Freaky Friday: Encore un peu de soleil.

Les beaux jours prenant doucement la fuite, j’ai décidé de terminer la saison estivale comme je l’avais ouverte.

Souvenez-vous au mois de juillet, je vous proposais de sauter dans l’été en se dandinant sur les hits qui avaient marqué les étés de notre jeunesse. En particulier ceux dont on n’avait pas bité un broc des paroles.

Aussi je vous propose de terminer en beauté avec trois classiques du genre.

En commençant par un inoubliable. Un indétrônable.

Magnéto Serges et faites voler les jupettes !

Hé oui, l’été 1989 fleura bon le soleil et l’exotisme avec cette rengaine de Kaoma qui allait faire onduler les hanches, raccourcir les jupes et rester dans les mémoires de toute une génération. Avec la Lambada, l’été devient sensuel, les charmes se dévoilent en toute innocence… ou presque.

Le point Freaky : On ne comprend juste pas la réaction du père qui change du tout au tout entre le début du clip et la fin. Bon on va dire qu’au départ, il avait un verre de trop dans le nez.

Après le Brésil, nouveau départ estival pour un nouveau succès, mais cette fois  dix ans après et à Porto-Rico. On continue sur des rythmes latinos. Avec sex symbol included cette fois.

Livin La Vida Loca fait parties des succès du jeune Ricky Martin qui explose et ravit le coeur des demoiselles cette année-là. Les nuits de l’été 1999 deviennent brûlantes et folles sur ce rythme effréné.

Enfin … Plus ou moins parce-qu’il faut se souvenir que la majorité d’entre nous était au mieux ado à ce moment-là (et les autres avaient plus de neurones donc ils n’ont pas été touchés)… Donc en bref on a bavé sur les photos du magazines Fan De (ou autre) en écoutant la musique en boucle.

Le point Freaky: La chanson est reprise dans le jeu Just Dance 2014 sur une chorégraphie à couper le souffle aux plus endurants mais aussi par l’Âne (Eddie Murphy) et le Chat Potté (Antonia Banderas) en clôture du dessin animé Shrek 2.

Un morceau de bravoure et de n’importe quoi à pleurer de rire qui enlève tout son côté sexy à la chanson. Mais peu importe, depuis le temps, on avait compris que Ricky n’était pas pour nous.

L’été 1999 aura définitivement des saveurs latinos. Alors que Ricky nous conte la Vida Loca, après la Lambada, c’est le mambo qui embrase les pistes de danse estivales.

Et pour cela, nous allons en… Allemagne. Surpriiiise !

Le point Freaky : Lou Bega est un sacré mélange, né à Munich d’une mère sicilienne et d’un père ougandais. Et il va nous faire danser sans réfléchir le mambo sur cette chanson carrément coquine.

Mais soyons honnêtes : on ne s’est pas vraiment penché sur les paroles à l’époque. On était trop occupés à suivre le rythme. Mais sinon notre côté féministe aurait bondi au plafond.

So what can I do I really beg you my Lord
To me flirting it’s just like sport, anything fly
It’s all good let me dump it
Please set in the trumpet
A little bit of Monica in my life
A little bit of Erica by my side
A little bit of Rita is all I need
A little bit of Tina is what I see
A little bit of Sandra in the sun
A little bit of Mary all night long
A little bit of Jessica here I am
A little bit of you makes me your man

Lou ! Espèce de Barney Stinson déguisé en Humphrey Bogart tu sors !

Du point de vue instrumental, le morceau Mambo n°5 est un réarrangement dance d’un morceau de 1949 ! Lou Bega l’assume complètement en joue d’ailleurs pour le style de son clip.

Et voilà pour ce tour de piste des plages musicales de notre jeunesse (Attention jeu de mots de fifou: Tour de piste… Plage…musicales…Plage… Eté ? Non. Bon laissez-tomber.) J’espère que cela ramènera un peu de soleil dans votre weekend.