va se faire sur un ressenti personnel. De surcroît, l’angle d’attaque de l’intrigue est intéressant, tout autant que la psychologie des personnages.  Michel Moatti est maître dans l’art de poser une ambiance à laquelle on se laisse facilement prendre et de disséminer subtilement indices et fausses pistes. C’est un subtil jeu de déduction et de dupes qui a, à faire monter très haut le suspens et les attentes du lecteur, peut laisser sur sa faim dans les dernières pages.

Retrouvez la chronique complète

sur

Les Petits Livres by Smallthings:

Alice change d’adresse

 

A lire Non classé

juneandcie View All →

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

4 commentaires Laisser un commentaire

  1. bon bon bon, j’ai tellement de livres en attente que je ne vais pas prendre le risque d’en lire un dont la fin me laisserait sur ma faim ^^
    et puis, avec mon gamin qui part deux mois à l’étranger, je vais éviter tous les livres où on parle d’enfants disparus ou kidnappés etc etc :p

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :