Lego : ton univers impitoyable

Si on y réfléchit bien, le Lego s’impose comme un jouet geek par excellence. Il déclenche de folles passions, pousse au perfectionnement et a su s’emparer de différents univers cinématographiques, télévisuels ou du jeu vidéo. De James Bond à Doctor Who, en passant par Harry Potter, Batman, Ghostbusters, Minecraft ou encore Star Wars, c’est un jouet qui n’a pas d’âge et enflamme la convoitise des petits comme des grands.

J’en soupçonne même certains de faire des rejetons dans l’ambition secrète et machiavélique de pouvoir obtenir sans honte des Legos convoités, dont ils ont été privés petits. Confidence pour confidence, j’avouerais même que je ne désespère pas de convaincre le Minion de mettre un Tardis sur sa liste Lego au Père Noël. Histoire que Maman puisse en profiter, tant qu’à se prendre des briques dans les pieds.

image-thumbnail-full
©Lego.com

Le Lego est donc une activité intergénérationnelle, permettant de développer la créativité et l’habileté de l’enfant. L’occasion idéale pour le parent geek de cultiver discrètement ses passions en les partageant.

Mais

Le Lego a été inventé par un fourbe pervers. Quand vient chez l’enfant l’âge du Lego (comprenez le moment où il a une dextérité ET un langage supérieurs à ceux d’un ivrogne), vous chérissez l’instant, imaginant avec délectation le moment où vous allez mettre de côté le fatras envahissant de Playmobil avec leur douze millions petits accessoires diaboliques. Qui a déjà vu la taille d’une tong Playmobil, sait de quoi je parle. Car, oui, le Playmobil a pour vocation de vampiriser le monde de par les proportions gargantuesques de ses constructions et la taille microscopique de ses accessoires. Une façon sans doute de se venger de sa coupe hideuse et de ses mains trahissant une filiation avec un crustacé alien.

30009042_product_detail
©Playmobil.fr

Mais le Lego, vous dites-vous, cela se range aisément. La marque elle-même a ingénieusement prévu des briques de rangements pratiques et adaptées. N’est-ce donc pas adorable ?

5000463_alt1
©Lego.com

Naïfs que vous êtes ! C’est pour mieux endormir votre vigilance parentale, mes enfants. Vous venez de mettre le doigt dans un fatal engrenage patiemment façonné par des générations de designers Lego, dont le premier d’entre tous, fondateur de la marque, est coupable devant des milliers de voûtes plantaires. J’ai nommé Ole Kirk Christiansen, charpentier danois de son état.

Car le Lego est sournois. Il possède déjà un état matériel bien spécifique. Vous le pensez solide et voilà que, prise par le mauvais coin, la structure qui a demandé des heures de patience, s’effrite devant les yeux catastrophés (et accusateurs !) du Minion.

Résultat de recherche d'images pour

Ne rangez jamais une construction Lego un dimanche soir dans la précipitation. JAMAIS ! Sauf si vous avez quelque chose de grave à :

  1. Reprocher à votre enfant
  2. Faire payer à votre conjoint.

Ranger ou nettoyer une chambre emplie de construction Lego demande autant de mesures de sécurité drastiques que prendre soin des joyaux de la Couronne. Il vous faudra développer des techniques de Ninja.

homer Movies and TV ninja simpsons TV - 3604698368
Source

Ce qui, parfois, ne suffit pourtant pas à éviter les drames. Une pale d’hélicoptère suffit à la catastrophe. Passe encore lorsque vous avez eu le bon sens de garder les notices. Un peu de dextérité et un Doliprane vous sauveront la mise.
Au passage, grande question : les concepteurs de notices Lego, ce sont les mêmes que chez Ikéa, non ?

Mais lorsqu’il s’agit d’une oeuvre personnelle, fruit d’un jeune esprit imaginatif, disons-le sans détours : vous êtes dans la panade ! D’ailleurs, autant vous avertir tout de suite : les Lego vous plongeront probablement dans un abyme de perplexité. Face à certaines créations, dont le résultat est aussi probant que les productions en pâte à sel au centre de loisirs, vous aurez quelques doutes quant à la bonne santé mentale de votre Minion.

20180904_1525016103762825095739054.jpg

Rassurez-vous ! Lego est là pour inspirer et développer les constructeurs de demain. On n’est pas dans la mouise, moi je vous le dis !

Et puis le Lego n’est que fourberie, duplicité, tromperie ! Combien de fois un enfant ravi a cru pouvoir jouer enfin avec son oeuvre, avant de la ramener éploré, en briquettes éparses, à un parent au bord de la crise de nerfs ? Combien de fois pensiez-vous avoir tout rangé, avant de vous prendre sournoisement dans le pied un Lego transparent, resté dissimulé ? Le Lego transparent, n’est-ce-pas là la quintessence du machiavélisme ? Qui invente un truc pareil, sinon un sadique?

Alors méfiez-vous, ô amis parents et/ou geeks. Le Lego est merveilleux et vous attire avec tous ces univers chatoyants. Mais il ne vous veut pas que du bien.

Et il fait mal au pied.