L’acteur cinéaste.

 

Résumé.

acteurcineastecouvsite-207x300Editions Nouvelles. Collection Caméras Subjectives.

Parution : septembre 2016. Prix 17€

Pourquoi un acteur choisit-il de passer de l’autre côté de la caméra ? Pourquoi un réalisateur se fait-il acteur ? Quelles sont leurs motivations ? En quoi ce changement de statut modifie-t-il ou non  leur rapport et leur regard sur l’une ou l’autre de ces fonctions ? Autant d’interrogations que ce recueil d’entretiens se propose d’explorer à travers l’expérience de noms reconnus du cinéma français et international.

Mathieu Almaric, Emmanuelle Bercot, Michel Blanc, Maria de Medeiros, Guillaume Gallienne, Nicole Garcia, Joseph Morder, Emmanuelle Mouret, tous reviennent sur leur parcours pour expliquer ce qui les a poussé vers cette transition, ce qu’elle a modifié dans leurs méthodes de travail et d’aborder les tournages selon la place occupée.

Mon avis.

Sur un tournage, acteur et réalisateur entretiennent toujours une relation particulière. C’est dans l’oeil du réalisateur que l’acteur se reconnaît, c’est à sa réaction qu’il jauge sa performance. Ainsi que le décrit avec justesse et poésie Nicole Garcia dans cet ouvrage:

« Être interprète, c’est délicieux, c’est merveilleux, c’est enfantin, on se met dans les bras de quelqu’un qui est le metteur en scène: « Est-ce-que je suis bien ? Est-ce que je te plais ? » […]

Être cinéaste  n’a rien à voir avec cela: on se reprend soi-même et on donne aux autres. »

Une étrange dualité que nous racontent ceux qui ont exploré les deux côtés de la barrière. Avec pudeur et sincérité, ils reviennent sur leur rapport au cinéma, ce qui les a poussé devant ou derrière la caméra, ce moment de glissement qui les a changé de bord.

Incident de parcours, coup de pouce du destin, contexte économique, émulation, incitation de l’entourage, à un instant, le basculement se produit et le regard change. Forts de cette double expérience, ils nous expliquent comment elle modifie leur façon d’aborder les choses, leur relation aux acteur, leur rapport à la mise en scène ou au découpage. Comment se passent les premiers pas d’un côté ou de l’autre ? Comment se construit-on en tant que cinéaste, sur qui s’appuyer et quel rapport sa propre expérience de jeu induit-elle par rapport à la direction d’acteur ? Comment accepte-t-on ou non de laisser la direction, le contrôle à un autre lorsqu’on passe devant la caméra et pourquoi un tel choix ? Chacun apporte une réponse en fonction de son parcours et surtout de ce qui l’a conduit à changer de place. Du contexte qui entoure ce changement.

Autour de cela, c’est ce qui se révèle aussi c’est la complexité de la relation acteur/réalisateur et les différentes façons de l’appréhender. A travers leur discours, ce sont des aspects méconnus, des fragilités parfois inattendues qui se dévoilent. Mais, par dessus tout, ce qui ressort sans fard, c’est le bonheur d’avoir pu être à la fois devant et derrière la caméra et l’atout sans comparaison que cela représente.

Fascinante et singulière balade que celle que nous propose cet ouvrage, entre des parcours et des expériences si différents. Une véritable immersion dans le monde du cinéma sur le ton de la conversation. Si l’ouvrage en lui-même ne demande pas de connaissances particulières pour l’aborder, néanmoins, il est certain que, de par sa spécificité, il ravira surtout les plus cinéphiles d’entre nous qui y trouveront un passionnant sujet d’étude et de réflexion.

tous les livres sur Babelio.com

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s