Caraval.

Résumé.

caravalEditions Bayard. Parution : février 2017. Prix : 17.90

Caraval… un nom qui enflamme depuis l’enfance l’imagination de Scarlett et de sa soeur Donatella. Que ne donneraient-elles pas pour échapper à la férule tyrannique de leur père, pour se rendre à l’une des représentations de Maître Légende et de sa troupe ? Mais ces spectacles d’exceptions sont réservés à quelques privilégiés. Sans une invitation du Maître, impossible d’accéder à l’île des Songes. Qui plus est, les deux soeurs sont maintenues captives de leur île natale par l’autorité paternelle qui leur fait vivre un enfer. Le mariage est leur perspective d’échappatoire…

Seulement voilà, à quelques jours de son mariage, Scarlett reçoit une lettre. Une lettre et trois invitations comblant leur voeu le plus fou. Doit-elle mettre en péril sa seule chance d’échapper à son père pour réaliser son rêve ? Plus impulsive que son aînée, Donatella a vite résolu le problème. Risquant la furie paternelle, voici les deux soeurs qui prennent la fuite en direction de l’île des Songes grâce à Julian, un soit disant marin peu scrupuleux.

Elles ignorent encore dans quel monde elles mettent les pieds. Le plus incroyable des rêves peut parfois tourner au cauchemar, et Caraval est un jeu fabuleux … et dangereux où l’illusion peut se révéler cruelle.

Mon avis.

Une nouvelle lecture commune en compagnie des Petits Pédestres Croustillants, aka  Broco le Hobbit, Isa La Rousse, le Charmant Petit MonstreEt une lecture enchanteresse pour laquelle je remercie Pretty Rose Mary.

[N’oubliez pas de jeter un oeil à leurs avis dans les liens ci-dessus]

Le monde d’illusions imaginé par Stéphanie Garber est tout simplement envoûtant et l’on conçoit aisément que nos deux héroïnes succombent à la tentation de son attrait. Magie, dangers, romance, secrets, intrigues et illusions voilà le savant cocktail que vous propose Caraval.

Retenez votre souffle et empêchez votre coeur de s’emballer car mieux vaut ne pas trop se laisser prendre au jeu pour ne pas avoir le tournis… ou sombrer dans la folie. Entre enchantement et piège mortel, Caraval se dévoile et se dérobe à chaque pas de notre héroïne. Elle a cinq nuits de jeu pour déjouer les pièces, rassembler les indices et sauver sa soeur, mais comment faire dans un monde où le vrai et le faux s’entremêlent ? Où s’arrête la magie du rêve et où commence le cauchemar de la réalité ?

Mettant nos pas dans ceux de Scarlett, on se trouve pris au piège du charme de cette intrigue. En dépit de son orientation jeunesse, Caraval est un excellent page turner qui se lit avec une certaine délectation.

Attention spoiler : Seule ombre au tableau de mon point de vue mais malheureusement récurrente : la lourde insistance sur l’attirance de Scarlett pour Julian.  Mais là encore, est-ce vraiment un spoiler de la part de l’auteur, car dans Caraval, les gens comme les choses ne sont pas toujours ce qu’ils semblent être. Cependant Scarlett est en émoi à chaque fois que Julian la frôle (C’en est lassant ma pauvre petite. Il faudrait délacer ton corset) et la pauvrette y perd son latin : doit-elle faire confiance à Julian ou non ? Ne subit-elle pas l’influence de la magie du jeu ? Mystère… Ce qui est certain c’est que la petite en a des émotions et que le monsieur est physiquement intelligent. En revanche, nous, on a parfois du mal.

Ne vous y trompez pas, Caraval est envoûtant et se lit d’une traite car son charme fait passer outre les quelques défauts que l’on pourrait lui reprocher. Mais il rate de peu le coup de coeur .

17 commentaires

    1. Bah au début ça me faisait marrer car cette pauvre Scarlett en ➕ d’être paumée faisait vraiment oie blanche. Mais au bout d’un moment, c’est un tantinet lourd. On a compris le message quoi. Inutile qu’elle perde sa culotte d’émoi.😂

      Aimé par 4 people

  1. Voilà, tu as sorti le truc qui a un effet repoussoir avec moi : « la trop lourde insistance de l’attirance de Scarlett avec Julian ».
    Non merci, car sans cela ,j’étais vraiment charmée, surtout en ayant lu la première partie de ta critique et de celle de ton charmant petit monstre….

    Aimé par 2 people

  2. Bon, mis à part l’attirance de Scarlett pour Julian, j’avoue que ta chronique donne carrément envie de courir jusqu’à la librairie, d’acheter le bouquin et de commencer à le lire à la caisse. Il me faisait déjà de l’œil, mais là, il va falloir que je l’achète, pas le choix.

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s