Le p’tit bonheur # 37 : Friendship, Culture et Confiture

Le concept du P’tit Bonheur a été imaginé par mon amie Pause Earl Grey. C’est une invitation à relativiser et à se pencher sur tous les petits riens qui nous ont rendus heureux. Une incitation pleine de douceur au bonheur, en considérant les choses positives de la vie, car ainsi que le faisait dire J.K Rowlings à Dumbledore:

“Happiness can be found, even in the darkest of times, if one only remembers to turn on the light.”

Il n’appartient parfois qu’à nous de nous souvenir comment trouver la lumière…

Si Pause Earl Grey a fait le choix de distiller désormais différemment ses Petits Bonheurs, à l’instar de certains, vous pourrez continuer à retrouver ici cette rubrique le vendredi. C’est pour moi une agréable façon de revenir sur la semaine pour en retirer le positif avant le weekend.
Je tiens néanmoins à la remercier encore une fois chaleureusement d’avoir eu l’idée lumineuse de créer cette rubrique. Elle est celle qui a su trouver une façon intelligente de nous rappeler « d’allumer la lumière »



Les voyages forment la jeunesse, disait l’autre. L’amitié aussi, foi de dragon. Aussi la semaine passée c’était direction Paris pour faire la tournée des copains et se vider la tête. Friendship, Culture et Confiture aurait dit Fan Actuel avec raison. Quoique la cerise sur tartine ne fut pas la confiture mais les petits craquages qui accompagnèrent le tout.

20181102_1501477032415951355539542.jpg
Oui bah il ne fallait pas me lâcher…

Après trois jours assez intenses à parcourir le métro parisien dans tous les sens, le bonheur fut d’aborder cette semaine tranquillement. A mon rythme. Profiter du calme. Savourer l’instant Ne se forcer à rien. Se lover sous son plaid et regarder la pluie tomber. Profiter du chômage technique forcé des vacances scolaires pour faire le vide. Histoire de ne pas aborder la rentrée crevée une nouvelle fois.

Et vous savez quoi ? Ce matin, en croisant ma fiole dans le miroir, pour la première fois depuis longtemps, je ne me suis pas trouvé l’air fatigué. J’avais presque bonne mine. Pour un dragon d’automne s’entend…

En plus, la semaine prochaine, j’aurais plein de lectures à partager avec vous du coup.
Comme quoi le bonheur, ça n’a pas de prix. Et pour tous les emmerdeurs, il y a Mastercard.

Bonne fin de semaine à tous ! Et bon weekend prolongé aux veinards.

News en vrac

juneandcie View All →

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

3 commentaires Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :