La Bouboulina : Héroïne nationale grecque

Résumé

Editions Plon. Parution : juin 2018 Prix : 20€

En 1771, naît dans une prison d’Istanbul celle qui est vouée à devenir une actrice déterminante de l’indépendance de la Grèce.

De son enfance sur l’île de Spétasi à ses victoires militaires à Tripoli, de son premier époux Bouboulis aux bras de Kolokotronis aux côtés duquel elle combattra, Laskarina Bouboulis dite la Capetanissa, n’aura de cesse de sublimer son destin de femme pour mettre sa vie au service de son seul et unique amour : la Grèce.

Mon avis : Fresque épique !

Dans cette biographie romancée, Michel de Grèce nous fait vivre les étapes mouvementées de l’indépendance de la Grèce à travers les yeux de cette femme hors norme que fut la Bouboulina. Né sur la paille d’une prison d’Istanbul, elle vivra pourtant mille vie dans une seule, de la plus simple pauvreté à la richesse la plus raffinée. Capitaine de flotte, meneuse d’hommes dans l’âme, stratège politique et femme d’affaires, un sacré tempérament que cette maîtresse femme ! Rien n’arrêtera, si ce n’est la mort, et surtout pas sa condition féminine. Mère ou épouse, La Bouboulina brave le danger et affronte les deuils, toujours déterminée à mener la résistance contre le joug turc.

Les étapes de sa vie se jalonnent d’autant de moments décisifs pour la liberté de la Grèce, à tel point que les deux semblent indissociables. Michel de Grèce en tire un récit épique,  trépidant et riche. Extrêmement fouillé, il foisonne de détails et d’informations, tissant une grande fresque historique. D’ailleurs, il est quelquefois difficile de ne pas se perdre dans les méandres de cette palpitante vie d’aventure et les multiples soubresauts de cette révolution où se mêlent influences grecques, turques, françaises et russes.

Peut-être un peu pointu pour les néophytes, le côté romanesque rend néanmoins le sujet abordable et cette Bouboulina ravira les amateurs du genre et les passionnés d’histoire grecque

A lire

juneandcie View All →

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

2 commentaires Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :