Le p’tit bonheur # 34 : Extreme makeover

Le concept du P’tit Bonheur a été imaginé par mon amie Pause Earl Grey. C’est une invitation à relativiser et à se pencher sur tous les petits riens qui nous ont rendus heureux. Une incitation pleine de douceur au bonheur, en considérant les choses positives de la vie, car ainsi que le faisait dire J.K Rowlings à Dumbledore:

“Happiness can be found, even in the darkest of times, if one only remembers to turn on the light.”

Il n’appartient parfois qu’à nous de nous souvenir comment trouver la lumière…

Si Pause Earl Grey a fait le choix de distiller désormais différemment ses Petits Bonheurs, à l’instar de certains, vous pourrez continuez à retrouver ici cette rubrique le vendredi. C’est pour moi une agréable façon de revenir sur la semaine pour en retirer le positif avant le weekend.
Je tiens néanmoins à la remercier encore une fois chaleureusement d’avoir eu l’idée lumineuse de créer cette rubrique. Elle est celle qui a su trouver une façon intelligente de nous rappeler « d’allumer la lumière »



Vous vous rappelez peut-être cette émission complètement allumée de rénovation américaine animée par Ty Pennington où on te remplace ta cabane branlante (parce-que tu n’as pas les sous pour mieux) par une maison de 400 m2 avec piscine ? Je schématise mais vous devez avoir l’image.

Bien. C’est grosso modo ce que j’ai fait avec moi-même cette semaine. Une sorte de Pimp my ride personnel. Le marathon rénovation : sport, coiffeur, dentiste et esthéticienne.  Nettoyage, peinture, débroussaillage, marouflage.
Alors je ne vous garantis pas que je fasse jacuzzi ou que j’ai l’allure d’une star hollywoodienne. On fait ce qu’on peut avec qu’on a. N’est pas Ty Pennington qui veut. Mais on ne va pas se mentir, globalement ça fait du bien.

Histoire de continuer sur une note joyeuse et vous teaser un peu le p’tit bonheur de la semaine prochaine (si tout se passe bien), je vais vous laisser sur cette vidéo d’Alexandre Astier qui évoque magnifiquement son travail avec Pierre Mondy.

N’oubliez pas que le bonheur, ça n’a pas de prix. Et que pour tous les emmerdeurs, il y a MasterCard. D’ailleurs le propos d’Astier nous le prouve et je l’aime pour ça. Je suis heureuse qu’il ait donné ce rôle à Pierre Mondy avant sa mort…

Excellent week-end à tous !

News en vrac

juneandcie View All →

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

8 commentaires Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :