L’Instant Thé.#3

Et nous revoilà en compagnie de mes p’tites tasses pour un nouvel Instant Thé. Comment ? Même par cette chaleur ?

Mais enfin mes mugs adorés, n’entendez-vous pas chanter le thé dans l’É-Thé ?

Allez, faites chanter vos petites cuillères, je vous promets un voyage plein de saveurs ensoleillées.

L’Instant Thé de Thé Mon Oolong.

La sélection : Surf in Plett/Summer Breeze de Cape&Cape.( 14.90€/100gr)

En août, on continue à infuser. Mais on infuse sur la plage, et on met le cap sur Plettenberg Bay, petit paradis d’Afrique du sud et station balnéaire où surfer sur une vague rooibosée.

Thé mon oolong 3
Premières impressions.

Surf in Plett est aussi Summer Breeze, made in Cape and Cape, Rooibos et Lapacho soufflés par une brise estivale saveur pomme et pêche.
Allons surfer à Plett, enchaîner les vagues de Rooibos et Lapacho brunement clairs noyant dans leur sillon de beaux morceaux de fruits.
Allons surfer à Plett, effleurer la vague saveur pommeau de Normandie, alliance d’une pomme caramélisée et d’une pêche juteuse sur lit boisé.
Allons surfer à Plett, 5’ dans une eau à 90 °.
Dégradé de brun est la vague qui déferle sur Plett, venant s’écraser sur la plage de sable fin en une note de pomme sucrée, pêchée en fin de nez.

Thé mon oolong 4Thé mon oolong 2JPG

Thémonoolong1

Séduction.

Dégradé de brun est la vague qui déferle sur Plett, venant s’écraser sur la plage de sable fin en une note de pomme sucrée, pêchée en fin de nez.
Vague orangée teintée au pommeau déferle alors dans nos tasses libérant dès lors de jolies essences de pomme pêchée, sucrée voire alcoolisée.
Vague de pommeau vient se briser sur nos palais, s’épanchant de ses légères notes de pomme pêchée délicatement liquoreuse, rondement boisée.
Déferlante de saveurs sur la plage de Plett :
– La première vague est note de pomme ;
– Sans plus tarder, la seconde vague est fragrance de pêche ;
– Puis survient une vague liquoreuse, note de pommeau persistant sur le palais ;
– Avant que de subtils arômes de Lapacho viennent, en toute fin de bouche, se meurtrir sur nos papilles.
Soyeuse vague de pommeau afflue sur Plett, plage où déguster un rooibos made in Cape and Cape.
Au mois prochain, si la théine le veut

L’Instant Thé du Tanuki.

La sélection : Jardin de Pierre (12€ les 80g)

Ce qu’en dit le Pierre Hermé : mélange de thés de Chine et de Ceylan parfumés au jasmin, à la rose, à la violette et aux agrumes,.

Infusion recommandée : 4/5 minutes

Premières impressions.

On m’a offert ce thé pour Noël et il fait partie de ceux que je sors pour les grandes occasions ou pour les gens que j’aime vraiment bien. Son équilibre juste parfait remporte toujours tous les suffrages… même venant des gens qui ne boivent jamais de thé !

Côté composition, accrochez-vous car la liste des ingrédients est assez longue. Cela est cependant peut être dû au fait que Pierre Hermé joue le jeu et détaille vraiment TOUS les ingrédients ce qui n’est pas les cas de toutes les marques ! Personnellement, j’apprécie l’effort de transparence.

Pour info, le détaille complet du mélange est : 50% de thé de Chine / 33% de thé Ceylan / 5% de thé de Chine rose-litchi / 5% de thé vert de Chine au jasmin / pétales de fleurs / 1.2% arômes fleurs (dont violette 0.2%) / 1.2% arômes d’agrumes / arômes épices, pomme et amande / écorces d’agrumes / morceaux d’amande, d’épices et de pommes.

Sec : Ce mélange joue sur des notes très classiques. Sec on distingue surtout le parfum fleuri très poudré de rose et de jasmin avec une pointe très discrète (merci mon Dieu) de violette.

Le décor de pétales est joli sans être fou-fou, j’ai trouvé quelques fleurs entières cependant et ça ça fait toujours plaisir. Les feuilles de thés sont elles assez grandes (et encore vous voyez là le fond de ma boite !) et c’est appréciable !

La Tanuki

Séduction.

Infusé : On retrouve le côté poudré évoqué plus haut avec une belle rondeur amande-fruits. Je détaille les parfums mais pour être honnête, il faut vraiment se concentrer et avoir le nez collé à la tasse.

Pour l’avoir fait goûté à plusieurs non thé-addict, ce qui ressort surtout c’est une impression de douceur très réconfortante. L’équilibre parfait fait qu’on n’a pas du tout l’impression de boire « de l’eau chaude avec des feuilles » ni « d’avaler la camomille de mémé »*.

*Je me dédis de toutes ces affirmations car personnellement j’aime les pisse-mémé xD

Bilan : Le jardin de Pierre est typiquement le thé « boudoir » qui évoque les goûters ambiance cocooning pris bien au chaud en automne-hiver alors qu’il fait bien froid dehors.

Clairement, ce n’est pas thé le plus original qu’il m’est été donné de boire. Il joue sur des parfums extrêmement classiques que l’on peut trouver ailleurs sans trop de problèmes. Son prix n’est aussi franchement pas négligeable !

Mais mais mais, parfois un thé parfumé « classique » ça fait du bien – surtout quand l’exercice est parfaitement maîtrisé comme pour ce mélange.

 Le jardin de Pierre est une très jolie réussite qui plait à tous, ce qui en fait une excellente idée cadeau 🙂

Le petit plus du Tanuki.

 Histoire de rester dans notre thématique très boudoir-bobo, je vous propose en accompagnement la recette des Financiers aux pralines roses, tirée du livre Petits gâteaux de Frédéric Anton. Accrochez-vous à votre culotte de cheval, on n’est pas là pour faire dans le léger 😉

Ingrédients

200g de beurre (Nota de June: Et pan effectivement pour le léger!)

70g de farine

260g de sucre glace

1 gousse de vanille

160g de noisettes en poudre

7 blancs d’œufs (environ 210g)

Moule à financiers (le nombre de gâteaux dépendra de la taille de vos moules)

100g de pralines roses (pas nécessairement entières car on va les hacher – les concassées sont moins souvent moins chères en plus 😉 )

Préparation.

Préchauffer le four à 170° (thermo. 5/6)

Faire fondre le beurre à feu très doux et laisser cuire ¾ minutes pour qu’il prenne une jolie couleur noisette.

Mélanger la farine, le sucre, les graines de vanille et la poudre de noisette. Ajouter les blancs d’œufs (bien fouetter) puis, ajouter le beurre encore chaud et fouetter doucement pour bien l’incorporer.

Hacher grossièrement les pralines. Remplir les moules à financiers aux ¾ et parsemer de pralines.

Faire cuire au four une dizaine de minutes pour de petits financiers ou environ 15 minutes pour les plus grands.

L’Instant Thé d’Un Bouquin dans la Tasse.

La sélection: Kaïmon de Lupicia.(6.80/100gr)

Il fait chaud, il fait beau , c’est les vacances mais pour ceux qui ne partent pas ( comme moi ) laissez- moi vous embarquer pour un voyage théiné au pays de soleil levant !

Si vous me connaissez un peu par le blog , vous saurez que j’ai fait un voyage au Japon il y a maintenant deux ans , j’en suis revenue dépaysée et addict au thé vert …

J’ai donc trouvé sur Paris un repère à thés japonais , surtout verts , que vous connaissez déjà puisque June en est accro (aussi ), Lupicia 🙂

Le Kaïmon est donc un genmaïcha ( thé vert au riz soufflé )  au matcha ( thé vert réduit en poudre ), tout pour me plaire !

Premières Impressions.

Vous voyez les petits grains de riz soufflé enrobés délicatement par la poudre verte du matcha 🙂


Au nez c’est TRÈS végétal vous vous en douterez , je m’en lèche les babines !

Une eau très peu chaude à peine 65 degrés pour préserver les feuilles vertes , au passage de l’eau la poudre quitte les grains et colore vivement la liqueur.

Séduction.

Je laisse infuser à peine 1 minutes et demi , et , comme je suis adepte , je laisse refroidir mon thé jusqu’à température ambiante car je trouve ça hyper désaltérant !

En bouche , l’amertume végétale prends le dessus suivie d’une rondeur apportée par le riz soufflé , gourmand , un peu fumé ..
L’équilibre est parfait et la longueur en bouche nous fait décoller vers le Japon instantanément…

Athénais 5

L’Instant Thé de June&Cie

La sélection: Miss Dammann. 7€/100gr

En fouinant dans les ruelles d’Annecy à la recherche de trésors théinés, je suis tombée sur une caverne aux merveilles. Une petite échoppe bien cachée emplie de mille délicats trésors qui m’ont si bien charmé le nez, que c’était péché de ne pas tous pouvoir les goûter.

imag2115.jpg

Et au milieu de cette Épiphanie olfactive, elle était là, cette petite Miss Dammann. Bien cachée, elle faisait sa timide, sa coquette, affichant tout de même avec impertinence son caractère de thé vert relevé de gingembre, de citron et de fruit de la passion.

Premières Impressions.

Dame ! Le parfum de la demoiselle est envoûtant. Des notes de citron vert explosent et m’émoustillent les sens. Cela réveille en moi de puissants souvenirs de sorbet au citron vert. J’en ai l’eau à la bouche.

Quelque chose de plus doux et d’acidulé vient aussi me chatouiller le nez. Un parfum d’enfance que je connais bien. Le fruit de la passion, ce fripon se presse déjà derrière le citron et joue les aguicheurs, vantant ses saveurs fruitées.  Tout cela est prometteur et la donzelle a l’air d’avoir du caractère.

Voyons si elle tient ses promesses.

Un petit saut dans l’eau pendant 3 min à 90°.

Regardez comme elle fait danser les pétales de sa jupe sur l’eau claire, cette coquette.

imag2123.jpg

Séduction.

Voilà la Miss parée d’une jolie robe ensoleillée qui nous livre ses secrets, juste à l’heure pour le thé. Montre en main !

imag2126_1.jpg

En bouche, le citron se met en retrait, ne jouant sa partition qu’en fin de bouche. Tel un délicat parfum d’été qui imprègne le palais.

Une douce amertume fait son apparition. C’est le gingembre qui entre en scène. Monsieur n’a pas besoin de trop en faire pour remarquer sa présence. Il rehausse le bal de sa présence sans se faire entêtant ou omniprésent et beau joueur laisse la place aux notes fruitées délicates du maracuja qui se cache dans les plis de son amertume.

Il n’y pas à dire, ces trois-là jouent un joli morceau estival, tout en saveurs et en originalité pour cette Miss thé vert qui a bien raison d’être fière de ses prétendants.

Quant à moi, me voilà conquise ! Sans aucun doute, à ma table, de nouveau, je les convierais.

Nota: Si vous avez des coups de coeur Thé que vous souhaitez partager, n’hésitez pas à vous joindre à l’équipe de Théinées afin de participer à l’Instant Thé. Il suffit de m’envoyer un petit mail. C’est aussi simple … qu’une tasse de thé !


L'Instant Thé

juneandcie View All →

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

9 commentaires Laisser un commentaire

  1. Ahah, l’intro m’a bien faite rire ! Heureusement que la chaleur ne nous a jamais empêché de boire du thé :p
    Certains donnent bien envie, la Miss Dammann tout particulièrement, que je note et espère trouver quelque part *-*

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :