Le p’tit bonheur #23

« Cette idée de billet pleine de poésie et philosophie a été initiée par mon amie Pause Earl Grey. Une incitation pleine de douceur à profiter pleinement de la vie en racontant un petit quelque chose qui nous a rendu heureux cette semaine. Tous ces petits tout qui font ces petits riens, comme disait l’autre. »


Ne rien lâcher…

En raison de soucis de santé, la semaine a été incroyablement compliquée et paradoxalement c’est dans mon travail que j’ai trouvé le plus grand réconfort. M’immerger totalement dans ce que je faisais m’a étrangement permis d’oublier que je dégustais un tantinet physiquement. J’ai pris plaisir à tester des choses, suivre mes actions, me lancer des défis. Mieux le fait de devoir dépasser ce qui me gênait, m’a permis d’oublier le stress ou du moins de composer avec, sans m’en rendre compte.

Pour vous dire la vérité, cela confirme une chose : je ne me sens jamais mieux que dans la bataille finalement. Appréhender, procrastiner, ce que je fais trop souvent, ne me réussit pas.

De façon amusante, cette semaine m’a ramenée à mes propres contradictions. Moi qui dis si souvent au Minion : ne pleure pas avant d’avoir mal. Je ferais mieux d’en faire autant et de plus souvent me lancer.

Je ne sais pas si tout ce que j’ai entrepris cette semaine va porter ses fruits, mais je suis contente d’avoir entrepris, essayé, tenté. Et de façon impromptue, c’est Fan Actuel (merci à elle) qui tire la morale de cette histoire. Avec sa surprise de non-anniversaire, elle m’a rappelé que j’étais un dragon, non mais sans blague !

img_20180430_182751_2157456449745576679399.jpg

Décidément le bonheur, ça n’a pas de prix. Et pour tous les emmerdeurs, il y a MasterCard. Passez un très beau weekend !

Résultat de recherche d'images pour
source