Star Trek Beyond

Fiche Technique.

183943.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxxSortie : août 2016

Réal : Justin Li.

Casting : Chris Pine, Zacchary Quinto, Zoé Saldana, Simon Pegg, Idris Elba, Anton Yelchin, Karl Urban, Sofia Boutella.

Synopsis.

Suite à leurs précédentes aventures, nous retrouvons donc l’équipage de l’USS Enterprise en mission d’exploration à travers l’univers. Depuis déjà trois ans, ils sont en charge de découvrir de nouveaux peuples et planètes et d’établir avec eux des liens diplomatiques afin de les rallier à la Fédération des Planètes Unies. Mais en dépit de son affection pour son équipage, le Captain Kirk est en proie au malaise et à l’introspection et envisage de quitter son commandement.
Alors que le vaisseau fait une halte de ravitaillement sur la station spatiale de Yorktown, celle-ci reçoit ce qu’ils pensent être un appel de détresse. Etant le fleuron de la flotte amirale, l’USS Enterprise et son équipage sont envoyés à la rescousse dans une nébuleuse inexplorée. Pensant effectuer une mission de sauvetage, ils ignorent qu’en réalité ils foncent droit dans un piège. Attaqué et en perdition, l’USS Enterprise est sur le point de se crasher tandis que son équipage est capturé ou dispersé. Isolés et à la merci d’une terrible menace, les valeureux compagnons du Captain Kirk vont devoir plus que jamais se faire confiance et se souvenir que l’union fait la force.

Mon avis.

Attention spoilers !

Alors, alors, alors… On est bien d’accord sur le fait qu’on ne parle pas de la sélection du Festival de Cannes de l’année hein. On est sur du bon gros divertissement. Le tout est de déterminer s’il mérite la mention Pop-Corn et Bière, ce qui indiquerait que c’est un bon divertissement qu’on re-regarde avec plaisir… Ou pas.

Souhaitant être un jury impartial et en accord avec sa conscience, je vous propose de peser les pour et les contre. Et on commence par le mauvais.

Les Contre.

Le gros point noir de l’histoire ce sont les faiblesses de scénario. Pas dans l’écriture des personnages en soi qui, elle, est plutôt bien menée à quelques exceptions près. Mais dans la construction de l’intrigue, on sent que certains aspects ont été joyeusement éludés.

Or, le problème c’est que lorsque tu bourres un film de références, de petits clins d’œil pour faire jubiler les fans, il faut garder à l’esprit que s’ils remarquent le petit détail, les spectateurs remarqueront aussi les gros trous dans la tapisserie. C’est juste du bon sens. Et des trous, il y en avait quelques uns :

  • Le grand méchant: C’est le trou noir du film, sans jeu de mots. Pour un acteur comme Idris Elba ça aurait été chouette d’avoir un personnage un peu plus construit. Rappelons la base d’un bon méchant:
  1. Du charisme,
  2. Un objectif plausible.
  3. Une motivation/motifs crédibles.

Ici le charisme: ça passe (Idris Elba !). L’objectif c’est du traditionnel : détruire la Fédération/les gentils/ le monde. La motivation/motifs: level huître en hibernation. Alors certes, on comprend que ces années, abandonné sur une planète pourrie, ça lui a tourneboulé le cerveau au monsieur, mais ça ne passe pas parce-que:

  1. Tu t’es bien rendu compte que les communications ne passaient pas mon Coco ! Donc personne ne t’a abandonné, ils ne savent pas juste où tu es. Un enfant de quatre ans l’aurait compris. Donc à moins d’un gros trauma crânien, tu es juste de mauvaise foi.
  2. En cent ans, tu as réussi à mettre la main sur des technologies de fifou, à hacker les communications et la base de données de Yorktown MAIS jamais tu ne t’ai dit que tu allais utiliser tout ça pour quitter cette planète. Parce que du coup ça t’aurait pris quoi en t’y mettant dès le départ ? 5-10 ans ? Non, tu as préféré rester là pour aller à la pêche d’une hypothétique arme ultime en méditant ta terrible revanche… J’ai envie de dire:
  • Dans la série « Mais bien sûr », Scotty qui répare le vaisseau échoué là depuis cent ans à la MacGyver avec un couteau suisse et une ficelle.
keep-calm-and-macgyver-it-2
Source : http://www.keepcalm-o-matic.co.uk/

Échoué là depuis cent ans guys ! Mais Scotty arrive et paf, pif, pouf, une bonne pente et on décolle. Oui Scotty c’est le Pimp my ride de l’espace. Je ne veux pas dire mais du coup ça remet gravement en cause la crédibilité du méchant. On se demande encore une fois pourquoi il n’en a pas fait autant dès le départ…

tumblr_inline_np5sb80YO51ssikya_500

  • Je ne parle pas du téléporteur fait pour le fret qu’au début on utilise pour téléporter les gens un par un pour ne pas les mélanger et puis à la fin vingt par vingt. Carrément. Oui, on a augmenté la portée, pas la puissance ou le réglage, la portée et paf le chien. A mon avis, on n’avait plus assez de minutes de film et de rebondissements pour faire du un par un. Alors hop, hop vingt par vingt et puis si vous vous mélangez on s’en fiche, on a sauvé Spock et McCoy c’est l’essentiel.
1448764013-arthur-bon-allez-ca-devient-debile-j-m-en-vais
Source http://image.noelshack.com/

Je pourrais encore vous en faire des dizaines comme ça, mais le mieux est l’ennemi du bien et il faut savoir raison garder, tout ça, tout ça. En plus, on va encore m’accuser d’empapaouter les mouches.

Et puis telle est la loi du blockbuster, beaucoup d’action et d’effets spéciaux pour un scénario parfois approximatif. Allez on ne l’absout pas pour autant mais on va voir les bons côtés.

Les Pour.

  • On parlait plus haut de nombreux clins d’oeil aux fans de la saga, et pour cause, c’est le Saint Patron des Geeks, Simon Pegg qui se prête au jeu du scénario à quatre mains avec Doung Jung.

cool-Simon-Pegg-geek-quote

 A n’en pas douter, il a mis ses principes en application et apporte une touche personnelle, qui, à défaut de sauver totalement l’intrigue, a le mérite de faire rire et de dynamiser le film par une bonne dose d’humour.

  • Toujours une mention spéciale à Zacchary Quinto dans le rôle de Spock. Il est juste parfait.
  • L’évolution du Captain Kirk est aussi un élément positif notable. Enfin on voit apparaître un Kirk mature, réfléchi, certes perdu mais plus posé. S’il est en proie au malaise c’est justement parce-qu’il se pose des questions et qu’il a perdu son côté chien fou. Cela rend le personnage carrément supportable. En tous cas, je n’ai pas eu envie de le taper.
  • Les seconds rôles au créneau : Un bonheur de voir Chekov, McCoy et Scotty sortir des soutes de l’USS Enterprise pour prendre une part réelle dans l’action. Cela a l’avantage de changer la donne et de faire sortir un peu les personnages de leur registre habituel. McCoy est tout simplement le personnage le plus savoureux et drôle du film. Quant à Scotty, il apporte définitivement du pep’s  et le personnage amorce une ébauche de développement dans sa relation un peu paternaliste avec Jaylah. Un petit quelque chose qui aurait gagné à être développé pour le sortir un peu de son registre comique.
  • Je n’ai pas vomi. Ma chère Bigre (dont vous trouverez la chronique enthousiaste ici) va m’en vouloir mais j’étais soulagée que la caméra folle de J.J Abrams ne soit pas là. Je n’ai donc pas eu à voir le film avec des lunettes de soleil et un sac en papier. J’ai la rétine et l’estomac sensible moi Môssieur Abrams ! Et j’ai donc pu admirer les effets  spéciaux, qui, il faut bien le reconnaître, sont splendides. Le fait de le voir en VO a aussi contribué à ma paix intérieure, même si on a du faire 3h de route au total pour ça.

En bref…

Je vais être honnête: je me suis bien amusée. J’ai ri. J’ai apprécié les références, les clins d’oeil, les hommages. Je ne suis pas une grande experte de Star Trek mais j’étais à l’aise dans mon univers geekesque et je ne me suis pas ennuyée. Certes, cela souffre des faiblesses classiques de ce type de film et de la simplicité du scénario sur le schéma : un vaisseau => L’espace/l’Inconnu => Une planète => Des méchants => une grande bataille et le sort des gentils/l’humanité. Malgré tout, je suis la première à reconnaître qu’il est difficile de faire follement original en partant de cette trame.

Par ailleurs, il est important de se demander si finalement les faiblesses scénaristiques ne sont pas imputables au montage. Il est possible, voir probable que des scènes explicatives ou plus développées existent mais aient été coupées pour rentrer dans le format 2h30 min d’exploitation et que le film pâtisse de cela. Rendez-vous dans les bonus blue-ray et DVD pour vérifier cette hypothèse.

Néanmoins, je ne peux pas cacher que j’ai apprécié cet opus. De là à dire qu’il mérite la mention Pop-Corn et Bière, cela demande réflexion et un deuxième visionnage. Pour l’instant, j’ai passé un excellent moment, je reconnais qu’il remplit totalement son rôle de bon divertissement et qu’il passe haut la main devant le dernier Jason Bourne. Mais pour le moment, je ne me vois pas encore le ranger dans les classiques des blockbusters, aux côtés de la trilogie Die hard (1), Indiana Jones and Co… En délibération donc.

(1) Oui Die Hard est une trilogie. C’est explicité ici, ici et . Pour ceux qui disent le contraire :

tumblr_mgtp2z2CsQ1rlpjvso1_400
Source: http://www.manawyrd.fr/

7 commentaires

  1. Le moins bien des trois… Mais j’ai quand même passé un bon moment! Tout comme toi l’évolution des personnages m’a beaucoup plus! Tout comme de voir les personnages secondaires prendre part à l’action hors de l’Enterprise! J’ai également bien aimé le personnage de Jaylah! Avec une mention pour son maquillage!

    Aimé par 1 personne

  2. Hey ma June fait une review de malade!

    On est d’accord sur tout et j’aurais probablement parlé des mêmes incohérences que toi si j’avais souhaité spoiler plus. 😉 J’ai adoré voir mon McCoy chéri adoré amoureux plus, mais Uhura m’a franchement manqué… 😥

    PS: LENS FLAAAAAAARES! 😛

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai envie dire que de plus en plus de méchants dans les grands blockbusters n’ont plus trop d’épaisseur et c’est bien dommage (encore en train de vomir sur la motivation DEBILE du méchant du dernier James Bond Spectre).
    J’ai tellement été déçue du second opus Star Trek que je me demande si je ne vais pas avoir déjà les boules dès que le film démarrera. J’suis rancunière. J’avoue. :p

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s