Doctor Who : The Woman Who Fell to Earth

Après la diffusion française officielle hier soir sur France 4 (en version multilingue ! Merci!) impossible de faire l’impasse sur un débriefing à propos de ce nouveau Docteur. Et croyez-moi sur parole si je vous dis que cette ouverture de la saison 11 promet du bon.

En dépit de l’absence de générique, dès les premières minutes, on se retrouve en terrain connu, avec cette atmosphère singulière, qui fait qu’on est dans un épisode de Doctor Who et nulle part ailleurs. A peine, Jodie Whittaker fait-elle son apparition que l’on sait : familière et nouvelle à la fois, elle est le docteur. C’est indéniable. L’étincelle est là. Elle a ce truc intangible qui nous fait reconnaître le docteur en elle spontanément et qu’on accroche.

En résumé le courant passe bien (sans jeu de mots pour ceux qui ont vu l’épisode) et (toujours sans mauvais jeux de mots), Chris Chibnall joue de nos nerfs avec un épisode ne ménageant ni la tension, ni l’humour.
Encore quelques ajustements et cette saison adoptera son rythme et son style définitifs, prenant sans difficulté je pense, sa place dans le coeur des fans. Vivement qu’on retrouve le Tardis, je ne vous dis que ça !

Si je nage encore dans le bouillon des émotions, Yodabor nous fait une excellente analyse claire et posée, avec laquelle je suis pleinement en accord. Aussi pour en savoir plus, je vous invite à la lire ci-dessous.



 

Yoda tient un blog

Doctor Who

43354611_1796093837113102_2812662567619526656_n

Yasmin Khan, Ryan Sinclair, Graham O’Brien et sa femme Grace mènent des vies ordinaires à Sheffield, dans le Yorkshire, quand leur vie est chamboulée par de mystérieuses apparitions: des lumières et un objet étrange dans les bois, une créature tentaculaire dans un train, et cette femme littéralement tombée du ciel aux propos incohérents.

2fgjj0000dw1000

Voir l’article original 321 mots de plus

juneandcie View All →

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

2 commentaires Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :