Throwback Thursday de Bettie Rose #11

Donc là c’est sûr,  on  a franchi le point de non-retour. Je suis officiellement accro à ce rendez-vous qui challenge mes neurones. Mais comme dirait Einstein :

10153912_822455571108789_8418956250255536355_n

Donc ayons du fun avec le thème du jour made by notre flamand rose 2.0 Bettie Rose Books :

bellecouverture

Le LeS plus belleS CouvertureS de June.

Et là  c’est le drame ! Si vous ne l’avez pas encore compris, je suis une férue de belles éditions. Ma bibliothèque est en expansion permanente, en voie de colonisation du salon, car j’aime l’objet livre. Passionnément. Son toucher, le grain de son papier, fin comme du papier de soie ou légèrement gaufré. Son odeur qui diffère selon la grande question :  broché (collé donc) ou relié ?

L’odeur d’un livre, comme celle d’un théâtre, c’est le parfum d’une amoureuse, ça parle avant les mots. Ça dit la valeur qu’accorde l’éditeur à l’ouvrage, s’il a mérité un traitement  soigné, des matériaux nobles qui vont augmenter son prix car les amateurs en seront fous.

Ça dit le livre de gare en poche qu’on peut fourrer dans son sac sans complexe, avec l’encre qui bave légèrement sur les doigts quand il fait trop chaud, ou la belle édition qui fleure bon le papier délicat et, fait rare, la reliure en cuir.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Une  belle couverture, c’est une histoire d’amour. Un coup de foudre

Entre un illustrateur et un auteur.

Entre un éditeur et une histoire, une saga, une collection.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Entre un lecteur et un livre.

Les premières œillades que l’on s’adresse dans la librairie. La première caresse du bout des doigts, à peine effleurée. La promesse d’une aventure cachée entre les pages. D’émotions à venir…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Alors après ça, comment voulez-vous que je choisisse ? J’en ai le coeur tout palpitant…

La plus belle affiche de film de June.

Enfin « la »… Tout est relatif. Ici encore je vais vous en présenter une sélection de trois affiches extrêmement différentes.

69218096_af.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Lord Of The Rings (2001) Réal Peter Jackson.

Je commence par celle-ci parce-que je la trouve prenante tout simplement. J’aime sa disposition, son graphisme et ses couleurs. Sa perspective invite à l’aventure, on est curieux de savoir ce qui guette nos héros derrière les silhouettes majestueuses des rois du Gondor. Les affiches de Lord of The Rings étaient souvent très réussies mais celle-ci reste ma favorite.

titanic-affiche-americaine (1)

Titanic (1998) Réal. James Cameron

Dans ce cas précis, je ne prends en considération que l’affiche américaine. Pourquoi à votre avis ?

Non pas pour DiCaprio. On s’en brosse le nombril avec le pinceau de l’indifférence de DiCaprio présentement.

Le paquebot mes enfants ! Présenté de profil, sur la longueur. Dans toute sa superbe. Majesteux, l’étrave fendant les flots. Imposant sa silhouette au premier plan. Car, Rose et Jack ne sont qu’en arrière-plan, cette affiche présente le paquebot comme ce qu’il est : le principal protagoniste de la tragédie. Les destins de Rose et de Jack sont liés à celui du Titanic. Le paquebot est un personnage à part entière, l’entité centrale autour de laquelle tout se joue.

Notez également au passage la mer sombre, déjà inquiétante, porteuse de sombres présages et les personnages qui se perdent dans la fumée du navire, métaphoriquement.

Doctor Strange (2016) Scott Derrickson

Je me suis permise ici de vous présenter trois variantes de l’affiche principale (je ne compte donc pas les affiches par personnages) car je les trouve toutes trois très réussies. Elles reflètent toutes trois la naissance d’un super héros, l’inspiration mystique et l’esthétique très soignée du film. Ce sont de belles affiches car elles portent l’esprit du film et intriguent le spectateur. J’admets que mon objectivité n’était pas à son maximum (voir nulle ?) mais en les découvrant, je n’ai que plus envie encore de voir le film. Vous pouvez sourire mais une affiche ratée aurait pu me faire douter…

Ma préférence, cela va peut-être vous surprendre, va à celle que j’ai placé au centre. Elle met en valeur la fenêtre qui reprend l’esthétique de l’oeil d’Agamotto, le héros qui émerge de l’ombre, de dos, car nous ne le connaissons pas encore et lui se découvre. Le pouvoir qui émerge, est symbolisé par la lumière qui arrive de l’oeil. Cette affiche est soft, épurée par rapport aux autres tant au niveau des éléments que des couleurs, mais très symbolique.

C’est tout pour ma sélection du Throwback Thursday de cette semaine. Merci à  Bettie Rose Books  pour ce thème inspirant. Finalement, j’ai fait court, non ?

Happy Throwback Thursday à tous !  Et n’oubliez pas de jeter un oeil à la sélection des autres blogs participants :

  1. Bettie Rose Books
  2. La Tête en Claire.
  3. Alec A la Bibliothèque
  4. Le Charmant Petit Monstre
  5. Le Tanuki
  6. Pause Earl Grey
  7. Light And Smell
  8. Pop-corn and Gibberish
  9. La Tête dans les Livres
  10. Lady Butterfly
  11. Fan Actuel
  12. Le Brocoli de Merlin
  13. Ibidou

(*) Le principe en est le suivant : chaque semaine, le jeudi donc, notre flamand rose numérique propose un thème pour lequel les blogonautes doivent proposer une lecture correspondante.