Instant Thé # 19

Le thé c’est une histoire de goût, de saveurs mais surtout de partage. C’est pourquoi je suis toujours heureuse de découvrir et de faire découvrir les sélections des blogs qui se joignent à ce rendez-vous.

Pour quelques minutes de détente, lâchez votre clavier, oubliez votre portable, calez-vous dans votre fauteuil, et laissez-vous porter… C’est l’Instant Thé, luxe, calme et volup-thé !

pexels-photo-327136.jpeg
Source Pexels

L’Instant Thé d’Alec à la bibliothèque.

La sélection : Sherlock Holmes de Au fond du jardin, 17 € les 100 gr.

Ce qu’en dit Au fond du jardin : « Surprenant mélange aux saveurs chocolatées, Baileys et touche de café. »

Le thé et moi, c’est une histoire compliquée, parsemée de déséquilibre, d’incompréhension, de déceptions. Il suffit d’un rien pour me faire fuir et voir le paquet demeurer sur son étagère, seul et abandonné.

Tous les mois, je vois passer l‘Instant thé de June, et l’envie de me régaler avec de très bons thés était bien présente mais concurrencée par la crainte de la déception.

Et voilà qu’une amie m’a fait découvrir Au fond du jardin, salon de thé strasbourgeois et créateur de thés, et je suis tombée en amour pour leurs créations délicates, équilibrées, originales, aux noms poétiques autant qu’évocateurs (Mary Poppins, Fée des neiges, Une saison à Downtown…).

Sherlock Holmes est le plus surprenant des thés que j’ai découvert chez eux, une valeur sûre qui m’a embarquée dans une vague de théinomania. Il est idéal pour l’automne et l’hiver, il a également été mon thé de Noël.

Premières impressions

Le Baileys saute immédiatement au nez, suivi par des notes de chocolat. Son parfum est  réconfortant, tout en rondeur, gourmand. C’est une invitation chaleureuse et irrésistible pour le goûter ou après le dîner.

Séduction.

Les arômes de Baileys se font plus discrets et laissent une belle place au chocolat ainsi qu’à des notes plus subtiles de café et de vanille. Les saveurs s’équilibrent et invitent au voyage. En fermant les yeux je me retrouve dans un petit salon anglais, assise dans un canapé Chesterfield à côté d’une cheminée.

La rondeur et la gourmandise du thé se confirme, avec une belle longueur en bouche. La finale voit le chocolat dominer.

IMG_20180114_102338[1]

Bilan

Un thé doudou, réconfortant et doux pour accompagner les premiers frimas automnaux puis tout au long de l’hiver.

Si l’idée d’un thé au Baileys peut sembler saugrenue, il s’avère une superbe réussite,  est le compagnon idéal des biscuits et chocolats. Il est absolument parfait lorsque le froid sévit, à boire enveloppée dans un plaid, en regardant le ciel chargé de neige.

L’Instant Thé de La Tête en Claire.

En plein cœur de l’hiver, une petite bloggeuse est enfouie sous sa couette, dans son appartement froid et mal isolé, sa drogue pour tenir le coup : du thé !

La sélection : Thé aux quatre fruits rouges de chez Kusmi 9€ les 100gr en vrac

Premières impressions

L’odeur à sec n’est pas aussi fruitée qu’on pourrait s’y attendre mais pour moi c’est bon signe, un thé avec une odeur très sucré est souvent synonyme d’aromes trop artificiels. Cette odeur à quelque chose de très brut, presque une odeur de balade en forêt. A chaud dans la tasse, le thé à une odeur ultra chaleureuse, un truc qui vous transporte direct en hiver devant la cheminée. Encore une fois ça ne sent pas particulièrement les fruits rouges, peut être une petite note de fraise des bois, mais c’est une odeur vraiment ronde et douce.

Vrac KUSMI TEA
Source

Séduction

Une fois en bouche c’est un vrai plaisir ! Une salade de fruits rouges dans la bouche ! On sent surtout la framboise et la fraise. La base de thé est très douce, pleine de légèreté avec un côté boisé qui donne un thé très « nature ». C’est un thé qui apaise, idéal pour une après midi cocooning ou une grosse journée stressante où vous aurez besoin d’un peu de douceur !

e77545b5e181ba9f45b515ad1e44accd--kusmi-tea-vivre
Source

La Pause Gourmande de Fan Actuel : Le Café McQueen

J’ai découvert en décembre dernier qu’il y avait sur Paris un salon de café (et non de thé) typiquement japonais qui faisait des parfaits. Un Kisso-ten, plus exactement : un salon de café où discuter entre amis de façon décontractée en écoutant de la musique japonaise et en mangeant des desserts. Ils font aussi quelques plats pour le midi.

cafe mcqueen_4

Un petit dessin valant mieux qu’un long discours, voici la composition type d’un parfait à la japonaise : dans une coupe à glace, on superpose (sans les mélanger) glace, céréales de type corn flakes, crème chantilly, morceaux de gâteau, fruits, glace et sirop. Bref, un empilement hétéroclite de bonnes choses.

J’ai préféré, pour ma première visite, accompagner mon parfait petit format de mon thé japonais préféré, le Genmaicha. C’est un thé vert aux grains de riz soufflé qui lui confère un petit goût de noisette ou de popcorn. Celui proposé par le café McQueen est excellent, pas trop végétal. C’est un style de thé suffisamment doux et en même temps parfumé pour pouvoir être bu tout au long de la journée.

cafe mcqueen_june

Le café McQueen m’a d’autant plus séduite que j’ai vraiment eu l’impression d’y être retournée au Japon en poussant la porte. Le thé servi comme il se doit dans une jolie tasse présentée avec le motif vers le client, les petits paniers sous les chaises… La plupart des clients étaient japonais, ça ne trompe pas sur l’authenticité. L’endroit est assez petit, alors ne prévoyez pas d’y débarquer à douze.

Informations pratiques.
Café McQueen – salon de café
16 rue Molière 75001 Paris
Prix : la plupart des thés sont à 5,60 eur la petite théière (2 tasses), sauf les thés spéciaux.
Site  : http://cafemcqueen.fr/

Retrouvez ici la chronique complète.

L’Instant Thé des Motordus d’Anne-Ju

La sélection : Thé Licorne chez Quai Sud

Pourquoi j’ai choisi ce thé ? parce que depuis quelque temps, les licornes et moi on est en phase. Je sais qu’à l’aube de mes 40 ans, j’ai passé l’âge mais rien à faire ! Ce thé est un cadeau de Noël que je vais goûter pour la première fois avec vous. Un Thé Licorne noir aromatisé chewing gum

 

 

Premières impressions

Quand j’ai ouvert la boîte, j’ai senti direct cette odeur de chewing gum. Je ne sais pas si vous avez connu, celui qui est dans un tube et qu’on prend la dose que l’on veut ! Oui je sais le truc bien chimique.

 

Deuxième chose sympa : les licornes qu’il y a dedans. Elles font contrastes avec le thé noir par leur blancheur. Je n’ai pas pu m’empêcher d’y goûter et c’est plus du sucre au goût de bubble gum ;-).
Je ne m’attends pas à un grand thé mais à un thé fun. J’ai peur que l’odeur soit écœurante.
IMG_E1143[1]

Séduction

Le temps indiqué sur la boîte est de 2 à 3mn dans une eau à 70°. Je vois de suite que ce n’est pas vraiment les temps indiqués pour du thé noir (plutôt 85°). On est plutôt sur une base d’un thé vert. Bref, je suis les conseils indiqués. L’odeur du chewing gum est léger. et pas du tout prenante (mes craintes sont évaporées ). Les licornes fondent au contact de la chaleur de l’eau.
Bilan 
Ce thé est fun. Il n’est pas un grand thé noir mais ne laisse pas un coup collé au palais comme les thés des grandes surfaces. Il est agréable et pas du tout sucré au final. Tant mieux car je ne sucre aucun de mes thés ou tisanes. Il est clair que ce thé est tendance. Pour un teatime à thème, ça passera sans souci. Mon côté tordu a aimé. L’accompagner d’une pâtisserie maison serait la cerise sur le gâteau.

L’Instant Thé de June.

La sélection : Thés vert et blanc Mandarine Verveine de GreenMa

GreenMa est une marque que je vous avais déjà évoqué pour son très beau Massala Chaï Noir (cf Instant Thé #5).  Greenma propose des thés et infusions issus de cultures biologiques vendu dans des bocaux en verre fumé afin de préserver leur saveur. Mais aussi pour permettre de les recharger (recharges en vente sur le site), limitant ainsi l’impact du packaging sur l’environnement. Aujourd’hui c’est donc leur mélange insolite Mandarine Verveine que je vous propose de découvrir.

imag06961144640267.jpg

Premières Impressions

A sec, ça embaume la mandarine. Ça picote doucement le nez comme lorsqu’on déchire l’écorce du fruit. C’est doux et pétillant à la fois, on en a presque le goût du fruit qui vient en bouche. La verveine dont on aperçoit de belles feuilles tempère doucement en fond et les deux parfums se révèlent singulièrement complémentaires.

A l’oeil c’est joli. Ma photo ne le rend pas très bien, mais on a un beau mélange semblable à une robe des champs, parsemé de pétales de fleur de souci et d’écorces dorés, au milieu d’un tapis de belles feuilles de feuilles de verveine d’un vert franc et de longues feuilles de thé plus sombres.

Rien que là, à l’oeil comme au nez, ça donne envie de plonger dedans. Mieux : ça donne soif. On a envie de goûter… Alors ne nous faisons pas prier.

3/4 min de baignade dans un Tardis à 75° ….

imag06971515791011.jpg

Séduction.

…. Et hop ! Voici une ravissante liqueur bien dorée, prête à déguster. Une robe de couleur jaune paille (couleur Montbazillac pour les amateurs de vin) qui n’est pas sans rappeler les touches jaune orangé du thé à sec.

imag06981864431200.jpg

Au nez, c’est très doux. Le piquant de la mandarine flotte comme une brume parfumée.

En bouche, la note de fruit virevolte sur les papilles, apprivoisée subtilement par la verveine qui l’enveloppe et lui donne une rondeur. Aucune amertume. Que de la douceur. Je suis bluffée. C’est frais, désaltérant et… surprenant. La mandarine reste tout en légèreté sur le palais, sans insistance, comme un parfum d’enfance

Mandarine/Verveine, je ne l’aurais pas imaginé, mais une chose est sûre, c’est adopté !

Merci à toutes mes petites tasses, pleines de bonne volon-thé et complètement théinées. N’oubliez pas que si vous souhaitez vous joindre à nous, l‘Instant Thé c’est le 15 de chaque mois et vous pouvez me contacter par mail : tgordianknot@gmail.com

benedict cumberbatch tea GIF by BBC