Freaky Friday : Childhood Memories

Comme Les Petits Pédestres Croustillants faisaient leurs malignes sur Facebook à balancer des chansons bien entêtantes dans les commentaires, eh bien bam ! Devoir sur table pour tout le monde ! Interro surprise du vendredi. Sortez la plume, l’encrier et Youtube.

Sujet : Une chanson de votre enfance qui vous a marqué/traumatisé. 

Quand j’ai vu les copies, je me suis dit que j’aurais peut-être pas du…

La chanson d’Isa la Rousse.

Quand on voit ça, on comprend mieux qu’Isa soit devenue une sorcière. Si c’est là le souvenir musical marquant qui remonte d’emblée à sa mémoire, elle n’a clairement pas eu une enfance facile. Il n’y a qu’à voir sa dernière lecture (chronique ici) pour s’apercevoir que ça laissé des traces.

Sinon, dans ma mémoire, Riri, Fifi et Loulou, c’étaient des canards… Du coup, ils font quoi  là les grecs à plumes avec le sourire niais ?

La chanson du Brocoli.

L’enfance du Brocoli, pourtant bercée de douces mélopées, explique aussi certaines choses. Ou pas…

Ce qui est amusant ici, c’est que, pas mal de nos autorités parentales respectives étant de la même génération, beaucoup d’entre vous vont reconnaître ce morceau, comme un lointain écho dans la brume.

Mais le Brocoli avait aussi des angoisses… Des trucs terribles à vous faire lire du Stephen King une fois adulte.

Cette séquence du célèbre dessin animé Fantasia, de son propre aveu, lui collait les jetons. Personnellement ce sont plutôt les lectures qu’elle a en ce moment avec Isa qui me collent les miquettes. Mais après tout, c’est un Brocoli magique ! On ne sait pas ce qu’un balai qui marche symbolise dans leur intellect.

La chanson du Charmant Petit Monstre.

Le Charmant Petit Monstre étant excusé par son employeur à tendance d’invasion intempestive, j’ai donc décidé de vous proposer, avec son approbation, un thème qui a, pour sûr, dû marquer l’esprit de Mimine.

Surtout connaissant le goût de la donzelle pour les hommes en noirs, à collants, avec des cagoules étranges et des capes… Si vous voyez ce que je veux dire…

La chanson de June.

Vous pouvez rigoler, mais j’étais absolument fan de ces deux-là. J’avais même harcelé ma maman pour avoir je-ne-sais quel magazine où il y avait la panoplie (en carton/plastique) du parfait Ranger du Risque… qui m’a donc grandement servie à traquer les fourmis de la cuisine. Niveau crime, je n’avais que ça.

J’ai donc longuement fait souffrir mes parents avec la cassette ou le 45 tours. Car oui, marrez-vous, mais j’ai eu des 45 tours, petite, à mettre sur le mange-disques. Et je n’ai pas pour autant connu les dinosaures, contrairement à ce que dit cette mauvaise langue de July. D’ailleurs, histoire de vous achever, j’ai aussi eu celui-ci…

Un commentaire ?

Pour clôturer en beauté ce Freaky Friday, je vais vous laisser sur une révélation qui a fait volé mon souvenir d’enfance en éclats des petits écureuils tout choux des Rangers du Risque. Saviez-vous que le véritable nom  de Tic et Tac, c’était Chip ‘n Dale

Tic. Tac… ça monte au cerveau…

Chippendale quoi.

Afficher l'image d'origine
Source

Et là, la belle innocence de l’enfance en prend un coup. Je vais aller me rouler en boule dans un coin moi.

20 commentaires

  1. « El condor pasa »:mon père m’a littéralement traumatisée avec cette chanson quand j’étais gosse, en effet (divines années 70….) mais je me suis à peu près réconciliée avec Simon et Garfunkel…Par contre, la chanson de Chantal Goya qui a marqué mon enfance a été celle-ci:(OMG!)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s