Bridget Jones Baby.

Résumé.

51z0fuuomilEditions Albin Michel. Parution: Novembre 2016.

Prix : 19.90 Prix Kindle : 13.90

Nous retrouvons notre Bridget nationale à 36 ans. Encore et toujours célibataire. Sa romance avec Mark Darcy, qui aurait du se solder par un mariage princier et Ils vécurent heureux, très riches et eurent beaucoup d’enfants, a tourné en eau de boudin grâce à l’intervention alcoolisée de Daniel Cleaver, une fois de plus…

Mais pour l’heure, ce qui préoccupe son entourage, ce n’est plus la recherche d’un mari mais d’un géniteur. Car, tic-tac, la date de péremption approche.

Qu’à cela ne tienne, quelques verres de vin, un peu de déprime, des anciennes amours, des nuits étourdissantes et patatra, en guise de pré-ménopause, voilà Bridget enceinte.

Enceinte, certes, mais de qui ? Qui de Mark ou Daniel, ses amours sur le retour aura la primauté de cette paternité ? Et ce n’est pas là le plus compliqué, car Bridget enceinte c’est toute une aventure !

Mon avis.

Ce nouveau volume, qui accompagne le film, fait donc le lien avec le second tome des aventures de notre célibattante, L’ Âge de Raison et le tout dernier volet, Folle de Lui.

Ayant dévoré Folle de lui avec émotion et grand plaisir, je me suis jetée sur Bridget Jones Baby avec gourmandise. Comme une affamée.

Je devrais le savoir qu’à trop en attendre d’un livre, on a des déconvenues.

Certes, déconvenue, le mot est un peu fort. Aies-je vraiment été déçue ? Non, car tous les ingrédients que l’on pouvait attendre d’un bon Bridget s’y trouvaient : notre héroïne qui tombe des nues en découvrant sa grossesse, la rivalité des Mariés-Fiers-de-L’Etre déjà parents et des copains célibataires, les mésaventures de la grossesse en général et les mésaventures de Bridget en particulier, l’éternel rivalité Darcy-Cleaver, l’arrogance égocentrique et misogyne de Daniel versus la sensibilité de Mark et son sens des principes psychorigide.

Alors pourquoi ça coince ? Eh bien justement parce-que c’est peu trop prévisible, trop convenu. J’ai passé un bon moment, mais je n’ai pas été surprise comme dans les autres tomes. Folle de Lui en particulier avait su garder la saveur du personnage, Bridget restait fidèle à elle-même, maladroite, excentrique, étourdie, tout en le faisant évoluer malgré tout avec une certaine justesse . Ce qui était la bonne surprise, on parvenait encore à être étonné par le personnage.

Dans Bridget Jones Baby, on a tous les ingrédients, le rythme et pourtant cela reste un peu fade. J’ai vraiment eu la sensation d’une pièce de puzzle fabriquée sur mesure pour combler un vide. Pour le coup, ça sentait un peu le marketing et à trop faire du Bridget Jones dans les règles de l’art, cela avait perdu de sa saveur.

Soyons francs. Je n’ai pas passé un mauvais moment. Je l’ai dévoré en une soirée, preuve que le style reste efficace, et je me suis bien amusée malgré tout. J’étais contente de retrouver les personnages, l’ambiance, les petits clins d’oeil … Cependant, l’ensemble n’a pas emporté mon enthousiasme. Pour reprendre les mots de Roxane à Christian dans Cyrano de Bergerac :

« Vous m’offrez du brouet quand j’espérais des crèmes. »

Cyrano de Bergerac, Edmond Rostand

Acte III, scène 5

Un très bon brouet, savamment relevé, patiemment mijoté, avec des bons ingrédients. Mais un brouet quand même.

Alors lire ou ne pas lire Bridget Jones Baby ?

Lisez-le, rien que pour compléter la saga. Vous passerez un agréable moment avec des passages particulièrement drôles ou bien vus. Vous apprécierez d’autant plus si vous avez déjà aimé le film. Lisez-le même avant Folle de Lui si possible, pour éviter l’ascenseur émotionnel autant sur le plan de la lecture que des événements.

Peut-être d’ailleurs qu’au final c’est cela qui m’a spoilé le plaisir: avoir lu l’un avant l’autre. Car, Folle de Lui étant la suite, il révélait déjà quelques éléments de Bridget Jones Baby à demi-mot. Mais folie d’éditeur, l’un est sorti avant l’autre parce-qu’il fallait que la parution du second accompagna la sortie du film, même s’il se déroulait avant le premier. Aucune considération pour le pauvre lecteur perdu dans ce fatras.

Donc, pour conclure, mon conseil final : Faites-vous plaisir. Lisez-le sans être dans l’expectative. Et si possible, avant Folle de Lui. D’ailleurs enchaînez donc  les deux dans l’ordre chronologique tant qu’à faire. Vous serez sûrs de passer un excellent moment au final, sans rien spoiler.

Et pour compléter mon avis, je vous laisse ici la chronique de Carnet Parisien.

25 commentaires

      1. Je crois que c’est carrément ça, mais le livre était sûrement pré-existant car il fait mention de Daniel et non le film pour la raison simple que Hugh Grant a refusé de reprendre le rôle. D’où le nouveau personnage.

        Aimé par 1 personne

  1. J’ai vu le film, et j’ai vraiment adoré retrouver Bridget. J’ai été surprise d’accrocher autant malgré le temps qui s’est écoulé entre le deuxième opus et celui-ci. Par contre je ne sais pas si je lirai le livre, car les histoires sont différentes… Je pense que si je le fais, ce sera d’ici quelques mois, pour ne pas avoir envie de comparer les deux histoires (film / livre). 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s