Ciné, Séries News.

Quelques nouvelles ciné/série et un petit débriefing sur The Big Bang Theory qui passe son dixième épisode en compagnie de Christopher Lloyd et sur Agents of Shield.

La bande annonce de la semaine : Guardians of The Galaxy, Vol.2

C’est le trailer qui a fait parler de lui cette semaine en nous faisant mourir de rire. Merci Baby Groot !!! Une bande-annonce très très stylée et qui envoie du lourd. Si ce Vol.2 est à la hauteur des promesses de son trailer, on ne va pas s’en remettre. It’s showtime baby !

Christmas is coming, and Sherlock, season 4 too : news and clues

Ce qu’on sait pour le moment, outre la bande-annonce dévastatrice:

  • Trois épisodes dont seulement deux titres dévoilés : The Six Thatchers (référence à The Six Napoleons) et  The Lying Detective (référence à The Dying Detective)
  • Toby Jones incarnera Culverton Smith, le grand méchant de cette saison qui tente d’assassiner Sherlock dans la nouvelle The Dying Detective.
  • La grande première de diffusion sera le 1er janvier pour le Royaume-Uni, sur BBC One, mais PBS semble s’être aligné sur cette diffusion pour les Etats-Unis puisqu’ils ont dévoilé le calendrier suivant:
Source RadioTimes

Les heures exactes sont en attente de confirmation. Attention les 120 min annoncées tiennent compte des breaks publicitaires. Donc pas de panique, ni d’espoir fou, la maison ne fait pas de cadeau.

Il semblerait que pour l’Allemagne, la diffusion commence le 2, mais cette information reste à confirmer. Je vous tiendrais au courant dès que plus d’informations seront disponibles.

A la réalisation des épisodes, on retrouvera Nick Hurran qui avait déjà dirigé His Last Vow pour l’épisode 2 et deux « nouveaux » :

  • Rachel Talalay, qui ne vous est pas totalement inconnue, vu qu’elle a dirigé plusieurs épisodes de Doctor Who (« Dark Water » / « Death in Heaven »,« Heaven Sent », « Hell Bent ») mais aussi d’Arrow, Ally McBeal, Supergirl, Cold Case, Supernatural, etc… Elle a dirigé le premier épisode de cette saison 4.
  • Benjamin Caron qui a notamment travaillé sur l’adaptation anglaise de Wallander (le polar suédois d‘Henning Mankell) avec Kenneth Branagh. Il est en charge du dernier épisode sans titre. Celui qui nous fait tout baliser.

En attendant plus d’informations, je vous laisse sur cette courte vidéo où les acteurs évoquent leur premiers souvenirs de travail sur Sherlock.

The Big Bang Theory, le débrief de mi-parcours.

Arrivé à mi-saison, il est temps de débriefer un peu sur cette dixième saison de The Big Bang Theory. Et ma foi, c’est un bilan en demi-teinte pour ma part. La série n’a certes rien perdu ni de son charme, ni de son comique. L’écriture reste fraîche, les répliques fusent, la dynamique entre les personnages est toujours bien présente et les guests sont toujours brillamment introduites dans le scénario. En somme, ces petits épisodes de 21 min se dévorent avec plaisir comme des papillotes de Noël et je reste toujours agréablement surprise de l’inventivité des scénaristes quant aux situations.

Ce qui coince, c’est que les trames du scénario n’évoluent pas ou peu.  Le groupe est scindé en deux, d’un côté le quatuor Amy/Sheldon VS Leonard/Penny, de l’autre le paso dobble Bernadette/Howard VS Raj/Stuart. Sur le principe, pourquoi pas ? Cela permet de répartir les intrigues pendant un épisode en gardant un bon rythme. Mais voilà, sur le fond, les personnages n’évoluent pas. Bernadette et Howard attendent certes un bébé, mais passées les premières tergiversations, jusque-là rien de transcendant. Cependant tout peut encore changer, vu que spoiler cet épisode 10 la laisse sur le point d’accoucher. Raj joue toujours la troisième roue du carrosse, sans relation fixe, compensant en s’appropriant la grossesse de Bernadette. Rien de surprenant. Et on retire sur une ficelle déjà utilisée avec Stuart de nouveau SDF qui revient s’installer chez Howard et Bernadette et concurrence Raj. Aucune véritable évolution donc, ça pédale même un peu dans la semoule. Mais voyons comment nos scénaristes vont gérer tout cela à partir de l’arrivée de l’objet trouvé.

Du côté du quatuor infernal, Amy/Sheldon VS Leonard/Penny. Certes, Amy et Sheldon (surtout Sheldon) ont fait d’énormes progrès, habitant définitivement ensemble. Cependant dans leur rapport à Leonard et Penny, rien ne change vraiment. Quant à ces derniers, depuis leur mariage, rien ne semble vraiment bouger. On n’aurait pu croire que le départ de Sheldon et la grossesse de Bernadette les amèneraient à faire des projets, mais pour le moment, c’est le calme plat. Cependant, nous ne sommes qu’en milieu de saison, des surprises sont encore possible.

Je ne considère pas comme anormal qu’après 10 saisons, une série basée sur les relations humaines stagne un peu. On a vu le même phénomène se produire avec FRIENDS. Je reste même agréable surprise par le fait que la série parvienne encore à m’étonner et garde une si bonne dynamique. Néanmoins, je vois là les premiers signes d’essoufflement. L’avenir me contredira peut-être.

Source Copyright MTV

Marvel Agents of SHIELD.

Alors là, c’est ma bonne surprise. Sur les deux premières saisons, j’avais trouvé que la série avait du mal à se positionner, à démarrer vraiment. Mais en cours de saison 2, une fois le contexte clairement posé, elle a pu se décentrer un peu du personnage de Quake (même si celle-ci est un personnage pivot dans l’histoire globale) et trouver véritablement son rythme.

Sa force est de parvenir malgré tout à se calquer sur certains éléments de la franchise Avengers et à les intégrer dans son évolution, comme les accords de Sokovia, mentionné dans Captain America, Civil War. Cela maintient un lien direct avec les films tout en permettant une dynamique d’évolution dans la série et en lui laissant une identité propre. L’arrivée du Ghost Rider est sans conteste un des éléments phare de cette saison 4. Un personnage qui a bien plus de style et de fond que dans le film avec Nicolas Cage de 2007. Espérons qu’on laissera à ce personnage la place qu’il mérite et que cela ne tournera pas en pétard mouillé. Quake quant à elle me tape beaucoup moins sur le système. Elle a perdu ce côté un peu geignard/ado rebelle autocentrée pour gagner en maturité et en force. Son personnage a un réel charisme qui présage du bon pour la suite.

Source / Copyright ABC/MARVEL

De façon générale, je trouve cette saison 4 bien menée. Les personnages évoluent, sont tout en contrastes. Même l’adorable Coulson se révèle parfois borderline. La relation Fitz/Simmons est toujours aussi cute mais réaliste car pas si simple qu’on pourrait l’imaginer. Quant à la trame de fond, c’est bien simple, chaque épisode me tient en haleine et me laisse sur ma faim avec pas mal de questions. Donc le contrat est respecté : j’ai envie de voir la suite. Pourvu que cela dure.

En tous cas, le trailer du prochain épisode est prometteur.

7 commentaires

  1. I am Groot!

    Je n’avais encore pas visionné la BA de Guardians of the Galaxy, Vol. 2 ! Bon sang j’adore !
    Ouais, ok faut d’abord que je visionne le dernier Captain America, je sais je sais !

    Vu que j’ai pas fini TBBT, j’arrête de lire ton article qui m’a déjà spoilé, mais pas grave. Je les reprends, merci Netflix, je suis devant en ce moment même. Mais y a que 7 saisons en ligne pour le moment.

    Idem Agents of SHIELD, je lis pas car c’est sur mes séries à voir !

    Quant à Sherlock : bah :aaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaah

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s