Have you met … Rosamund ?

Rosamund Pike

Oui c’est la folie, c’est mardi et on se retrouve pour un nouveau Have you met !

Non, Rosamund n’est pas le nom de ma grand-tante vaguement britannique qui aurait fait carrière en 1920 dans le cinéma muet.

Bande d’ignares !

Rosamund c’est le nom d’une de mes actrices britanniques préférées et j’ai décidé de vous la présenter.

So, have you met, Rosamund Pike ?

****

Fiche signalétique.

rosamundpike10tiff
Source Wikipédia

 

 

Profession: actrice et comédienne.

Né le : 17 janvier 1979 à Londres.

Nationalité : britannique.

Signes distinctifs : Violoncelliste accomplie. Désarmante de charme et de naturel.

 

 

 

****

Je vous le confesse. J’ai découvert Rosamund tardivement dans The World’s End où elle joue l’adorable soeur de Martin Freeman. Et je suis tombée sous le charme de la fraîcheur et du naturel de son jeu.

Mais j’aurais du être plus vigilante car évidemment je me suis rendue compte que je l’avais déjà croisée auparavant.

Et pour cause ! Quand Rosamund fait ses premiers grands pas au cinéma c’est dans rien de moins qu’un James Bond, aux côté de Pierce Brosnan et Halle Berry. 

Vous l’aurez reconnue sous les traits de l’agent  Miranda Frost, la belle blonde qui fait des cabrioles avec James, dans une chambre de glace. Autant dire que pour une entrée sur le grand écran, elle s’avère fracassante. Et voilà Rosamund dans la place.

Elle enchaîne donc les rôles et arrêt sur image sur l’année 2005, où nous la voyons changer de style et d’époque pour prendre les traits de l’innocente et douce Jane Bennet, la soeur d’Elisabeth dans la version cinéma de Pride &Prejudice.

Si j’avais beaucoup moins apprécié cette version que le mini-feuilleton de la BBC, il faut avouer que Rosamund fait merveille sous les traits de Jane. Difficile d’imaginer une interprète plus idéale. Elle transpire littéralement la candeur et la bonté.

Mais le plus grand talent de cette actrice est sa polyvalence et sa capacité, en dépit de son physique angélique, à se glisser dans nombre de registres différents. Ainsi en  2011, elle est au casting de la comédie Johnny English, le retour, puis en 2013, dans The World’s End, dernier volet de la Cornetto Trilogy imaginée par Simon Pegg, Nick Frost et Edgar Wright.

Film d’action, comédie, drame antique, films en costumes, Rosamund Pike semble maîtriser tous les genres, formée par son expérience théâtrale. Cependant,elle paraït aussi être cantonnée à l’arrière-plan et aux seconds rôles.

Du moins jusqu’en 2014, avec Gone Girl, un drame où elle s’illustre aux côtés de Ben Affleck, dans la peau d’une épouse retord et machiavélique qui met en scène son propre assassinat pour se venger des infidélités de son mari.

Un rôle qui démontre l’étendue de l’impressionnante palette de jeu de l’actrice et lui donne véritablement sa place sur le grand écran. Jouant de son physique doux et innocent, elle sert complètement le personnage et son jeu pervers.

En projet, à l’affiche…

Avec A United Kingdom, dont la sortie est prévue le 25 novembre, Rosamund promet de se révéler encore plus. Basé sur des faits réels, le film raconte l’histoire de  Seretse Khama, prince africain qui mena son pays le  Botswana  à l’indépendance et en fut le premier président, et de son épouse Ruth Williams Khama, une jeune femme britannique qui bravera les idéologies colonialistes de son pays pour se battre aux côtés de son époux.

Aux côtés de  David Oyelowo (Selma), Rosamund Pike retracera le chemin de ce couple hors du commun, qui demeura uni et fit front en dépit de l’ordre établi et des préjugés de son époque. Un film au trailer prometteur qui offre l’opportunité à l’actrice de marquer une nouvelle fois le grand écran de sa présence.

En bref…

Je ne vous cache pas que  je me suis limitée de façon volontaire aux points les plus « populaires » de la filmographie de Rosamund Pike, car je tenais à la rappeler à votre mémoire. Que vous vous souveniez avoir déjà croisé son visage afin de susciter votre intérêt à son égard. et que vous soyiez curieux d’en savoir plus à son sujet. D’en voir plus.

Rosamund Pike est une actrice qui n’a pas froid aux yeux et qui se plaît à relever des challenges en se frottant à toutes sortes de films. Talentueuse et multi-facettes, pleine de potentiel, elle n’a, selon moi, pas encore révélé toute l’étendue de son talent. Je souhaite, pour elle comme pour nous spectateurs, qu’elle en ait l’opportunité aux cours des années à venir, car elle pourrait bien nous étonner.

Espérons donc que cette sortie des second rôles, opérée en 2014, ne soit pas temporaire et que cette petite étoile du cinéma britannique ait l’opportunité de devenir l’égale d’actrices comme Emma Thompson, Julie Andrews ou Jessica Lange. Car, à mon sens, elle le mérite.

rosamund-pike-4752x3168-most-popular-celebs-in-2015-grammys-2015-best-2896