In Tea, We trust.

C’est mardi. Le temps fait grise mine. Dans nos vestes légères, on frissonne, jetant un oeil rancunier à nos doudounes restées sorties.

On ne va tout de même pas se laisser abattre par cette grisaille plus automnale que printanière qui dispute la place au soleil.

 Allez hop ! C’est parti pour une dégustation gourmande de thé.

theiere_verre_2_1
source http://www.thecalin.com

Escale chez Lupicia.

Maison de thé de renommée internationale, Lupicia est un nom devenu gage de qualité et d’un catalogue de thés très diversifié. Le petit coin des tentations en somme.

J’ai mentionné dans un précédent billet le fait que j’avais succombé à la tentation d’une rafle chez Lupicia (Merci Un Bouquin dans la Tasse). Le moins que l’on puisse dire c’est que je suis tombée sous le charme de leurs thés fruités.

De jolies feuilles longues, plates, délicates, un parfum à faire jaillir un verger dans votre cuisine. Une jolie infusion jaune pâle, parfois un peu dorée avec une pointe de vert pour le blanc, parfois tirant légèrement sur l’ambré pour le Oolong. Ça réchauffe le coeur tellement on dirait le lever d’un soleil d’été.

IMAG1440[1]

Thé Pêche blanche Oolong supérieur.

Je redoute les thés à la pêche pour être trop souvent tombée sur des thés où l’arôme artificiel de pêche était trop présent et prenait la tête. La pêche renvoie à mon sens à un côté frais et fruité. Ce que je m’attends à trouver chez un thé. Quelque chose de léger, de fin, de frais.

Chez Lupicia, le défi est réussi.

Premières impressions: Le parfum de pêche flotte léger comme un pétale au dessus du sachet. La rose fait de petits nuages roses au milieu des feuilles. A vue de nez, c’est très séduisant.

the-oolong-de-taiwan-peche-blanche-oolong-superieur
Source: Lupicia

En bouche : Ce Oolong est doux, rond et léger en bouche. Les feuilles se déploient bien après infusion, elles sont d’un joli vert.

La pêche est bien présente pour le nez comme pour le palais. Mais c’est une note délicate, pas obsédante, ni envahissante, qui laisse bien le Oolong s’exprimer derrière, relevé par une subtile pointe de rose, à peine perceptible. Un petit plaisir qui se laisse aussi déguster glacé.

imag1643.jpg
Le thé ici est de couleur plus ambrée car glacé.

Le régal de ce thé n’a d’égal que son coût : 11€ les 50 grammes c’est hélas le prix à payer pour un avant goût d’été.

Thé Pêche blanche Oolong supérieur. 11€/50gr.  Recommandations d’infusion : 1.30 à 2 min à 80°.

Thé blanc au melon.

En mars, la divine Athénaïs avait joué les tentatrices en évoquant avec emphase ce thé, qui depuis, m’avait obsédée. Il fallait que je goûte un breuvage qui promettait pareils délices.

C’est donc chose faite et le coup de foudre fut au rendez-vous. Mon dieu ce melon mes amis ! Ce melon ! Comment vous dire ?

Premières impressions :Dès l’ouverture du sachet c’est une explosion de saveurs. De jolis filaments jaunes ensoleillent ces belles feuilles longues parfois couvertes d’un fin duvet blanc. On est enveloppé par une douce odeur un peu sucrée de melon mûr, qui fait saliver. Sur le moment, j’en ai presque redouté que le melon soit trop présent.

the-blanc-de-chine-melon
Source : Lupicia

En bouche : Que nenni, l’équilibre est parfait.

Et si l’odeur évoque le melon jaune sucré, c’est pour moi une note subtile de melon vert plus doux qui s’exprime en bouche. Rien à dire c’est une merveille, qu’il soit chaud ou glacé. En résumé, je suis en amour avec ce thé qui parvient à m’émerveiller à chaque dégustation tellement il est fin et fruité, jouant d’une harmonie surprenante entre le melon et le thé blanc.

Si les notes de melon s’expriment clairement après 2 min, je tenterais à ma prochaine dégustation de suivre l’idée d‘Athénaïs et de le laisser infuser plus longtemps pour voir comment les saveurs se modifient.

Thé blanc de Chine au melon. 9 € les 50 grammes. Recommandations d’infusion: 1.30 à 2min à 80°.

Escale chez Cha Yuan.

Cha Yuan est une maison de thé, spécialisée dans les thés d’exception, qui revendique fièrement sa recherche de saveurs, son travail avec les petits producteurs et ses exigences de qualité et d’authenticité.

Comme nous avons le privilège d’en avoir une boutique à Annecy, Le Tanuki et moi-même vous proposons donc deux escales thés Cha Yuan très différentes.

La sélection du Tanuki : Thé noir Pousse du Panda.

Je cède donc ici la parole au Tanuki:

Thé Noir parfumé : Nougat, anis, bois de réglisse, citronnelle et fruits des bois

Les thés à notes sucrées et moi ne sommes pas trop copains. Bien souvent, c’est arôme caramel qui colle (autant manger du vrai caramel) ou pseudo chocolat écœurant (autant se faire un vrai chocolat chaud).

Je me suis pourtant laissée tentée par « Pousse du Panda » à cause de

1) son joli nom,

2) le nougat (=amour de ma vie) que je n’avais jamais vu associé à un thé,

3) l’anis + la citronnelle, deux parfums que j’aime beaucoup

Et c’est une très jolie découverte !

Sec : Le parfum de nougat est bien présent avec en arrière-plan la réglisse. A ce stade là j’avoue que j’avais un peu peur de retomber dans un thé très «sucré » !

Infusé : Aaah la citronnelle s’exprime ! Malgré la base de thé noir, l’odeur est très « verte » et assez fraîche. Me voilà pleine d’espoir d’autant que les fruits de bois sont présents mais pas envahissants (un bon point en ce qui me concerne car je ne cours pas après cet arôme !).

P1030788

Au goût : Plus que du sucre, le nougat apporte des notes miellées délicates. On sent bien l’anis mais il est très moelleux, probablement grâce à la réglisse qui joue les arrières plans. La citronnelle et les fruits restent au finale très discrets apportant juste ce qu’il faut de fraicheur et de rondeur à l’ensemble.

Bilan : Pousse du Panda est un très bon thé d’après-midi, pour accompagner un gouter ou se faire une pause cocooning. Le côté miel-anis très rafraichissant me rappelle le pan masala (épices à picorer à la fin des repas en Inde ). Un sans faute pour moi !

A noter: Ce thé doit également être très sympathique en thé glacé.

Pousse de Panda. 6.50€ les 100 grammes. Recommandations d’infusion: 4 min à 90°

La sélection de June: Thé vert parfumé Voyage vers l’Ouest

Thé vert parfumé: ginseng, gingembre et ananas.

Un mélange très particulier mais agréablement surprenant. J’aime beaucoup le gingembre dans les thés, je trouve que cela apporte une note un peu piquante (mais pas trop) qui relève le goût.

Premières impressions: A l’odeur c’est une fine odeur d’ananas qui prédomine, mais pas sucrée, suivie de près par le doux parfum d’herbe séchée au soleil du ginseng qui s’accorde avec le gingembre. C’est inhabituel mais pas désagréable. L’infusion produit un joli breuvage doré dont la robe n’est pas sans rappeler celles d’un Sauternes étrangement.

imag1644.jpg

 

En bouche: On obtient quelque chose d’assez doux et de plutôt végétal. Le ginseng domine sans être agressif, l’ananas apporte une arrière-note fruitée mais discrète. Le gingembre parait jouer les maître d’orchestre entre les deux. Il y a une petite note en fond de bouche que je n’arrive pas à identifier. Il semble que ce soit de la nectarine, selon la fiche. Soit.

Le tout donne un ensemble contrasté, indéniablement épicé, avec une fine amertume mais très doux et léger. Force et robustesse. Un mélange énergisant inhabituel, un peu déstabilisant mais savoureux.

Thé vert parfumé Voyage vers L’Ouest. 8.90€ les 100 grammes. Recommandations d’infusion :2 min à 85°.

J’espère que cette petite promenade théinée vous a plu et vous a réchauffé. Vous avez là une belle sélection pour accompagner vos lectures printanières.

Il ne me reste qu’à remercier Le Tanuki pour son aimable participation (Je vous incite d’ailleurs vivement à visiter sa boutique en ligne pour poursuivre votre voyage vers l’Asie) et mon Maître Jedi ès Thés Un Bouquin dans la Tasse.  C’est un véritable plaisir de suivre tes conseils et tes dégustations. Je me régale à faire de belles découvertes.

Et n’oubliez pas : le thé c’est la vie !

141
http://www.keepcalmandposters.com

12 commentaires

    1. Il est possible que cela dépende de quand tu le bois, après quoi, qu’en penses-tu ? (Ps: si ça peut te rassurer, ce genre de chroniques vont rester ponctuelles chez moi. Ce n’est pas ma ligne éditoriale; je ne voudrais pas que ce type de billet porte à confusion, tu restes une référence pour moi niveau thé)

      Aimé par 1 personne

      1. Peut être 🙂
        Apres quel que soit le type de melon , c’est mon ami !
        Je me souviens avec émotion d’une glace au melon petite … Pffff une merveille !

        Pas de soucis 🙂
        Je n’ai pas le monopole du thé et puis chacun fait ce qu’il veut tant qu’on me laisse le monopole de mon bouquin dans la tasse ! 😁

        Aimé par 1 personne

  1. Je dois t’avouer une chose : je suis depuis quelques temps fan de thés. Je n’ai jamais bu de café. Et il y a un an, j’ai investi dans la machine de Nescafé « Spécial T ». Alors avant de l’acheter, j’ai bien réfléchi et j’ai surtout démonté plusieurs capsules chez une amie pour vérifier si le thé était du vrai et non de la poussière. Depuis, je pars tous les matins avec mon thermos au bureau car j’ai du mal à boire des autres thés. Sauf quand je vais dans des salons de thé, bien sûr et quand on m’offre des thés excellents. Voilà tu sais tout !

    Aimé par 1 personne

  2. Je ne connais pas cette marque, dont tu as aussi parlé récemment d’ailleurs dans un précédent article je crois. Vais aller zieuter cela de plus près.

    Par contre, en parlant Panda, j’ai acheté chez Bigre en Belgique, un thé au bambou de toute beauté ! Devenu un de mes préférés ! 🙂

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s